LE REVE MICROSOFT DU CLOUD : UN MODE SOUS MARIN

Depuis plusieurs années, Microsoft s’illustre bien sur le marché mondial du Cloud. Il compte augmenter ses parts pour en faire un puissant levier de croissance. Dans cette optique, le géant informatique de Redmond songe déjà des data centers sous marins.

 

Microsoft, un acteur important du marché du Cloud

Comme AMAZON et GOOGLE, la société de Bill GATES est un fournisseur mondial de la solution Cloud. Aussi, aujourd’hui, le Cloud représente pour Microsoft une source importante de santé financière.

En effet, Microsoft Azure aurait gagné plus de parts de marché du Cloud public que ses concurrents au deuxième trimestre 2018. En termes de chiffre, la firme de Redmond aurait cumulé 3% de parts du marché en plus durant la période précitée.

Ainsi, Microsoft occuperait désormais 14% de parts du marché au niveau mondial.

Bref, il demeure incontestable que Microsoft joue un rôle de plus en plus important sur le marché du cloud.

 

Le futur du Cloud vu par Microsoft

Selon les décideurs de Microsoft, une grande partie de la population mondiale vit près de points d’eau. Donc, il a été jugé souhaitable de disposer de data centers (données et applications) à proximité des utilisateurs finaux.

Ainsi, Microsoft s’est lancé dans conception d’infrastructures qui favoriseraient le développement du Edge Computing.  

Au fil des réflexions, Microsoft à penser à click here un Data Center sous-marin qui fonctionnerait sans intervention humaine.  Il devrait s’alimenter d’énergie renouvelable par le biais d’un câble relié à la terre ferme. Il faut également préciser que ce câble fournirait également la connexion à internet.

Après tout, ce rêve n’a pas tardé à devenir réalité. Microsoft s’est allié à Naval Group pour proposer un data center marin.

Les actions engagées vers le Cloud en mode sous marin

Pour mettre à exécution son plan de Cloud en mode sous marin, Microsoft n’a pas attendu longtemps. Déjà le 10 août 2015, il déployait son module Project Natick au large de la côte californienne. Il s’agissait du premier  Data Center immergé sous l’océan.

Ensuite, un deuxième module été déployé en 2018 au large des côtes de l’archipel des Orkney Islands (Ecosse).

Par ailleurs, ce module est un container de 12 mètres  contenant 864 serveurs répartis en 12 baies. Au déploiement, il a été immergé à 35 mètres de profondeur.

Enfin, en poursuivant ce rêve, Microsoft a développé une solution novatrice et efficace pour le refroidissement des Data Centers. Les chances de gagner encore plus de part sur le marché du Cloud se dessinent déjà.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER