EXAUCIA : UN ROBOT HUMANOÏDE MIS AU POINT EN CENTRAFRIQUE

En Afrique, concevoir un robot humanoïde demande un sacré investissement et cela n’est pas courant. Pourtant, des jeunes lycéens centrafricains ont réussi à produire Exaucia, un robot humanoïde typiquement africain. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous livre des détails concernant cette prouesse africaine.

 

Exaucia, une œuvre au reflet du génie des jeunes africains

Le premier robot humanoïde développé en Centrafrique a fait son apparition sur les médias durant ce mois de février 2020. Et d’aucuns penseront tout de suite à de grands ingénieurs africains diplômés en France. En réalité, ce robot baptisé ‘’exaucia’’ restera le fruit du génie créateur de quelques élèves du lycée technique de Bangui.

Exaucia, un robot aux apparences peu esthétique

Pour faire ce robot, ces jeunes lycéens n’ont eu accès qu’à très peu de matériel moderne. A priori, ils ont utilisé du bambou de Chine et du raphia. Par conséquent, ce robot humanoïde ressemble à une femme mais présente un squelette particulièrement rudimentaire et une apparence peu attirante.

 

Une vision grande pour la robotique en Centrafrique

En dépit de sa beauté extérieur qui pèche un peu, exaucia demeure un véritable robot. Au stade actuelle de son développement, ce robot centrafricain parle en bougeant ses lèvres, sa tête et ses click here bras. Grâce à des microprocesseurs dûment intégrés, Exaucia peut écouter des questions, les traiter et y répondre. Les concepteurs de ce robot humanoïde comptent sur l’aide des autorités centrafricaines pour davantage évoluer sur ce projet.  Par ailleurs, la présentation de Exaucia se fera à d’autres lycées le 29 février prochain. Cela allumera sans doute d’autres flammes de génie créateur pour l’avenir.

 

Un grand pas mais encore du chemin à faire

Exaucia propulse certainement la Centrafrique en avant sur de nombreux pays africains. Seulement, il faut reconnaître qu’il va falloir se retrousser davantage les manches pour évoluer en matière de robot humanoïde. En effet, de plus en plus de structures réalisent des avancées étonnantes dans cette branche de la robotique. On citera en exemple Atlas de Boston Dynamics, Sophia de Hanson Robotics ou Pepper de Aldebaran Robotics.

Tout compte fait, de nombreux ingénieurs ou entreprises à travers le monde nourrissent de grandes ambitions avec les robots humanoïdes. Espérons que la Centre Afrique ou mieux, l’Afrique aussi, puisse jouer sa partition dans cette dynamique.

 

Cet article est  publié par CAFE INFORMATIQUE & TÉLÉCOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCÈS À INTERNET CAFE INFORMATIQUE & TÉLÉCOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER