FAUX MÉDICAMENTS EN AFRIQUE : UN SOMMET A LOMÉ POUR LUTTER CONTRE CE TRAFIC

Le Togo compte parmi les pays qui ne ménagent aucun effort pour lutter contre toute sorte de trafic. Aussi, la capitale togolaise va abriter très bientôt un sommet international contre le trafic des faux médicaments. La rédaction de CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous livre quelques détails de cette grande rencontre africaine.

 

Les principaux acteurs du sommet contre les faux médicaments à Lomé

Du 17 au 18 Janvier 2020, plusieurs personnalités se réuniront à Lomé pour un grand sommet. Il s’agit du sommet autour de la lutte contre le trafic des médicaments falsifiés et de qualité inférieure en Afrique.

A priori, cette occasion permettra de réunir d’éminentes personnalités comme :

  • Plusieurs présidents de pays africains  (Congo-Brazzaville, Gambie, Niger, Ouganda, Sénégal, Ghana et Togo) ;
  • Quelques anciens Chefs d’Etat et de gouvernement ;
  • Des patrons du monde médical à l’instar du Directeur Général de l’OMS.

 

 

Des objectifs bien définis…

En click here se regroupant à Lomé pour ce sommet, les 7 présidents entendent voter un « accord-cadre légalement contraignant ». En plus, la rencontre vise à signer une déclaration politique commune : « l’Initiative de Lomé ».  Ainsi, ce trafic pourra désormais être considérer comme crime et de nouvelles législations permettront de sanctionner ceux qui s’y adonnent.

Outre ce principal objectif, ce sommet permettra de :

  • Jeter les bases d’un engagement continental dans la lutte contre le trafic des médicaments falsifiés ;
  • Doter les pays participants d’un arsenal juridique à la hauteur des enjeux de ce fléau;

Aussi, précisons que ce sommet est une initiative ‘’originale, purement africaine’’ organisé par le Togo, en partenariat avec Fondation Brazzaville.

Enfin, un constat amer révèle qu’actuellement, les faux médicaments s’imposent comme une pandémie en Afrique. On espère que cette initiative du Togo conduira à changer la donne.