TOGO : TROIS STARTUPS A SUIVRE ABSOLUMENT EN 2020

Au fil des années le Togo gagne de plus en plus de reconnaissances internationales grâce à ses startups. Aussi, durant l’année 2019, certaines startups togolaises ont réellement briller par leurs innovations et feront certainement mieux en 2020. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous présente quelques-unes des startups de ce lot.

 

SEMOA du Togo

Dans le domaine de la fintech africaine, Semoa a prouvé plusieurs fois qu’elle mérite une place de choix. En effet, cette startup du Togo propose à toute l’Afrique une solution exceptionnelle : le Whatsapp Banking. A priori, cette solution suscite des ambitions panafricaines et cela lui a permis de remporter récemment le Bootcamp Cap’tech 2019. Bref, à ce jour, Semoa cumule un palmarès particulièrement prometteur avec plusieurs distinctions internationales. Parmi ces dernières, il y a le ‘’Prix Fintech Africa of the Year 2018’’ et le ‘’Prix Spécial Diaspora 2018’’.

DASHMAKE

Au Togo, Dashmake s’illustre comme une entreprise d’excellence spécialisée dans le secteur : Internet et Informatique. Aussi, elle click here compte à son actif plusieurs solutions informatiques dont la plus connue est baptisée ‘’SOS Système’’. Par ailleurs, en 2019, Dashmake a connu bien de réussites. Ainsi, en mars 2019, elle a remporté une mise de 8,2 millions de FCFA. Récemment au mois de novembre, cette entreprise du Togo a décroché 10 000 dollars.

ENERGY CYCLE (Togo)

Parmi les entreprises togolaises évoluant dans le secteur de l’énergie, la startup Energy Cycle occupe une place de choix. En effet, cette jeune pousse propose une solution qui lui a valu d’avoir le 2è prix d’EDF Pulse Africa 2019. Il s’agit d’un appareil qui permettrait de :

  • Valoriser l’énergie produite par les engins à deux roues ;
  • Recharger de légers appareils comme des téléphones portables via un câble d’UBS ;
  • Alimenter une lampe rechargeable.

Durant 2019, ces trois startups togolaises et bien d’autres ont montré une forte ambition à s’imposer à toute l’Afrique. Il y a des chances d’y arriver en 2020.