FEMMES TICS ET PROMOTRICES D’ENFANTS GÉNIES INFORMATIQUES AU CAMEROUN

Au Cameroun, des femmes Tics œuvrent activement en faveur de l’initiation des enfants à l’informatique. Parmi elles, il y en a deux qui s’illustrent bien en créatrices de génies informatiques. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous donne une vue panoramique de ces camerounaises passionnées de l’initiation à l’informatique chez les enfants.

Arielle Kitio, la reine du code aux côtés des plus jeunes

Pour A Arielle Kitio, la passion de l’informatique doit se transmettre à tout prix. Et parmi les bénéficiaires prioritaires, il faut compter les enfants.

Ainsi, inscrite dans cette dynamique, elle a fondé le CAmeroon Youth School Tech Incubator (CAYSTI). Il s’agit d’une startup via laquelle elle fait la promotion de l’informatique chez les enfants de 7 à 16 ans.

Aussi, ambassadrice du Next Einstein Forum et sacrée Femme Digitale africaine 2019, elle a également mis au point l’abcCode. Il s’agit d’un logiciel de développement de la créativité qui initie les enfants de 6 à 15 ans au codage et à la robotique.

Par ailleurs, cette jeune dame a déjà formé des milliers de jeunes parmi lesquels on retrouve des talents de l’informatique. Et dans ce sens, on pourra citer en exemple Divine Dongo, une élève formée par ses soins. Cette dernière avait remporté le “Innovation Prize” (2017) avec son projet Lama.

En outre, passionnée du codage compte fortement contribuer à l’éclosion de nombreux talents du monde informatique au Cameroun. Dans un entretien avec ‘’Le Point Afrique’’, elle a dévoilé son intention de former 100 000 jeunes d’ici à 2020.

Enfin, on notera qu’Arielle Kitio compte bien être l’une des femmes Tics d’Afrique qui laisseront de belle traces d’histoire. click here Elle ambitionne de transmettre son amour de l’informatique aux jeunes du Cameroun et si possible, partout en Afrique.

 

 

Danielle Akini, une des femmes tics favorables aux enfants du Cameroun

Une des grandes femmes tics du Cameroun, Danielle Akini reste convaincue qu’initier les enfants à l’informatique constituerait un sacré levier de développement.

Ainsi, elle œuvre activement pour amener les enfants à vivre en phase avec l’ère du digital. Et pour ce faire, elle a lancé le Genius center en 2017. Il s’agit d’un centre de formation qui initie les enfants âgés de 4 à 17 ans aux rudiments de l’ingénierie informatique. A priori, les enfants y apprennent les bases de la programmation, le développement des algorithmes et la fabrication de robots.

Aussi, il faut reconnaitre que cette ingénieure en informatique a plusieurs fois représenté son pays lors d’évènements technologiques internationaux. Et aujourd’hui, elle ne ménage aucun effort pour former des enfants qui éventuellement suivront ses pas ou feront mieux. Déjà, elle souligne que bien des enfants du Genius center s’illustrent déjà en vrais geeks. Ils font des applis, des jeux vidéo ou des robots qui sont récompensés lors des compétitions internationales. On peut citer en exemple, un des apprenants de 8 ans qui a remporté en 2018 le “Code for COP23” du groupe Orange.

En plus, le Genius center de Danielle Akini met également à disposition des apprenants une plateforme de e-learning baptisé Genius eLab. Cette plateforme bilingue (français-anglais) contribue à la formation de futurs génies camerounais de l’informatique.

Au final, il faudra retenir que cette passionnée de technologie laissera une belle empreinte dans la vie digitale du Cameroun.