NUMÉRIQUE AU GABON : FORMATIONS DES ACTEURS AUX TECHNOLOGIES ÉMERGENTES

Avec l’aide de l’OIF, le numérique au Gabon prend davantage de hauteur en Mai 2019. Et pour ce faire, un atelier de formation de trois jours a été organisé par l’institution internationale au profit des acteurs gabonais du numérique.

 

Une formation des acteurs du numérique au Gabon

Comme beaucoup d’autres pays africains, le Gabon s’investit activement dans son développement du secteur numérique. Aussi, depuis le 27 mai dernier, des acteurs gabonais du numérique ont pris part à une formation particulièrement édifiante.

En effet, initié par l’OIF, l’évènement a eu le soutien du ministre de la Communication, de l’Economie numérique, Guy-Maixent Mamiaka. Et cela visait à sensibiliser et former des acteurs gabonais du numérique aux enjeux des technologies émergentes.

Ainsi, durant la formation délivrée par Bastien Ingweiller, les participants ont parler de startup, Big Data et l’intelligence artificielle. Aussi, les participants dont le nombre s’élève à la trentaine auraient beaucoup appris. Le formateur leur click here aurait dûment explicité les usages et les opportunités économiques offertes par l’essor du marché numérique.

Enfin, il faut rappeler que cet atelier s’inscrit dans le cadre du programme ‘’Accompagnement à la transformation numérique’’.

 

Vers un Gabon très digital

A travers cet atelier, l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) et son partenaire l’Organisation francophone des entreprises innovantes (OFEI) visent un but précis.

En fait, ils espèrent ainsi amener les bénéficiaires à projeter leur avenir professionnel sur le marché numérique. Et cela pourrait très bien leur permettre de se positionner en porteur d’opportunité économique.

Aussi, pour le Gabon, avoir des acteurs du numérique aguerris permettrait d’optimiser les outils ainsi que les conditions favorables à l’éclosion des projets dans le domaine du numérique au Gabon.

Bref, il faut juste espérer que de plus en plus d’acteurs gabonais du numérique reçoive ce genre de formation. Cela apporter un gros coup de pouce à l’évolution du numérique gabonais.