20 novembre 2018 : Journée Internationale des droits de l’enfant

Partout à travers le monde, les enfants et leurs droits restent au cœur de bien de préoccupations. Aussi, le 20 novembre de chaque année, les Nations Unies et d’autres protecteurs de l’enfance se mobilisent exceptionnellement. Et ce, en vue de célébrer la journée internationale des droits de l’enfant. Cette journée a pour thème 2018 « Les enfants prennent les commandes et peignent le monde en bleu ». Elle sera meublée de nombreux événements organisés par les acteurs du monde de l’enfance.

 

Journée Internationale des droits de l’enfant : Une histoire de droit et un anniversaire

La célébration de la journée internationale des droits de l’enfant est communément associée à la Convention internationale des droits de l’enfant. Cependant, ses racines remontent plus loin dans l’histoire jusqu’en  1954.

L’Assemblée générale des Nations unies avait alors recommandé à tous les pays d’instituer une Journée mondiale de l’enfance. Même si, bien de pays était prêts à suivre, aucune date n’était encore retenue.

Plus tard, le 20 novembre 1959, l’Assemblée générale des Nations unies a proclamé la Déclaration des droits de l’enfant. Toutefois, il a fallu attendre encore plusieurs décennies pour convenir d’une date fixe.

Finalement, la date du 20 Novembre était retenue comme date officielle de Journée Internationale des droits de l’enfant 2018. Et cela conformément à l’anniversaire de l’adoption de la Convention internationale des droits de l’enfant1 (CIDE) en 1989. Le 20 Novembre 2018 sera donc célébrer comme Journée Internationale des droits de l’enfant et 29e anniversaire du CIDE.

Un objectif clairement défini

Chaque Journée Internationale des droits de l’enfant, les différents acteurs du monde de l’enfance se mobilisent. Ils s’unissent pour agir en faveur des Droits des Enfants. L’objectif visé est qu’au fil des années ces droits soient de mieux en mieux respectés à travers le monde.

En outre, la célébration du 20 Novembre vise à atteindre d’autres objectifs spécifiques.

Il s’agit de :

  • Mettre les enfants à l’honneur ;
  • Promouvoir les droits des enfants ;
  • Rassembler les enfants, les jeunes, les familles et les professionnels afin de les sensibiliser sur des sujets touchant aux droits de l’enfant. C’est donc pour eux une occasion de se voir et de s’exprimer sur les questions liées à l’enfance.
  • Donner de la joie et de l’espoir aux enfants dans le monde. En effet, pour les enfants, le 20 Novembre reste une journée festive et conviviale. C’est une journée porteuse d’un message d’espoir et de solidarité pour tous les enfants.

En un mot, la célébration de cette journée renforce le respect des droits infantiles et mobilise davantage leurs défenseurs.

Des statistiques déplorables

Aujourd’hui, sur un plan général, click here la situation des enfants dans le monde n’est pas du tout reluisante. Dans différents pays du monde, les enfants sont nombreux à vivre dans la souffrance et la privation des droits.

En plus, des statistiques récentes révèlent que :

250 millions subissent directement les conséquences de conflits et de guerres ;

-264 millions d’enfants travaillent ;

-120 millions d’enfants vivent dans la rue ;

265 millions d’enfants n’ont pas accès à l’éducation scolaire ;

-9 millions d’enfants meurent de faim avant l’âge de 5 ans ;

– 1 milliard d’enfants n’ont pas accès à l’eau potable.

En fait, face à cette situation alarmante, diverses actions sont posées par différents acteurs et défenseurs de l’enfance.

 

 

Des multiples actions entreprises

Comme chaque 20 Novembre, l’UNICEF veillera à ce que le 20 Novembre 2018 reste une belle célébration. Pour cela, cette institution internationale lance le mouvement #GoBlue. Elle invite tout le monde à arborer du bleu au cours de cette journée. C’est selon elle, une façon d’afficher son soutien à la cause des enfants. L’UNICEF pourra également organiser différentes manifestations (dîners de gala, expositions etc.)

Aussi, pendant cette journée dédiée à l’enfance, de nombreuses institutions nationales et internationales emboitent le pas de l’UNICEF. Dans ce lot figure le Comité international de la Croix-Rouge et l’UNESCO.

Par ailleurs, des municipalités et des dirigeants gouvernementaux aussi s’impliquent dans cette célébration. C’est le cas du Défenseur des enfants français. Chaque 20 Novembre, il est appelé à remettre un rapport au Président de la République et au Parlement.

Enfin, parmi les acteurs de l’enfance qui se mobilisent activement pour cette célébration, il y des associations comme « Humanium » ou « La Chaine de l’espoir ».

 

 

Une pléthore d’activités

Un peu partout dans le monde, le 20 Novembre permet de rassembler différents acteurs du monde de l’enfance. Aussi, pour célébrer dûment la journée, ceux-ci organisent de multiples activités comme des :

-animations spécifiques pour les accueils de loisirs (scènes ouvertes, concerts, jeux collaboratifs, sports, spectacles) ;

– ateliers et conférence-débats ;

– activités liées à la dance, au cinéma et à la lecture ;

– collectes de fonds destinées à des associations humanitaires qui luttent pour le droit des enfants.

Au final, toutes ces activités viennent renforcer les efforts consentis pour améliorer la situation des enfants dans le monde. Et cela restent fort louable. Seulement, il faut encore plus d’efforts afin d’offrir aux enfants un monde meilleur. Un monde dans lequel les conditions optimales sont créées pour le développement et l’épanouissement des enfants.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER