LE TCHAD BOOSTE LES TIC AVEC LE « .TD » : SON IDENTITÉ NUMÉRIQUE NATIONALE

Comme tous les pays africains, le Tchad fournit de gros efforts pour se faire une place considérable dans l’univers TIC. Aussi, le gouvernement tchadien veut accélérer la cadence en vulgarisant davantage l’utilisation du « .td », une identité numérique nationale. Avec l’équipe de rédaction de CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, découvrez les contours et les implications de cette action.

 

 

« .TD », le nom de domaine de premier niveau national au Tchad

Les 17 et 18 décembre 2019, le ministre des Postes et des NTIC, Dr. Idriss Saleh Bachar a pris part au forum national “DNS“. Il s’agissait d’un forum organisé par l’agence de développement des technologies de l’information et de la communication (ADETIC).

A priori, ce forum visait à vulgariser l’utilisation du nom de domaine national : le « .Td ».

En clair, ces deux jours ont permis de mieux faire connaître aux usagers l’importance d’une identité numérique nationale.

Enfin, il convient de préciser que le .td existe depuis 1997 soit, depuis 22 ans. Malgré cela, il reste peu populaire et cette action du gouvernement augmentera probablement l’intérêt que lui porte les click here tchadiens.

 

 

Après l’acquisition du ‘’.td’’, encore beaucoup d’effort à faire…

Ces dernières années, les tchadiens ont réalisé des avancées encourageantes avec internet. Et cela peut se justifier par :

  • La capacité totale de bande passante du pays qui passe de 4 Go en 2018 à 7 Go en fin 2019 ;
  • Un taux d’accroissement de 54% du chiffre d’affaire au cours de ces dernières années ;
  • Un taux d’accès de 17% en décembre 2019.

Et tout cela constitue sans doute un bon socle pour la promotion de l’identité tchadienne sur le plan numérique.

Seulement, les autorités savent qu’ils ont encore du pain sur la planche pour mieux promouvoir cette identité numérique propre au Tchad. Et ce besoin se renforce en constatant le faible nombre d’utilisateurs du nom de domaine “.td”. A priori, en mi-décembre 2019, on en dénombrait 485 avec cinq registrars.

Finalement, on retiendra que l’Etat tchadien reste convaincu de l’importance du nom de domaine national et de son impact économique. Aussi, de plus en plus d’actions se mettrons surement en place pour hisser plus haut, le drapeau numérique tchadien.