LE JEÛNE DU RAMADAN ET LES TIC : BON ET MAUVAIS MÉNAGE

Pour bon nombre de musulman, le jeûne du Ramadan reste sacré. Un véritable moment de repli sur soi et une condition qui ne s’apparente pas vraiment à l’utilisation des TIC. On se demande alors si le ramadan et les TIC pourraient faire bon ménage. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS a mené l’analyse pour vous.

 

Le jeûne du ramadan et les TIC, un jumelage difficile

Depuis le matin du 6 mai dernier, les croyants musulmans font le jeûne du ramadan. Pour tout le monde, cela s’assimile à une période de privation de nourriture et d’eau mais aussi de plaisirs charnels.

Et nul n’ignore que les TIC restent de parfaits canaux de diffusions de plaisirs charnels. Cela se justifie simplement en songeant aux images sexistes ou pornographiques laissées parfois en statuts sur les réseaux sociaux. Ainsi, il arrive que pendant le jeûne certains musulmans décident de ne plus écouter de la musique ou regarder la télévision.

En clair, les objets technologiques peuvent constituer une limite à la sincérité de la dévotion à Allah dans cette période. Autrement dit, pour certains musulmans, il va absolument falloir se priver de TIC pour espérer faire un jeûne qui plaise à DIEU.

Bref, vue sous un certain angle, les TIC peuvent affecter la piété du musulman pendant le jeûne du ramadan. En d’autres termes, dans certains cas, les TIC click here peuvent distraire le musulman et limiter sa focalisation sur DIEU.

 

 

L’apport des TIC dans le jeûne musulman

Aujourd’hui, le numérique comme la technologie en général s’implique dans tous les domaines de la vie.

Ainsi, il existe bien d’outils technologiques spécialement conçus pour venir en aide aux musulmans pendant le jeûne du ramadan. A titre d’exemple, on pourra citer ‘’Ramadan 2019’’ une application installable sur smartphone qui aide considérablement le musulman pendant ce mois de jeûne. Ainsi, grâce à un produit technologique (ordinateur, tablette ou smartphone) les musulmans peuvent mieux réussir le jeûne du ramadan. En fait, ils obtiennent facilement l’accès à certaines précisions comme heures des prières, du Sahur et de l’Iftar.

Par ailleurs, grâce au smartphone et d’autres produits des TIC, il demeure possible d’avoir :

Donc, on conviendra que les TIC exposent à une foule d’informations qui pourraient empêcher d’atteindre dîment les buts spirituels du jeûne. Cependant, on ne négligera pas le fait qu’il y a également plusieurs contextes dans lesquels les TIC restent importants.

Au final, retenez que CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS souhaite un « joyeux ramadan » à tous les musulmans.