LA FÊTE DE LA FEMME 2019 ET LE NUMÉRIQUE AU CAMEROUN

Pour l’édition 2019 de la célébration en l’honneur des femmes, les camerounaises ont mis un accent particulier sur le numérique. Et l’association African Women In Tech Startups (AfricanWITS) en a profité pour redynamiser l’implication de la femme dans le digital au Cameroun.

 

Le numérique autour du 8 mars 2019 au Cameroun

Cette année les femmes camerounaises ont massivement agi pour s’illustrer davantage dans le domaine du numérique. Et cette idée se renforce avec le « Festival Femme numérique (FFNUM) » qui a eu lieu du 6 au 8 mars 2019. Durant cet évènement du numérique au féminin, plus de 150 femmes ont bénéficié d’informations précieuses et de formations pertinentes.

A priori, ce festival tournait autour de la célébration du 8 mars et visait trois objectifs particuliers, à savoir :

  • Former gratuitement des femmes et jeunes filles camerounaises aux nouveaux métiers et à l’entrepreneuriat numérique ;
  • Accompagner les femmes entrepreneures en misant sur le numérique pour accélérer le développement de leur entreprise.
  • Conduire les femmes responsables de petits commerces à s’approprier les outils du numérique.

Aussi, les participantes ont eu droit à une variété d’activités. Donc, il y avait des conférences-débats, ateliers de formation, exposition, remise d’attestations et click here distinctions pour les meilleures idées de projets.

Enfin, avec le nombre de femmes mobilisées pour ce festival numérique, les femmes camerounaises lancent un message clair. Elles veulent résolument s’arrimer aux nouvelles technologies pour dynamiser le développement de leur potentiel managérial et booster leurs business.

 

Des perspectives en faveur des femmes

Plus que jamais, l’association Africanwits compte faire le nécessaire pour booster l’implication des femmes dans le digital.

Aussi, elle envisage de former 200 jeunes filles camerounaises aux métiers et à l’entrepreneuriat numérique.

Par ailleurs, durant ce festival, certaines femmes auraient obtenu une certification en ligne sur les plateformes Google et Facebook. Et ce genre de formation témoigne d’une forte intention de doper le potentiel des camerounaises grâce aux technologies numériques.

En outre, les organisateurs du FFNUM nourrissent une ambition claire. Ils veulent contribuer activement à réduire la fracture numérique de genre au Cameroun et booster l’autonomisation des femmes camerounaises.

Au final, ce genre d’initiative de mieux accompagner les femmes et les jeunes filles à l’utilisation stratégique du numérique. Ainsi, elles seront plus nombreuses à s’illustrer en créatrices de richesses grâce à l’usage efficient des atouts du digital.