INTERNET DANS LES LYCÉES : DES JEUNES DU CONGO BRAZZAVILLE S’ACTIVENT…

Au Congo brazza, l’usage de l’internet dans les lycées pourrait bientôt devenir un fait parfaitement établi. La communauté des jeunes internautes du Congo dénommée Youthcom y contribue activement.

L’action des jeunes internautes du Congo

A Brazzaville, Youthcom reste une communauté de jeunes internautes particulièrement active. Et durant ce mois de mars, ces jeunes ont encore manifesté leur engagement à promouvoir les TIC dans le pays.

Aussi, en poursuivant cette dynamique, ils ont lancé une campagne de promotion de l’usage de l’internet dans les lycées. Et cette campagne lancé le 26 mars dernier reste la toute première initiative du genre.

Par ailleurs, ladite campagne se place sous le thème « l’internet : une arme duale pour la jeunesse ». Et elle s’étendra sur les lycées de Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie, Oyo, Djambala et Sibiti.

Finalement, il faut préciser que cet élan de développement prend forme sous l’impulsion de Danielle Ouanounga, présidente de Youthcom.

Une vision claire…

Pour la communauté des jeunes internautes du Congo, l’internet demeure un atout encore mal exploité par les lycéens. Aussi, il demeure évident que la méconnaissance de l’internet dans les lycées pourrait mettre en péril l’éducation.

Ainsi, en lançant cette première édition de la campagne d’internet dans les lycées, Youthcom nourrit une ambition précise. Celle d’informer dûment les lycéens sur les opportunités et dangers de l’internet en milieu scolaire.

Autrement dit, les jeunes élèves click here auront des explications claires sur les atouts que représentent l’internet et les réseaux sociaux. Et cela ne se fera pas sans préciser également les risques et les inconvénients associés.

Enfin, on retiendra que Youthcom a vraiment l’intention d’informer les jeunes lycéens sur l’éducation et l’entrepreneuriat numérique.

 

 

De belles perspectives…

Dans cette démarche en faveur de l’internet dans les lycées, le gouvernement congolais ne se met pas en marge. Bien au contraire, l’initiative bénéficie du parrainage de deux grandes institutions gouvernementales. Il s’agit du ministère des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique et du ministère de l’Enseignement primaire et secondaire.

Ainsi soutenu par le gouvernement, Danielle Ouanounga et ses amis peuvent espérer un meilleur rapport jeune-internet. En fait, cette campagne pourra apporter une amélioration considérable dans les comportements de jeunes congolais face à internet. Ils seront plus responsables sur l’usage de l’internet.

En outre, cette campagne d’internet dans les lycées va sûrement dynamiser le secteur de l’éducation vers le numérique. Et cela se confirmera avec un concours inter-école nommé Hack4school prévue dans la suite de la campagne. Ledit concours impliquera des élèves retenus dans chacune des six localités ciblées par le projet.

Au final, il faut espérer que cette campagne sur internet dans les lycées portera de très bon fruits. Et que cela permettra de réduire la dangerosité du web pour les jeunes congolais.