TIC EN OUGANDA : PLUS LARGE OUVERTURE SUR LES TECHNOLOGIES EN 2019

Bientôt, les jeunes ougandais vont davantage jouir de l’accès aux Tics. Le pays dispose désormais d’une académie Tic installée par Huawei. Et d’autres dispositions se mettent pour adopter véritablement la blockchain. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous donne quelques informations importantes qui permettra de stimuler le développement Tic en Ouganda.

 

 

Une académie Tic dans une université ougandaise

A partir du mois de juin 2019, Huawei va davantage marquer l’univers des Tics en Ouganda.

En fait, cet équipementier télécoms installe une académie TIC à l’université de Makerere. Et pour certifier cela, Huawei et l’université de Makerere ont signé un accord le 14 Mai dernier.

Aussi, ladite académie portera un gros coup de pouce au développement des TIC en Ouganda. En pratique, elle permettra à plus de 1 000 étudiants de bénéficier d’une formation aux technologies de l’information et de la communication. En plus, les bénéficiaires pourront recevoir une certification en technologies de l’industrie des TIC et développer des compétences pratiques dans ce secteur.

Par ailleurs, la société chinoise ne compte pas se limiter à click here cette action. Elle prévoit créer d’autres académies de ce genre dans différentes universités du pays.

Enfin, ce financement de Huawei renforce sa position d’acteur majeur dans le développement des compétences TIC en Ouganda.

 

 

Tourné vers la Blockchain avec de ambitions de développement Tic en Ouganda

Pour l’Ouganda, l’heure a sonné pour l’adoption de la blockchain.

Et pour preuve, le pays accueillera l’Africa Blockchain Conference du 3 au 4 juillet 2019. Prévu pour se dérouler à Kampala, cette 2e édition aura pour thème : ‘’Préparer l’Afrique à la quatrième révolution industrielle’’.

Aussi, pour le gouvernement ougandais, abriter cet évènement marque l’intention de s’abreuver davantage de l’expertise mondiale dans la blockchain.

Ainsi, on retiendra que l’Ouganda compte bien prendre de l’ascendance dans son processus de développement numérique. Et les initiatives favorisant la production d’innovations numériques vont sans doute se multiplier dans le pays.

Au final, il demeure évident que la stratégie numérique se verra progressivement doper. Et cela permettra de faire des TIC un moteur de la croissance économique du pays.