FACEBOOK VA FREINER LE « REVENGE PORN » EN MISANT SUR L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

Sur internet, des images et vidéos pornographiques circulent souvent. Seulement, dans certains cas, cela se fait sans le consentement des concernés. Facebook compte mettre fin à cette tendance. Et le géant compte y arriver avec l’aide d’une intelligence artificielle (IA).

 

 

Une intelligence artificielle contre les images pornos

Bientôt, sur Facebook et Instagram, le nombre d’images et de vidéos pornographiques vont certainement chuter.

En effet, l’entreprise de Mark Zuckerberg promet une IA qui agirait contre la diffusion d’images porno non-consenties. C’est-à-dire que cette IA devra stopper ce que les connaisseurs appellent ‘’porn revenge’’ ou simplement ‘’revanches porno’’ en français.

A priori, il s’agit de partager un contenu sexuellement explicite sans le consentement des personnes qui y apparaissent. Et en général, les auteurs de ces partages le font sous forme de vengeance.

Donc, Facebook aspire à stopper cette pratique et compte y arriver grâce à un nouveau filtre intelligent. Aussi, le fameux filtre serait capable de reconnaître des photos et des vidéos de personnes nues ou click here presque nues.

Au final, cette IA devra après identification, signaler toutes images intimes partagées sans le consentement de la personne.

 

 

Les incidences du recours à ce type d’IA

Avec ce projet lié à une intelligence artificielle, Facebook entend renforcer dûment sa lutte contre le partage d’images ou vidéos pornographiques.

Et l’usage de ce nouvel outil devra permettre d’opérer une censure automatique. Désormais, les victimes de ‘’porn revenge’’ se sentiront davantage protégés.

Ainsi, avec cette IA, les victimes n’auront plus à réagir contre la diffusion d’images compromettantes faute d’un sentiment de honte.

Certes, cette initiative de Facebook demeure très pertinente. Pourtant, il va encore falloir peaufiner la définition précise d’images intimes non-consenties partagées sur le réseau. C’est-à-dire que Facebook entend par « images intimes sans consentement » n’est pas encore clairement spécifié. En plus, l’efficacité de ce fameux filtre intelligent à détecter les images concernées reste à démontrer.

Enfin, en pratique le recours à cette IA va certainement réduire la diffusion d’images intimes sur le réseau social.