HACKERS : CONDAMNATION OU RÉCOMPENSE

Les hackers ne font pas souvent la joie des internautes. Pourtant, il arrive qu’ils soient sérieusement sollicités par de grandes structures. Donc, c’est clair que les pirates informatiques sont parfois condamnés et dans d’autres cas, ils sont plutôt à récompenser. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous offre une retour panoramique sur des cas qui ont marqué l’actualité.

 

Des hackers condamnés

Au Sénégal, un jeune génie de l’informatique aurait réussi à pirater le système de la Police. En effet, âgé de 21 ans Souleymane Fall serait dans le viseur de la justice. Cependant, grâce à lui, la Police sénégalaise a pris connaissance de l’existence d’une faille sécuritaire dans son système. Et il ne l’a pas caché. Néanmoins, cet acte jugé criminel expose l’incroyable Souleymane au risque de condamnation avec une peine de prison ferme. Finalement, le procureur a demandé que le jeune pirate écope de 2 ans de prison avec 6 mois ferme.

Par ailleurs, en Côte d’ivoire, un hacker avait réussi à pomper plusieurs millions à Poste-Finance. En fin 2018, cet acte de piratage a valu une arrestation à un certain Gilbert Aman Kolora.

En outre, le jeune hacker ivoirien Yéo Sihifowa Namogoh est tombé dans les mailles des services de sécurité gabonaises. Accusé d’avoir falsifié les procès-verbaux de l’élection présidentielle du samedi 27 août 2016, ce jeune serait toujours détenu prisonnier.

Enfin, les cas de piratage informatique d’ordre frauduleuse restent assez récurrents. Et les services de cybercriminalité et d’autres forces de sécurité n’hésitent pas à sévir contre ces hackers.

 

Concours click here et hackers récompensés

En Suisse, les hackers ultraperformants vont se faire de l’argent. En fait, la Suisse a récemment mis au point sa nouvelle génération de système de vote électronique. Pour en tester la fiabilité au niveau sécuritaire, elle met en jeu 150.000 francs suisses (132.000 euros). Pour être plus clair, ceux qui réussiront à pirater ce nouveau système gagneront une récompense. Aussi, un faux scrutin sera organisé du 25 février au 24 mars. Et pour les hackers talentueux, il suffit de s’inscrire sur le site https://onlinevote-pit.ch pour aspirer au gros lot. Bref, un gros lot de 50.000 francs suisses ou 44.000 euros reste offert. Et pour l’avoir, il faudra réussira à manipuler des suffrages de façon indétectable.

En mars prochain, Vancouver (Canada) va accueillir l’édition 2019 du concours de piratage Pwn2Own. Aussi, à cette occasion, les meilleurs hackers du monde vont essayer de pirater le système informatique de TESLA. Ce constructeur automobile de voitures électriques sportives et de luxe offrira une Tesla Model 3 au meilleur hacker. En plus, il est prévu que le gagnant repartira en prime avec une récompense de 35.000 à 250.000 dollars. Evidemment, la prime sera fonction des exploits réalisés par les génies informaticiens qui réussiront ce piratage.

En conclusion, on retient qu’il y a des actes de piratages frauduleuses qui conduisent à des condamnations. Mais, il arrive également de pirater pour espérer être récompenser. Et cette dernière possibilité permet aux grandes entreprises du numérique de tester leurs systèmes de sécurité.