INTERNET AU TOGO : VISITE DE VICTOR NDONNANG A ISOC-TOGO

Victor NDonnang, le Responsable Afrique en charge des chapitres Internet society a fait un court séjour à Lomé. Pour ISOC-TOGO, la visite de ce membre important d’ISOC International pourrait porte de très bons fruits. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous livre les raisons et les perspectives de cette visite de travail.

 

Le message ou la vision de Victor NDonnang pour l’Internet au Togo

Lors de sa visite au Togo, Victor NDonnang a transmis un message clair, une vision précise. Ce responsable des chapitres africains ISOC ambitionne de renforcer les conditions nécessaires pour créer un internet plus grand et pour tous.

Aussi, pour atteindre ses objectifs, il a tenu une séance de travail avec les membres du Conseil d’Administration d’ISOC-Togo. Les échanges entre M. NDonnang et l’équipe dirigée par Norbert Glakpe ont permis de mettre l’accent sur l’impact local des projets d’internet society.

En fait, le Responsable Afrique a insisté sur la nécessité d’agir ensemble pour le développement et la promotion de l’Internet. Selon lui, ISOC international et ISOC-Togo vont devoir click here collaborer davantage sur des projets et des stratégies bien définis. Et cela se fera en vue de favoriser la création et l’accessibilité de l’Internet par un plus grand nombre voire par tous.

 

Ambitions ou perspectives d’ISOC-TOGO

En vue de mener à bien sa mission, Victor NDonnang a profité de son séjour pour visiter les réalisations du Chapitre local. Il a également rencontré les différents partenaires de ISOC-Togo.

Aussi, avant de mettre fin à son séjour au Togo, il a souligné les grandes lignes de huit grands projets. A priori, il s’agit des 8 axes du nouveau plan stratégique 2020 de ISOC International.

Ces projets se déclinent comme suit :

  1. Construire et promouvoir des réseaux communautaires
  2. Favoriser les infrastructures et les communautés techniques
  3. Mesurer l’Internet, Renforcer et Défendre Internet
  4. Promouvoir le modèle Internet
  5. Étendre le chiffrement (cryptage)
  6. Sécuriser le routage global
  7. Augmenter la sécurité de synchronisation du temps sur Internet
  8. Prêcher par l’exemple avec des normes et des protocoles ouverts

Enfin, on espère que ISOC-TOGO va développer ses grandes lignes afin de booster davantage l’internet au Togo.