GUERRE COMMERCIALE : CHINE ET USA AUX FRONTS, LA TECH VA EN SOUFFRIR

Depuis plusieurs semaines, des informations soulignent d’éventuelles négociations entre Donald Trump et le Président chinois malgré leur guerre commerciale. Pourtant, au niveau des entreprises technologiques, la situation ne semble pas s’améliorer. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous donne quelques détails qui justifient cela.

Guerre commerciale en Tech et tensions grandissantes

Depuis le mois de Mai 2019, le Président Trump met l’accent sur les prises de positions portés contre la Chine. Et HUAWEI reste l’une des entreprises chinoises qui aurait considérablement payé les frais.  

En fait, il s’agirait d’une guerre commerciale qui oppose les deux géants.

Aussi, cette guerre commerciale a évolué jusque sur les fronts douaniers. Ainsi, les Etats-Unis ont augmenté les taxes douanières des produits en provenance de Chine. Ces droits de douane ont donc subi une majoration de 25%. Et face à cette situation, la chine parle de terrorisme économique.

En outre, le gouvernement Chinois a également réagi. Elle a imposé de nouvelles surtaxes douanières sur plus de 5.000 produits américains arrivant en Chine.

Au final, les tensions s’intensifient de chaque côté. Et de click here toute évidence, cela affecte considérablement les relations économiques et technologiques des deux pays.

Vers des projets de délocalisation d’entreprises tech

Au fil des semaines, cette guerre commerciale entre les Etats Unis et la Chine risque d’affecter l’univers technologique.

En effet, les majorations de taxes douanières portent essentiellement sur des modems et routeurs Internet, circuits imprimés, aspirateurs et luminaires.

Aussi, cette guerre pourrait imposer un exode massif à bien d’entreprises américaines installées en Chine. A priori, certaines d’entre-elle songeraient déjà à faire leur valise pour installer leurs productions ailleurs.

Dans ce lot figurent de grands groupes comme Google, Amazon, Microsoft, Dell et HP. En plus, comme les taxations portent sur tous les produits électroniques assemblés en Chine, cela affecte aussi d’autres entreprises non-américaines.

Donc, des groupes comme Sony, Nintendo, Asus ou Lenovo songe déjà à trouver des horizons plus paisibles.

Enfin, le gouvernement chinois a récemment lancé, le plan “Made In China 2025”. Ce plan viserait à faire de la Chine une puissance des nouvelles technologies. Est-ce que cela permettrait de décanter la situation ? L’avenir nous le dira.