HUAWEI EN DIFFICULTÉ : GOOGLE LUI TOURNE LE DOS AVEC SA SOLUTION ANDROID

Aux Etats Unis, les utilisateurs de téléphones de marque Huawei risquent d’avoir de petits soucis. Un fossé se crée entre les deux marques. Google ne compte plus fournir à la marque chinoise des mises à jour de son système mobile Android.

HUAWEI sans la licence Android de Google

Le géant américain Google a annoncé une rupture de sa collaboration avec Huawei pour la fourniture du système d’exploitation Android. Et ce n’est pas tout. En fait, Google entend ne plus fournir à huawei ni logiciels, ni matériel informatique ou services techniques.

Et cette décision de Google tombe à la suite d’une interdiction lancée par le Président Donald Trump. Selon l’homme fort des USA, des entreprises étrangères du domaine des télécommunications pourraient s’avérer dangereuses pour la sécurité nationale. Aussi, il demande aux groupes américains de ne pas commercer avec elles.

Donc, Google a estimé que l’équipementier chinois compte parmi les entreprises jugées « à risque » par Washington. Et cela se justifie par l’opposition de Trump à la présence de Huawei sur le marché américain des télécoms.

Par ailleurs, Google retire sa licence Android à click here Huawei mais elle lui laisse l’accès aux services disponibles en open source.

Au final, on notera que cette décision de Google fait d’elle un modèle. Elle s’illustre ainsi en première grande entreprise américaine à appliquer le nouveau règlement établi par la Maison Blanche.

Une situation difficile pour Huawei

Cette décision de Google ne réjouit sans doute pas le cœur du géant chinois. Bien au contraire, cette situation porte un coup dur aux affaires et surtout, aux utilisateurs.

En effet, ces derniers ne pourront plus mettre à jour le logiciel d’exploitation Android. Cependant, Ils pourront continuer d’utiliser et de mettre à jour certaines applications mobiles fournies par Google.

Aussi, les futurs modèles de smartphones Huawei ne contiendront probablement pas des applications comme Gmail, YouTube ou le naviguateur Chrome.

En outre, précisons que Google n’est pas la seule entreprise américaine à rompre les relations commerciales avec la société chinoise. Intel et Qualcomm ont fait pareil.

Enfin, il se peut que cette décision prise aux Etats Unis affecte davantage les relations commerciales de Huawei. Et cela pourrait déteindre sur l’évolution des affaires commerciales sur marché européen.