TECHNOLOGIE EN EGYPTE : PLUSIEURS PAS FRANCHIS EN 2019

Au pays des pharaons, la tradition occupe une place majeure. Pourtant, avec la modernité, la technologie en Egypte ne cesse de connaitre plus d’ampleur. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous amène à découvrir quelques avancées égyptiennes.

L’utilisation de la VAR

Tous les amateurs de football savent que l’Egypte a abrité la première CAN avec utilisation de la VAR. En effet, dès les quarts de finale la CAN 2019, les arbitres ont eu recours à l’assistance vidéo à l’arbitrage. Ainsi, la VAR durant la CAN égyptienne constituerait en quelque sorte une avancée pour le pays. En plus, il y a des chances que cela conduise au développement précoce de cette technologie en Egypte.

Un centre national de surveillance des TIC

Depuis plusieurs années, l’Egypte investit davantage dans la qualité de ses télécommunications. Et cette année, le gouvernement poursuit dans la même tendance.

En effet, cela se confirme avec le ministre des Communications et de la Technologie de l’information, Amr Talaat. Durant ce mois de juillet 2019, il a inauguré un centre national de surveillance des services TIC.

D’après des sources sûres, cette structure viserait à améliorer la click here qualité des services de télécommunication et d’Internet fournis aux égyptiens. Donc, cela reste également une preuve que la technologie en Egypte continue d’avancer.

Des contacts du domaine TIC en faveur de la technologie en Egypte

Depuis le début de l’année 2019, l’Egypte embrasse de nombreuses relations dans le domaine des TIC.

Ainsi, dans le domaine de l’IA et l’entrepreneuriat innovant, le Gouvernement égyptien compte bien sur la France. Cependant, les autorités de ce pays de l’Afrique du Nord-Est ne se fient pas uniquement à leur relation avec l’hexagone. Donc, elles entretiennent également des relations avec d’autres pays européens et asiatiques.

Par ailleurs, en juin 2019, le ministre égyptien Amr Talaat avait tenu des échanges avec quelques responsables de Google. Et les raisons de ces rencontres portaient essentiellement sur le renforcement des capacités, l’innovation technologique, l’entrepreneuriat et le développement économique.

Enfin, il demeure évident que la technologie en Egypte continuerait son ascendance. Cette idée se renforce en découvrant que le pays négocie un partenariat TIC à multiples facettes avec les Etats-Unis. Espérons que toutes ces différentes ambitions de l’Egypte finissent par profiter également à toute l’Afrique.