DJ ARAFAT : INSOLITES OU RUMEURS (TROISIÈME PARTIE)

La vie comme la mort de DJ Arafat a fait couler beaucoup d’encre. Même longtemps après ses obsèques de multiples occasions font revivre la mémoire de ce célèbre roi du Coupé Décalé. Seulement, dans bien des cas, il s’agit de rumeurs brûlantes ou d’insolites. CAFEE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous fait le point de quelques faits nouveaux.

 

Le Festival DJ Arafat part en vrille avec des dégâts…

Pour honorer la mémoire du Daishi, ses anciens collaborateurs ont décidé d’organiser un grand évènement musical dénommé ‘’Festival DJ Arafat’’. Pour cette 1ière édition, tout a bien commencé, mais malheureusement, la fin a pris une tournure plutôt déplorable.

En effet, quelques évènements fâcheux ont perturbé la fête. Il s’agit :

Bref, on retiendra qu’au lieu d’un pur moment de joie, cet évènement hommage à la légende Arafat a fini dans un gros désordre.

Une énième attitude regrettable des chinois de Dj Arafat

Depuis le décès de DJ click here Arafat, ses fans n’ont pas cessé de se faire remarquer. Malheureusement, dans plusieurs cas, les actions de certains chinois portent une image très négative sur la Chine du Yorobo. La plus récente à déplorer reste l’émeute qui a eu lieu lors du Festival du 26 décembre 2019.

Et pour ce cas, l’oncle de Dj Arafat, Zopo Marc a exprimé son indignation, une profonde tristesse et beaucoup d’amertume.

 

 

Encore une profanation de la tombe d’Arafat DJ

Le jour même de son enterrement, une scène de profanation de sa tombe a suscité de brûlantes réactions. Récemment, le monde du Web a assisté à une scène de lavage de la tombe du feu HOUN Ange Didier. Et d’aucuns ont estimé qu’il s’agirait d’une deuxième profanation. D’autres pensent à des laveurs de tombe.

Aussitôt, Tina Glamour, la maman de l’artiste a dénoncé ce comportement et réagi en interpellant les autorités. Selon elle, la tombe de son fils n’est pas un lieu de jeu ou un terrain favorable au Buzz.

Enfin, de toute évidence, les insolites autour de DJ Arafat risquent de défrayer la chronique pendant encore quelques temps.