TOP 3 DES NEWS DU BLOCKCHAIN

En matière de sécurité informatique, la blockchain reste une technologie de stockage et de transmission d’information particulièrement atypique et remarquablement transparente. Après les data centers, la blockchain s’impose comme une solution de premier choix utilisée dans de nombreux domaines.

 

  • Blockchain et processus électoral en Siéra Léone

La Sierra Leone a décidé d’associer la technologie blockchain à son processus électoral.

Dans ce cas, considérée comme une sorte de grand registre comptable répliqué, partagé et hautement sécurisé, la technologie blockchain assure aux élections, un caractère infalsifiable.

La Sierra Leone doit cette solution innovante à une société de technologie de vote basée en Suisse nommée Agora. En effet, la solution a fait ses preuves en début mars 2018 à l’occasion de l’élection présidentielle. Dans la pratique chaque vote est validé en temps réel dans la blockchain et tout le monde peut voir les enregistrements. C’est clair que cette procédure assure plus de transparence et minimise très nettement les possibilités de fraude électorale.

 

  • Blockchain et assurance

En fin 2017, la blockchain fait ses premiers pas dans l’univers des assurances avec AXA-assurance. Cette société a lancé une solution basée sur la technologie blockchain et qui offre aux particuliers une couverture en cas de retard de leur vol.

En effet, les voyageurs qui souscrivent à cette assurance paramétrique seront indemnisés « directement et automatiquement » au cas où leur vol accuse d’un retard de plus de deux (2) heures. En fait, après avoir acheté votre couverture, celle-ci est directement enregistrée dans la blockchain et en cas de retard de vol de plus de 2 heures, c’est un contrat intelligent qui exécute directement le paiement. Dans ce cas, l’avis de l’assureur ne compte plus.

Voici une façon de mettre l’assuré en click here confiance via la technologie de la blockchain.

Il y a des raisons de croire que la blockchain permettra de mieux sécuriser et de fluidifier les échanges de données critiques entre les courtiers, les régulateurs, les assureurs et les clients finaux.

 

  • Blockchain appliquée à l’Agroalimentaire

Dans la deuxième moitié de l’année 2017, confrontés aux soucis de traçabilité des denrées périssables, plusieurs grands groupes agroalimentaires se sont pencher vers la technologie blockchain.

Dans ce lot de géants de l’agroalimentaire figurent : Nestlé, Unilever, Walmart, Golden State Foods, Kroger, McLane Company et Tyson Foods. La liste est longue.

Avec la blockchain dans les circuits agroalimentaires, tous les acteurs peuvent jouir d’un accès libre à des informations fiables sur les produits.

Ainsi :

  • Les producteurs gagnent en crédibilité auprès des consommateurs.
  • Les distributeurs peuvent facilement identifier et retirer de l’étalage un produit non-désiré lorsqu’il arrive par erreur dans les rayons.
  • Les consommateurs bénéficient d’informations fiables sur la provenance, l’état et la qualité des produits. Ils sont donc plus rassurés.
  • Les régulateurs profitent de la traçabilité qu’offre la blockchain pour identifier rapidement les éventuels problèmes de contamination des produits ou tout autre incident nuisible aux consommateurs.

En général, avec la blockchain, remonter la chaine d’approvisionnement pour s’informer sur un produit ne dure plus des jours. La remontée d’information peut être immédiate. Aussi, cette technologie permet de s’assurer sur la conformité des produits agroalimentaires, de limiter les scandales alimentaires et de restaurer la confiance du consommateur.

Outre les trois domaines sus-cités, la blockchain marque ses empreintes dans de nombreux autres domaines comme la cryptomonnaie, l’industrie musical, le domaine médical, l’éducation, la culture etc.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER