ÉTUDIANTS AFRICAINS DES TICs : BOURSES D’ÉTUDES DE DOCTORAT ACCESSIBLES…

En Afrique, le Fonds régional d’innovation et d’études (RSIF) s’active dans la promotion des cadres et spécialistes TIC. Il propose plusieurs dizaines de bourses d’étude de niveau doctorat. Et dans cette optique, les étudiants africains des Tics ont la possibilité de postuler.

Le RSIF, favorable au développement des étudiants africains des tics

A bien des égards, le RSIF semblerait une institution d’aide classique. Pourtant, il s’agit d’un programme du Partenariat pour développer les compétences en sciences appliquées, en génie et en technologie.

Aussi, ce fonds œuvre en faveur du développement scientifique et technologique de l’Afrique. Et son financement se fait grâce aux contributions de différents acteurs. Parmi ces derniers figurent des gouvernements africains, le gouvernement coréen et la Banque Mondiale.

Bref, le RSIF soutient les recherches doctorales et d’innovation dans des domaines scientifiques et technologiques. Et cela reste destinée à des étudiants africains.

Des Bourses offerts aux étudiants africains des tics

Cette année 2019, le RSIF a lancé une offre particulière de 45 bourses d’études doctorales.

En effet, l’accessibilité à ces bourses reste réservée à des étudiants d’Afrique subsaharienne. Seulement, il faut préciser qu’à part les Tics, click here il y a d’autres domaines concernés. Il s’agit des domaines du big data et intelligence artificielle, de l’agroalimentaire, de l’énergie, des mines et du climat.

Déjà, les appels à candidatures sont lancés. Et les candidatures restent recevables jusqu’au 22 juillet 2019.

Conditions autour des bourses

A priori, il s’agit de bourses dont la durée s’étale sur 3 à 4 ans. Et chaque boursier bénéficiera des frais de déplacement, frais universitaires, frais de subsistance ainsi que les frais d’assurance maladie. En plus, l’étudiant africain boursier jouira naturellement du soutien à la recherche et aux superviseurs.

Par ailleurs, selon leurs différentes orientations, les bénéficiaires desdites bourses intégreront différents institutions africaines partenaires du RSIF. Il s’agira essentiellement de grandes universités africaines comme celle de Port Harcourt au Nigéria ou l’Université Kenyatta au Kenya.

En outre, notons que chaque postulant devrait jouir d’une connaissance pratique de l’anglais ou du français (écrit et parlé). Il devra également détenir un Master dans un domaine pertinent.

Enfin, il faut absolument se rendre disponible pour s’engager à temps plein.

Si vous remplissez les conditions alors consultez les instructions pratiques pour postuler en cliquant ici.