OBTRANSLATE D’EMMANUEL GABRIEL : TRADUIRE PLUS DE 2000 LANGUES AFRICAINES

Avec l’intelligence artificielle, de nombreux efforts se font en Afrique dans divers domaines. Au niveau des langues, l’africain Emmanuel Gabriel travaille sur OBTranslate, une application qui pourraient réduire nettement les barrières linguistiques. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous livre quelques détails relatifs à cette application.

 

 

OBTranslate, une application exceptionnelle axée sur l’intelligence artificielle

Fondateur d’OpenBinacle (entreprise basée en Allemagne), Emmanuel Gabriel a lancé en Mai 2019, une exceptionnelle plateforme intelligente de traduction. C’est-à-dire qu’il s’agit d’un outil de traduction assistée par ordinateur.

A priori, dénommée OBTranslate, ladite application contribuerait à faciliter la traduction de plus de 2000 langues africaines.

En plus, cela comblera probablement les lacunes existantes en matière de communication sur le continent.

Par ailleurs, le Nigérian Emmanuel Gabriel espère ainsi s’appuyer sur l’intelligence artificielle pour faciliter la traduction des langues africaines. Autrement dit, cette plateforme numérique utilisera l’IA artificielle pour traduire les langues à la demande.

Bref, on retient que cette application de traduction hors pair va se construire et se développer au fil des années. Et son concepteur nourrit une forte ambition par click here rapport aux cinq prochaines années. Il espère acquérir des milliers, voire des millions d’utilisateurs, qui se chargeront des tâches de traduction sur OBTranslate.

 

 

Avantages et perspectives…

Bon nombre d’acteurs économiques du continent noir n’ont pas accès aux marchés mondiaux à causes des barrières linguistiques. Et cela se confirme par le concepteur de OBTranslate. Selon lui, 63% de la population en Afrique subsaharienne se trouverait dans ce cas.

Aussi, il espère pallier à cela en développant cette géante appli de traduction afin de rendre le système plus opérationnels. Et pour ce faire, son entreprise recrute des personnes pour enseigner les langues aux algorithmes.

En plus, il y a des chances qu’OBTranslate soit intégré aux plateformes de communication existantes à l’instar de WhatsApp.

Par ailleurs, cette initiative d’Emmanuel Gabriel pourrait profiter grandement à l’emploi ainsi qu’à l’économie africaine. Ainsi, cela occasionnerait près de 100 millions d’embauches avec une prévision de revenus passifs d’environ 3,6 milliards de dollars américains.

Enfin, il demeure évident que cet outil numérique porterait un vrai coup de pouce aux affaires en Afrique.