LA DÉMATÉRIALISATION : UNE SOLUTION NUMÉRIQUE POUR LIMITER LA FRAUDE AU CONGO

A bien des égards, le numérique simplifie les pratiques, améliore le quotidien et limite les fraudes traditionnelles. Aussi, les autorités congolaises en ont conscience. En 2019, elles ont opté pour une dématérialisation à deux niveaux importants.

La dématérialisation du paiement des factures

Dorénavant, pour payer des factures d’eau et d’électricité ou des taxes au Congo, il faudra procéder par voie électronique.

En effet, cette disposition fiscale découle d’une rencontre tenue en avril dernier entre trois entités du pays. Il s’agit de :

  • La commission économie et Finance de l’Assemblée nationale congolaise ;
  • L’Agence de Régulation des Postes et des Communications Électroniques (ARPCE) ;
  • Les sociétés congolaises en charge des questions d’eau et d’électricité.

Aussi, faut-il préciser que cette décision de dématérialiser le paiement des factures d’eau et d’électricité vise à lutter contre la fraude fiscale. En plus, cela s’étend également aux chaines de télévisions dans le cadre du réabonnement.

Par ailleurs, ce système de paiement permettra de mieux sécuriser les ressources financières de l’Etat. Et ce, en favorisant une collecte efficace de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA).

Au final, cette dématérialisation fera également click here beaucoup de bien à l’Assemblée nationale. Désormais, elle pourra se faire une idée plus claire de l’assiette fiscale afin d’optimiser la prévision des recettes.

 

La dématérialisation des opérations douanières

Au Congo Brazzaville, la fraude frontalière a longtemps causé des soucis à l’administration douanière. Cependant, durant le reste de l’année 2019, la donne pourrait changer avec la dématérialisation récemment instaurée dans le secteur.

En fait, les autorités douanières ont mis en place un système numérique qui permettrait de mieux gérer et contrôler les opérations douanières. A priori, il s’agit d’un produit numérique baptisé e-douane et d’un outil connu sous l’appellation ‘’frontières smart’’. Et tout cela se rapporte au projet e-douane au Congo.

Ainsi, cette numérisation des douanes aiderait à mieux contrôler les frontières en luttant efficacement contre la fraude.

Par ailleurs, il demeure évident que cette dématérialisation des opérations douanières facilitera la vie à tous. Et à terme, on pourra obtenir davantage de sécurité et de transparence dans les recettes douanières.

Enfin, espérons que même les documents administratifs douaniers pourront s’obtenir plus rapidement grâce au smartphone.