ÉTAT DE LA DIASPORA AFRICAINE : UNE INITIATIVE QUI AVANCE BIEN…

Un peu partout en Afrique et dans la diaspora, bon nombre de personnes parlent de l’Etat de la Diaspora Africaine. De quoi s’agit-il exactement ? A quoi s’attendre avec cette initiative ? Beaucoup de choses se disent sur le Net ? CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous propose un point sur l’essentiel à savoir.

Un État nouveau, un État spécial…

La création de l’Etat de la Diaspora Africaine ne date pas de très longtemps. Pourtant, les médias en parlent de plus en plus. Et cela se renforce depuis le Sommet de l’Union Africaine tenu le 1ier et 2 juillet 2018 à Nouakchott.

En effet, c’est à cette occasion qu’a eu lieu le lancement officiel et la présentation de cet Etat spécial. Un Etat atypique qui compterait environ 350 millions d’habitants ‘’Afro-descendants’’ dans le monde.

Ainsi, depuis Juillet 2018, ce nouvel Etat existe aux yeux de l’UA et porte à sa tête Louis-Georges Tin comme Premier Ministre. Aussi, ce dernier jouit du soutien indéfectible de Sa Majesté Tchiffy Zié, secrétaire général du Forum des Rois et Leaders traditionnels d’Afrique. Dans le contexte de cet nouvel Etat, Sa majesté porte la casquette d’Autorité morale.

Par ailleurs, comme tout Etat classique, l’Etat de la Diaspora Africaine dispose d’un pouvoir politique, économique et culturel considérable. Seulement, il faut encore que cela soit davantage structuré et pour ce faire, il existe déjà des Ministres de cet Etat. On citera en exemple click here href="https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=2&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwim4Y79oqHlAhVDneAKHS6tAgAQFjABegQIAhAB&url=https%3A%2F%2Fwww.maisondafrique.fr%2Fapp%2Fdownload%2F16144328096%2FCommuniqu%25C3%25A9%2Bde%2Bpresse.pdf%3Ft%3D1531403536&usg=AOvVaw3A1eoPBtFaoslgPWhXqEzQ">Nadine Diatta, ministre chargée de la coopération internationale.

Enfin, il faut préciser que cet Etat nouveau se réclame d’appartenir à la sixième région d’Afrique.

 

Les perspectives de l’État de la Diaspora Africaine

A priori, cet Etat entend œuvrer pour plusieurs causes dont les fondamentales se déclinent comme suit :

  • Le rassemblement des fils et filles du continent dans l’esprit d’un renforcement de l’Afrique par la diaspora et vice-versa ;
  • Le développement du continent afin de tendre vers une autonomie africaine effective sur tous les plans ;
  • La restitution des biens et trésors de l’Afrique autrefois pillés notamment pendant la colonisation.

Aussi, l’Etat de la Diaspora Africaine ambitionne de multiplier des coopérations entre les pays du continent et la Diaspora. De plus, le gouvernement ainsi mis en place planche déjà sur plusieurs grands projets. A titre illustratif, on pourra citer le satellite panafricain, la banque de la diaspora, l’agence internationale pour les stages, la sécurité sociale panafricaine et les Jeux Panafricains.

En outre, l’Etat de la diaspora africaine annonce prévoit une première sortie officielle, le 24 octobre à Paris. A cette occasion, les dirigeants exposeront davantage les enjeux liés à cet Etat nouveau. Ce sera aussi une journée d’action suivie d’une conférence de presse.

Tout compte fait, il faudra se rendre à l’évidence que l’Etat de la Diaspora Africaine n’a qu’un seul rêve. Il veut porter haut les richesses du panafricanisme et faire de l’Afrique le continent le plus prospère.