FONDS AFRICA 50 : TIC ET INNOVATIONS A L’HONNEUR EN 2019

L’Afrique continue de réaliser des avancées en matière de Tic et Innovation. Cela se confirme une fois de plus grâce au Fonds Africa 50 de cette année. Découvrez quelques infos importantes relatives à cet évènement. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS nous en donne un petit briefing.

Le Fond Africa 50 en 2019 à Kigali

En matière de TIC et d’innovation, le Rwanda reste l’un des pays qui ne cesse de s’investir. Aussi, ce pays d’Afrique de l’Est a encore marqué l’actualité technologique en accueillant les assemblées générales du Fonds Africa 50.

En effet, ouvert le Mardi 9 juillet dernier, ces assemblées générales portent sur le thème des TIC et de l’innovation.

Par ailleurs, l’évènement a rassemblé des représentants des pays et entités membres du Fond ainsi que d’importantes personnalités des TIC. Au rang des autorités TIC présentes, on peut citer :

Enfin, il faut reconnaitre que le choix porté sur le Rwanda pour abriter cette rencontre institutionnelle n’a rien d’un hasard. On comprend mieux en réalisant que ce pays met les TIC au-devant de click here son modèle économique de croissance.  

L’importance des assemblées générales du Fond

A bien des égards, ces assemblées générales devraient permettre aux pays représentés de réfléchir pour agir ensemble. Et cela se fait en gardant comme objectif le développement des infrastructures nécessaire au développement des TIC en Afrique. Selon les principaux acteurs de ce Fond, il faut absolument combler le gap des infrastructures en Afrique.

En fait, ils veulent conjuguer des efforts visant à mettre en place des infrastructures qui boosteront les TIC et l’innovation. Autrement dit, ce Fonds panafricain a une perspective continentale et se concentre sur les infrastructures de développement. Ainsi, au Congo par exemple, le fond Africa 50 soutien un méga projet énergétique.

Aussi, il convient de rappeler que le fonds Africa 50, fort d’un capital de $ 871 millions reste essentiellement porté par 27 pays africains. Toutefois, il bénéficie également du soutien de la Banque Africaine de Développement et des Banques Centrales Africaines (BCEAO et Bank Al-Maghrib notamment).

En outre, ces 4e assemblées générales du fonds a permis d’accueillir un Etat de plus, le Zimbabwe. Ce dernier devient ainsi le 28e Etat membre du Fond Africa.

Bref, pour le Rwanda, le Fond Africa 50 reste engagé dans le projet Kigali Innovation City, un hub technologique.