TOP STORY DE FEMMES AFRICAINES QUI EMBRASSENT L’INFORMATIQUE ET LA TECHNOLOGIE

En 2019, la célébration de la femme fait nécessairement référence à sa place ou rôle dans le développement technologique. Avec CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, découvrons quelques femmes africaines qui font carrière dans le domaine technologique.

Fanta Guirassy et Saoudatou Diallo (Guinée)

Ces deux jeunes filles font partie de celle qui font la fierté des femmes africaines évoluant dans les technologies.

Excellentes dans la maintenance et la réparation des appareils électronique, elles travaillent dans une entreprise technologique. Et elles interviennent essentiellement dans les domaines de maintenance et de réparation des tablettes, téléphones portables et ordinateurs.

Aussi, il faut préciser que Fanta est diplômée en génie informatique. Quant à Saoudatou, elle jouit d’une licence en télécommunications et d’une formation en maintenance informatique.

Au final, on retiendra que ces filles ne se limitent pas à l’aspect matériel de l’informatique. Elles ont également une forte expérience en maintenance logiciel (applications et système d’exploitations).

 

Najla Al-Missalati (Lybie)

Cette Libyenne s’assimile à une véritable reine de code parmi les femmes africaines. Co-fondatrice de l’école SheCodes, elle s’active énormément dans le domaine des technologies.

Aussi, étant elle-même ingénieure de formation, avec SheCodes, elle offre aux filles l’opportunité de devenir informaticiennes et développeuses de logiciels.

Cette jeune passionnée d’informatique a réussi à gagner le soutien de l’Union click here européenne et d’Expertise France dans sa démarche. Cette dernière consiste à outiller les femmes afin de les inciter à la conquête de l’univers du langage informatique.

A terme, Najla Al-Missalati estime que cela leur permettra de se dégager des idées réductrices de l’émancipation les confinant à certains métiers. Et son plus grand rêve demeure de réussir à former des informaticiennes capables de concurrencer les meilleurs ingénieurs indiens.

 

Bouchra Nassir Ousselat (Tchad)

Voici l’une des rares informaticiennes du Tchad parmi les femmes africaines amoureuses de la technologie. Bouchra Nassir Ousselat demeure à ce jour l’une des femmes les plus distingués du secteur des technologies dans son pays. Aussi, passionnée de sciences, innovation et technologies, elle passe ses journées à réparer les ordinateurs et développer des applications numériques.

Par ailleurs, Bouchra Nassir Ousselat songe souvent à s’appuyer sur la technologie pour résoudre des problèmes de femmes. Et de ce fait, elle a créé une application capable d’alerter les filles sur les risques liés aux maladies sexuellement transmissibles.

Enfin, voici une liste non exhaustive de femmes africaines audacieuses qui refusent de demeurer otages des préjugés sexistes et misogynes. Bien au contraire, elles s’actives et excellent dans des métiers jusque-là considérés comme prioritairement destiné aux hommes.