TOILETTES INTELLIGENTS OU WC ÉLECTRONIQUES : LA TENDANCE VA ÉVOLUER AU KENYA

Les WC intelligents ou toilettes électroniques ont déjà pris place dans les salles de bain européennes et japonaises. La tendance pourrait se développer en Afrique en commençant par le Kenya. Cette prouesse dans les TIC s’installe à Nairobi avec la contribution du IHE Delft Institute for Water Education.

 

Des toilettes qui fonctionnent grâce aux TIC

A l’ère du numérique, les technologies de l’information et de la communication n’ont pas de limite. Et depuis plusieurs années, les objets intelligents ont connu un tel essor qu’on peut désormais parler de toilette intelligent.

Ainsi, en 2019, il existe plusieurs grandes entreprises qui proposent des WC intelligents sur le marché mondial. A priori, il s’agit de toilettes qui fonctionnent essentiellement grâce aux technologies de l’information et de la communication (TIC).

Donc, ces toilettes sont des dispositifs technologiques avec des fonctionnalités exceptionnelles. Elles permettent de détecter la présence humaine dans l’installation et de mesurer la quantité d’urine.

Enfin, les toilettes intelligentes favorisent une surveillance automatisée et fournissent des informations sur le niveau de remplissage.

 

Le Kenya expérimente les toilettes intelligentes

Après les Philippines, le Kenya bénéficie du système d’opération click here d’assainissement d’urgence (eSOS) proposé par IHE Delft Institute for Water Education.

En effet, la ville de Nairobi compte désormais des toilettes intelligentes. Ces dernières ressemblent à des kiosques téléphoniques et équipée de capteurs.

Par ailleurs, pour fonctionner, ces toilettes modulaires intelligentes utiliseront l’énergie solaire. Elles sont donc équipées d’un panneau solaire et d’une batterie qui permettent d’assurer une disponibilité constante de l’électricité.

A terme, des dispositions sont prises pour que les déchets récoltés dans les toilettes soient utiles. Elles serviront à fabriquer des engrais biologiques pour l’agriculture.

Toilettes intelligents comme solution à l’insalubrité

Au Kenya, la défécation en plein air est un phénomène public important. Et dans la capitale (Nairobi), c’est une pratique qui touche une bonne partie de la population.

En plus, ce sujet d’insalubrité est bien connu de plusieurs organisations comme l’Unicef et l’OMS.

Également conscient de ce problème, l’IHE Delft Institute for Water Education espère que ces toilettes intelligentes aideront à réduire l’insalubrité.

Au final, ces toilettes technologiques permettront de limiter les risques d’épidémie comme le choléra. C’est également, un gage d’espoir et d’évolution pour les populations kényanes.