PREMIER STAGE DE QI GONG AU TOGO : CE QU’IL FAUT RETENIR

Pour les personnes présentes les 1 et 2 février derniers au centre INAMA TOGO, le Qi Gong a laissé de très belles impressions. La rédaction de CAFE INFORMATIQUE & COMMUNICATIONS vous donne le point sur les meilleurs moments de ce stage mémorable.

 

Des techniques originelles et vitales du Qi Gong

Durant les deux jours, le français Alain Ratié, maitre en Qi Gong a tenue en haleine les participants. Et cela a comblé les attentes de l’ensemble des stagiaires de la plus belle des manières.

En effet, le spécialiste de ce sport doux a commencé par travailler sur des techniques de réappropriations du corps. Autrement dit, il a entretenu les participants sur la maitrise du corps à travers la conscience et la culture de l’énergie vitale. Il ira plus loin en révélant que bon nombre de personnes respirent mal, se nourrissent mal et dépensent mal leur énergie vitale. Et naturellement, les participants ont appris énormément de choses pour une meilleure édification de leur bien-être au quotidien.

Des expériences inédites et frissonnantes avec Alain Ratié

Grace aux enseignements dispensés durant ce stage, des click here participants togolais et étrangers ont vécu des expériences exceptionnelles. Dans le lot des travaux développés par Alain Ratié au profit des stagiaires de Lomé, on citera

En plus, tous les participants ont témoigné a l’unanimité sur la transformation visuellement remarquable d’un membre rempli d’énergie. Hermann, un participant togolais a affirmé : La couleur de mon pied a radicalement changé et la sensation du pied devenu plus légère mais mieux scotché au sol.

Tout compte fait, le Qi Gong restera plus qu’une simple gymnastique. Et sa pratique pourrait aller bien au-delà du bien-être et du sensationnel. La bonne nouvelle demeure l’intention du promoteur de cette discipline au Togo, le Maitre DJONDO. Pour les prochains mois, il compte multiplier les Stages avec l’expert de même que les séances d’entrainements à Lomé. Alors, bon vent au Qi Gong au Togo.