SOMMET RUSSIE-AFRIQUE : DES INTENTIONS RUSSES A L’ESPOIR AFRICAIN…

La Russie a décidé de se faire une place de choix dans les relations extérieures de l’Afrique. Et pour ce faire, elle organise le premier Sommet Russie-Afrique. A quoi s’attendre concrètent durant ce sommet ? Peut-on en espérer de belles retombées pour l’Afrique ? Et quel part pourrait avoir le Togo ? CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS répond.

A propos du Sommet Russie-Afrique

Du mercredi 23 au jeudi 24 octobre 2019, la cité balnéaire de Sotchi accueille un grand nombre de chef d’Etats africains. Ils vont ensemble prendre part au premier Sommet Russie-Afrique.

Pendant ce sommet, le Présidents russe Vladimir Poutine se fera soutenir par son homologue égyptien, Abdel Fattah al-Sissi. Ils co-présideront ce grand sommet.

Cette première édition du sommet rassemblera des représentants de 54 États africains.

Les motivations russes en faveur de l’Afrique

Pour Moscou, l’initiative d’un Sommet Russie-Afrique permettrait de renforcer les relations politiques et économiques entre cette puissance et l’Afrique.

En réalité, ce Sommet témoigne des ambitions de Vladimir Poutine en Afrique. Il demeure évident que la Russie ne compte plus laisser les chinois et les occidentaux s’imposer click here sur le marché africain.

Aussi, au cours dudit sommet, les échanges porteront sur des questions d’intérêt mutuel pour la Russie et les pays africains.

En outre, les thèmes prévus pour l’occasion renforceraient aisément l’espoir de l’Afrique. On aura par exemple : “technologies nucléaires au service du développement de l’Afrique” ou “minerais africains au profit des peuples d’Afrique”.

 

Sommet Russie-Afrique et le Togo

Le Togo compte parmi les pays présents à Sotchi (Russie) dans le cadre du 1er Sommet Russie -Afrique. A cette occasion, le Chef de l’Etat togolais aura sans doute à aborder plusieurs réflexions importantes avec ses pairs.

A priori, les questions portant sur le développement, la paix et la sécurité feront probablement la part belle des échanges.

Par ailleurs, l’Etat togolais fournit d’importants efforts pour réaliser son PND. Aussi, la participation du Président à ce sommet pourrait redynamiser la coopération entre les deux pays. Pour les plus optimistes, cela boostera considérablement la mise en œuvre du PND.

Au final, il ne reste qu’à espérer que la Russie soit meilleur partenaire économique que certaines puissances.