20 novembre 2018 : Journée Internationale des droits de l’enfant

Partout à travers le monde, les enfants et leurs droits restent au cœur de bien de préoccupations. Aussi, le 20 novembre de chaque année, les Nations Unies et d’autres protecteurs de l’enfance se mobilisent exceptionnellement. Et ce, en vue de célébrer la journée internationale des droits de l’enfant. Cette journée a pour thème 2018 « Les enfants prennent les commandes et peignent le monde en bleu ». Elle sera meublée de nombreux événements organisés par les acteurs du monde de l’enfance.

 

Journée Internationale des droits de l’enfant : Une histoire de droit et un anniversaire

La célébration de la journée internationale des droits de l’enfant est communément associée à la Convention internationale des droits de l’enfant. Cependant, ses racines remontent plus loin dans l’histoire jusqu’en  1954.

L’Assemblée générale des Nations unies avait alors recommandé à tous les pays d’instituer une Journée mondiale de l’enfance. Même si, bien de pays était prêts à suivre, aucune date n’était encore retenue.

Plus tard, le 20 novembre 1959, l’Assemblée générale des Nations unies a proclamé la Déclaration des droits de l’enfant. Toutefois, il a fallu attendre encore plusieurs décennies pour convenir d’une date fixe.

Finalement, la date du 20 Novembre était retenue comme date officielle de Journée Internationale des droits de l’enfant 2018. Et cela conformément à l’anniversaire de l’adoption de la Convention internationale des droits de l’enfant1 (CIDE) en 1989. Le 20 Novembre 2018 sera donc célébrer comme Journée Internationale des droits de l’enfant et 29e anniversaire du CIDE.

Un objectif clairement défini

Chaque Journée Internationale des droits de l’enfant, les différents acteurs du monde de l’enfance se mobilisent. Ils s’unissent pour agir en faveur des Droits des Enfants. L’objectif visé est qu’au fil des années ces droits soient de mieux en mieux respectés à travers le monde.

En outre, la célébration du 20 Novembre vise à atteindre d’autres objectifs spécifiques.

Il s’agit de :

  • Mettre les enfants à l’honneur ;
  • Promouvoir les droits des enfants ;
  • Rassembler les enfants, les jeunes, les familles et les professionnels afin de les sensibiliser sur des sujets touchant aux droits de l’enfant. C’est donc pour eux une occasion de se voir et de s’exprimer sur les questions liées à l’enfance.
  • Donner de la joie et de l’espoir aux enfants dans le monde. En effet, pour les enfants, le 20 Novembre reste une journée festive et conviviale. C’est une journée porteuse d’un message d’espoir et de solidarité pour tous les enfants.

En un mot, la célébration de cette journée renforce le respect des droits infantiles et mobilise davantage leurs défenseurs.

Des statistiques déplorables

Aujourd’hui, sur un plan général, la situation des enfants dans le monde n’est pas du tout reluisante. Dans différents pays du monde, les enfants sont nombreux à vivre dans la souffrance et la privation des droits.

En plus, des statistiques récentes révèlent que :

250 millions subissent directement les conséquences de conflits et de guerres ;

-264 millions d’enfants travaillent ;

-120 millions d’enfants vivent dans la rue ;

265 millions d’enfants n’ont pas accès à l’éducation scolaire ;

-9 millions d’enfants meurent de faim avant l’âge de 5 ans ;

– 1 milliard d’enfants n’ont pas accès à l’eau potable.

En fait, face à cette situation alarmante, diverses actions sont posées par différents acteurs et défenseurs de l’enfance.

 

 

Des multiples actions entreprises

Comme chaque 20 Novembre, l’UNICEF veillera à ce que le 20 Novembre 2018 reste une belle célébration. Pour cela, cette institution internationale lance le mouvement #GoBlue. Elle invite tout le monde à arborer du bleu au cours de cette journée. C’est selon elle, une façon d’afficher son soutien à la cause des enfants. L’UNICEF pourra également organiser différentes manifestations (dîners de gala, expositions etc.)

Aussi, pendant cette journée dédiée à l’enfance, de nombreuses institutions nationales et internationales emboitent le pas de l’UNICEF. Dans ce lot figure le Comité international de la Croix-Rouge et l’UNESCO.

Par ailleurs, des municipalités et des dirigeants gouvernementaux aussi s’impliquent dans cette célébration. C’est le cas du Défenseur des enfants français. Chaque 20 Novembre, il est appelé à remettre un rapport au Président de la République et au Parlement.

Enfin, parmi les acteurs de l’enfance qui se mobilisent activement pour cette célébration, il y des associations comme « Humanium » ou « La Chaine de l’espoir ».

 

 

Une pléthore d’activités

Un peu partout dans le monde, le 20 Novembre permet de rassembler différents acteurs du monde de l’enfance. Aussi, pour célébrer dûment la journée, ceux-ci organisent de multiples activités comme des :

-animations spécifiques pour les accueils de loisirs (scènes ouvertes, concerts, jeux collaboratifs, sports, spectacles) ;

– ateliers et conférence-débats ;

– activités liées à la dance, au cinéma et à la lecture ;

– collectes de fonds destinées à des associations humanitaires qui luttent pour le droit des enfants.

Au final, toutes ces activités viennent renforcer les efforts consentis pour améliorer la situation des enfants dans le monde. Et cela restent fort louable. Seulement, il faut encore plus d’efforts afin d’offrir aux enfants un monde meilleur. Un monde dans lequel les conditions optimales sont créées pour le développement et l’épanouissement des enfants.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

20 novembre 2018 : Journée Mondiale pour l’industrialisation de l’Afrique

Les africains vont encore se mobiliser le 20 novembre prochain pour célébrer leur engagement dans le domaine industriel. Ainsi, ils vont marquer la Journée Mondiale pour l’industrialisation de l’Afrique (JIA). Voici une occasion de mettre en lumière les opportunités de développement que représente l’industrialisation.

Décryptage de l’industrialisation en Afrique

De récentes statistiques de la Banque mondiale révèlent que l’Afrique demeure sous le coup de la pauvreté. En effet, selon ces chiffres, la moitié des africains dispose de moins d’un dollar par jour pour vivre. Aussi, sur les 48 pays les moins avancés du monde, 34 se trouveraient en Afrique.

C’est donc évident que même si d’importants efforts sont menés dans d’autres secteurs, l’industrialisation africaine reste peu développée. Et depuis des décennies, le taux d’industrialisation évolue mais reste assez bas. Même des statistiques (ONUDI 2016) révèlent que la part de l’Afrique dans la valeur ajoutée manufacturière mondiale est faible. Elle n’excède pas 2%.

En plus, les entreprises industrielles africaines éprouvent d’importantes difficultés à émerger sur le marché mondial qui est particulièrement concurrentielle.

Enfin, aujourd’hui, même de grandes institutions internationales restent convaincues du rôle moteur de l’industrialisation dans l’élimination de la pauvreté. Et pour apporter une solution à cette préoccupation majeure, de nombreux experts préconisent d’accentuer les efforts d’industrialisation.

A propos de la Journée Mondiale pour l’industrialisation de l’Afrique(JIA) ?

Selon bien de dirigeants de l’ONUDI, lindustrialisation de l’Afrique est un must. Elle serait une solution idoine pour créer des emplois et éliminer la pauvreté.

Ainsi, depuis 1989, l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 20 novembre « Journée de l’industrialisation de l’Afrique.  Cette journée spéciale est célébrée chaque année pour stimuler et promouvoir toute action favorisant le développement industriel.

Par ailleurs, en instaurant cette journée, l’ONU et les pays africains visent bien d’autres objectifs, à savoir :

  • Susciter une prise de conscience au niveau mondial et attirer l’attention des partenaires industriels ;
  • Inciter les pays à s’engager davantage dans le processus industriel ;
  • Faire des plaidoyers auprès des autorités locales et mobiliser l’appui international en faveur du développement industriel de l’Afrique ;
  • Sensibiliser à l’importance de l’industrialisation de l’Afrique et aux défis auxquels le continent est confronté.

En résumé, la Journée mondiale pour l’industrialisation de l’Afrique est une grande opportunité de développement inclusif et durable.

 

 

La JIA 2018

Comme les éditions précédentes, la JIA 2018 rappellera aux africains la nécessité de poursuivre leurs objectifs de développement industriels. La célébration rassemblera des décideurs, la communauté internationale et l’opinion publique autour des grandes questions sur l’industrialisation africaine.

Et le thème international retenu pour cette JIA est :

« Promouvoir les chaines de valeur régionales en Afrique, un moyen pour accélérer la transformation structurelle, l’industrialisation et la production pharmaceutique ».

La JIA 2018 sera également l’occasion de promouvoir la chaîne de transformation et stimuler la production locale de médicaments.

Tout compte fait, la JIA 2018 sera particulièrement célébrée en Afrique et au siège autrichien de l’ONUDI. L’objectif sera alors d’informer, de sensibiliser et d’attirer davantage l’attention de tous les acteurs concernés sur l’importance de l’industrialisation.

 

 

Des activités programmées hors de l’Afrique

A l’instar des éditions précédentes, la Journée Mondiale pour l’industrialisation de l’Afrique de 2018 sera meublée de diverses activités.

Dans le cadre de cette journée, différentes entités du Système des Nations Unies vont sans doute organiser des événements.

Pour sa part, l’ONUDI marquera la journée avec un évènement qui aura lieu dans son siège à Vienne. Cet évènement impliquera également trois autres entités :

-le Bureau du Secrétaire général des Nations Unies ;

-la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (UNECA) ;

-la Commission de l’Union africaine (CUA).

 

 

Des activités au programme en Afrique

Chaque pays africain célébrera la JIA à sa façon.

En Ethiopie, le siège de l’Union Africaine abritera la semaine de l’industrialisation du 19 au 23 Novembre 2018. Ce sera l’occasion de renforcer le dialogue sur le programme panafricain d’industrialisation. Egalement, il permettra de booster les ambitions de développement durable.

Au Mali, le Parc des Expositions de Bamako accueillera plusieurs activités du 29 novembre au 2 décembre 2018.

Par ailleurs, dans la plupart des pays africains, la JIA impliquera :

  • Des conférences-débats ;
  • Des ateliers de réflexions entre les acteurs de l’industrie de l’Afrique et leurs partenaires techniques et financiers.

Bref, pour les acteurs africains de l’industrie, la JIA permettra de partager des expériences. Et ce, pour mieux structurer les filières industrielles. En plus ,cela permettra de trouver de meilleures solutions aux problèmes de l’industrie en Afrique.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

19 novembre 2018 : Journée internationale de l’homme

Le 19 novembre 2018, les hommes du monde vont se mobiliser pour célébrer une journée qui leur est dédiée. C’est la journée internationale de l’homme ou IMD en anglais. Une belle occasion de rappeler que les femmes ne sont pas toujours les seules victimes d’inégalité.

 

Journée internationale de l’homme : Les origines

La Journée internationale de l’homme est fixée au 19 Novembre de chaque année. Et cela est célébré dans plusieurs depuis 1999.

En effet, tout serait parti d’une belle initiative du professeur Jerome Teelucksingh. Il avait décidé d’agir une fois par an pour mettre en avant les problèmes spécifiques à la gent masculine.  A cette époque, il était enseignant d’histoire des Caraïbes à Trinité-et-Tobago.

Par ailleurs, la Journée internationale de l’homme bénéficie du soutien des Nations Unies. Et dans la monde, la célébration est essentiellement boostée par des associations de défense des hommes.

Tout compte fait, les pionniers de cette Journée envisagent mettre en évidence les difficultés auxquelles les hommes font face. Et pour ce faire, ils ont l’appui des hommes de partout : États-Unis, Europe, Afrique, Asie et même Antilles.

Les objectifs de la Journée internationale de l’homme

Selon les initiateurs de cette Journée, les femmes ne sont pas les seules victimes de discriminations, inégalités et préjugés. En effet, à travers le monde, de nombreux cas de discrimination contre les hommes ont été souvent constatés. Et ce, dans des domaines comme la santé, le droit de la famille, l’éducation, les médias et bien d’autres.

Ainsi, le 19 Novembre de chaque année est l’occasion pour les hommes d’atteindre plusieurs objectifs. C’est alors pour eux l’occasion de :

  • Mettre davantage en lumière la discrimination contre les hommes ;
  • Encourager les contributions positives et réalisations accomplies par les hommes;
  • Célébrer le rôle des hommes dans la communauté, l’environnement, la famille, le mariage et la vie des enfants ;
  • Promouvoir tout modèle masculin : depuis les stars de cinéma aux hommes de classe ouvrière ;
  • Réfléchir sur les questions de santé et bien-être des hommes : socialement, émotivement, physiquement, sexuellement et spirituellement ;
  • Améliorer les relations entre les genres afin de promouvoir l’égalité dans les deux sens.

Bref, la Journée internationale des hommes permet de créer un monde plus sûr et meilleur. Un monde dans lequel les gens peuvent vivre harmonieusement et s’épanouir en vivant leur plein potentiel.

 

Un événement facultatif mais riche en activités en 2018

La célébration de la Journée du 19 Novembre est une fête internationale mais reste facultative. Donc, elle implique des hommes de tous les pays qui la célèbre effectivement.

En général, différentes activités meublent la journée. Pour le 19 Novembre 2018, il y aura entre autres des:

-Séminaires publics ;

-Tables rondes ;

-Conférences débats ;

-Expositions ;

-Activités en classe dans les écoles ;

-Programmes radio et/ou télévisés,

Aussi, dans certains pays, les hommes profitent de cette Journée pour faire des marches pacifiques.

Enfin, aujourd’hui la Journée internationale de l’homme est célébrée dans plus de 60 pays. Et à chaque célébration, un thème annuel est retenu. Pour l’édition 2018 le thème retenu est : “Héros du quotidien“.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

18 novembre 2018 : Journée mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route

Dans bien de pays à travers le monde, les accidents de la route restent une réalité quotidienne. Et les victimes de ce type d’accident se comptent souvent par milliers. Pour rendre hommage à ces derniers, l’ONU a instauré la célébration de la date du 18 novembre. C’est la Journée mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route. Une occasion de penser aux victimes d’accidents et d’agir pour la réduction des dangers dans le trafic routier.

Souvenir des victimes des accidents de la route : A propos de cette célébration

Les accidents de la route ne datent pas d’aujourd’hui. Cependant, la Journée du souvenir des victimes des accidents de la route n’est officiellement célébrée que depuis quelques années.

En effet, déjà en 1993, une association du Royaume Uni dénommée Road Peace a initié cette journée.  Ensuite, deux ans plus tard, les membres de la FEVR ont également suivi l’initiative. A partir de 1998, cette journée en faveur des accidentés de la route s’est étendue au-delà des frontières européennes.

En outre, l’Assemblée générale des Nations Unies en 2005 a permis d’officialiser cette journée.

Par ailleurs, la célébration de cette journée se fait dans un grand nombre de pays. Pour bien de gouvernements, cela reste un outil important pour accompagner les efforts mondiaux en sécurité routière.

Pour finir, chaque année, le 18 novembre est célébré autour d’un thème précis. L’édition 2018, 25e anniversaire de cette journée, retiendra comme thème : « Les routes ont des histoires ».

 

 

Etat des lieux

Chaque année, des millions de cas d’accident sont répertoriés à travers le monde. Ainsi, dans tous les pays, des personnes sont blessées, traumatisées ou plongées dans le deuil.

De son côté, l’OMS souligne que 1,3 millions de personnes meurent chaque année sur les routes (rapport 2015). Au Togo, un bilan récent fait état de 286 décès et 3 817 blessées de janvier à juin 2018.

En outre, dans bien des cas, surtout en Afrique, les accidentés restent à plaindre. Et ce, simplement parce qu’ils ne reçoivent pas toujours le soin ou le soutien qui s’impose.

Aussi, d’aucuns estiment que l’opinion n’est pas assez sensibilisée sur ce problème et ses conséquences.

Enfin, avec la fréquence des accidents de la route, de nombreuses familles demeurent dans le chagrin et la détresse. Souvent, leurs situations s’avèrent d’autant plus éprouvante que de nombreuses victimes sont jeunes. En plus, le constat est plus amer lorsqu’on réalise que beaucoup de ces accidents auraient pu être évités.

 

Les objectifs visés

Chaque 18 novembre est une occasion de mettre en lumière les différents problèmes liés à la circulation routière. Et ce, principalement pour l’ensemble des acteurs potentiellement impliqués dans les cas d’accidents.

Aussi, pour les victimes, ce sera l’occasion de voir leur perte et leur douleur entendues et reconnues.

En général, les activités de cette journée spéciale visent certains objectifs comme :

  • Attirer l’attention du grand public sur l’ampleur des dégâts liés aux accidents de la route (émotionnellement, psychologiquement, économiquement) ;
  • Rendre hommage aux victimes de la route ;
  • Amener les conducteurs à dire NON à la violence routière.
  • Rappel des procédures à adopter en cas d’accidents ;
  • Mettre en valeur les efforts des services de secours et de soutien ;
  • Rappeler aux autorités l’impérieuse nécessité d’agir davantage en vue d’améliorer la sécurité routière.

Somme toute, au Togo comme ailleurs, cette journée spéciale permettra d’aborder certaines questions majeures qui causent des accidents. Il s’agira essentiellement des notions comme excès de vitesse, entretien des véhicules et non-respect du code de la route.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

 

05 JUIN 2018 : JOURNEE MONDIALE DE L’ENVIRONNEMENT

Le 5 Juin 2018, l’ONU et le monde entier vont se mobiliser pour mettre davantage en lumière les points saillants des actions en faveur de la protection de l’environnement. C’est la célébration de la Journée Mondiale de l’environnement. Au cœur des réflexions et des actions, plusieurs sujets environnementaux vont être touchés, à savoir :  la destruction de la couche d’ozone, la déforestation, la gestion de l’eau, la désertification et la sécheresse.

Une célébration avec un objectif clair

Lancée depuis 1974 et régulièrement organisée par ONU environnement, la Journée Mondiale de l’environnement est devenue une célébration qui tient à cœur à plus d’une centaine de pays.

Partout où elle est célébrée, l’objectif visé est d’encourager la sensibilisation et la multiplicité des actions faveur de la protection de notre environnement.

Cet objectif gagne davantage de valeur au regard des objectifs de développement durable (ODD) dont les points 14 et 15 visent à préserver les écosystèmes aquatiques et terrestres afin de conserver de manière durable les ressources marines et terrestres.

 L’inde organise les célébrations officiels 2018 avec un thème précis

Chaque Journée mondiale de l’environnement est organisée en choisissant un pays hôte et un thème précis visant à attirer l’attention du public sur un sujet environnemental d’actualité. Pour l’année 2018, l’Inde le pays hôte abritera les célébrations officielles de cette journée spéciale. Le thème retenu pour la circonstance est : « la lutte contre la pollution plastique ».

Il faut juste rappeler que sur la liste des défis environnementaux auxquels est confronté le pays de Gandhi, la pollution par le plastique occupe une place considérable. Par ailleurs, étant donné que la philosophie et le mode de vie indiens sont depuis longtemps ancrés dans le concept de coexistence avec la nature, il y a des chances de croire que la situation se résolvera avec la forte participation des populations de l’Inde.

 Une journée de sensibilisation

Etant une occasion majeure de sensibilisation pour le grand public, la Journée Mondiale de l’environnement 2018 reste un moment fort mis à profit pour :

  • Encourager la communauté internationale à s’unir dans la lutte contre la pollution par les plastiques à usage unique ;
  • Exhorter les gouvernements, les industries, les communautés et les individus à explorer ensemble des alternatives durables en vue de réduire de toute urgence la production des produits plastiques concernés ;
  • Sensibiliser le plus grand nombre sur les problèmes de santé liés à la pollution par les plastiques ;
  • Inviter le public à la limitation de l’utilisation des plastiques responsables de la pollution ;
  • Amener chacun à repenser son utilisation du plastique et à développer une forte responsabilité sociale verte en posant chaque jour au moins une action écologique.

Toutes les activités de la célébration du 5 Juin 2018 visent donc à renforcer les voies et moyens de lutte contre la pollution par le plastique.

 Des actions pour la Journée

A priori, la Journée Mondiale de l’environnement est une célébration qui invite tous les peuples du monde entier à agir pour le bien-être et le mieux-être de la terre. Que l’action soit une initiative locale, nationale ou internationale, individuelle ou collective, cela importe peu car le plus important est d’agir activement pour la protection de notre planète et que cela impacte positivement notre environnement.

Au Togo, les programmes de la célébration du 5 Juin débutent bien avant cette date. En effet, la mobilisation en faveur de la protection de l’environnement a commencé depuis le 1er Juin, Journée nationale de l’arbre au Togo. Comme les 1er Juin de toutes les années depuis 1977, des togolais ont planté des arbres pour non seulement symboliser par le reboisement, leur engagement dans la lutte pour la protection de l’environnement mais aussi, pour exprimer l’ambition d’un développement durable.

Pour sa part, l’Inde prévoit :

-Des campagnes de nettoyage de déchets plastiques pan-indiennes dans les zones publiques ;

-Le nettoyage des forêts et réserves nationales ;

-Les activités de nettoyage des plages.

L’Inde prévoira probablement des campagnes de sensibilisation pour inviter tout le monde à une prise de conscience face aux implications de cette pollution.
Chaque année, des millions de personnes se mobilisent pour participer à des activités organisées à travers le monde entier pour protéger l’environnement. Espérons juste que pour cette édition, ils seront plus nombreux à s’engager pour faire de la planète Terre un endroit plus propre, plus sain et plus vert.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

25 MAI 2018 : JOURNEE MONDIALE DE L’AFRIQUE

Le continent noir sera encore à l’honneur le 25 Mai. C’est la Journée Mondiale de l’Afrique, la 55ième anniversaire de cette journée qui marque la volonté de jouir d’une réelle indépendance dans l’unité africaine.

 

Une commémoration historique

Célébrée à travers le continent africain, la journée de l’Afrique représente l’anniversaire de la signature des accords de l’Organisation de l’Unité africaine (OUA). C’est surtout, une occasion spéciale prévue pour commémorer la création de cette organisation panafricaine en 1963 à Addis-Abeba (Éthiopie).

Il faut préciser que depuis 2002, l’Union Africaine (UA) a succédé à l’OUA. Pourtant, la célébration du 25 Mai demeure une tradition fortement enracinée dans certains pays africains.

Aussi, faut-il le rappeler, cette célébration panafricaine représente le symbole du combat de tout le continent africain pour la libération, l’émancipation, le développement et le progrès économique.

 

Une journée riche en évènements…

Comme lors des 25 Mai de ces dernières années, la célébration du 25 Mai 2018 sera agrémentée d’activités et de cérémonies diverses organisées dans les différents pays du continent.

Cependant, il faut noter que seuls quelques pays africains restent très mobilisés pour célébrer dûment le 25 Mai. Dans certains pays comme la Guinée Conakry, la Guinée Equatoriale, le Zimbabwe ou le Mali, la Journée Mondiale de l’Afrique est un jour férié.

En outre, pour célébrer cette Journée Mondiale par anticipation, l’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS) a animé une conférence sous le thème : « La gestion des ressources naturelles en Afrique : défis et opportunités ». L’évènement en question s’est déroulé le 11 mai 2018 au siège de l’Union Africaine à Tunis. Il a permis de regrouper non seulement des représentants des missions diplomatiques africaines mais aussi, des partenaires techniques et financiers de la région.

Pour sa part, en 2018, la Tunisie ​confirme​ sa volonté d’œuvrer activement au raffermissement des liens de solidarité et de coopération avec les autres pays africains. Pour ce faire, les organisations internationales africaines et les missions diplomatiques accréditées en Tunisie vont célébrer l’anniversaire de l’Afrique en organisant diverses activités socio-culturelles. Dans la même optique, une cérémonie officielle de la journée internationale de l’Afrique aura lieu le vendredi 25 mai 2018 à 20 h à l’Hôtel Mouradi-Gammarth (Salle Tulip).
D’autres évènements sont :

  • L’Association des Etudiants et Stagiaires Africains en Tunisie (AESAT) Section Sfax et zone Sud ainsi que l’association Afrique Intelligence organisent le 26 mai 2018 au centre des Arts Dramatiques et Scéniques de Sfax, avec de jeunes africains, une réflexion autour du thème: « L’Afrique, L’Avenir du monde ».
  • La semaine Africaine 2018 se déroulera à Paris (France) du 22 au 25 mai 2018. Ce sera une occasion de célébrer la richesse et la diversité du continent sur le thème « Patrimoine immatériel africain ».

 

Un triple objectif à atteindre 

La journée du 25 Mai ne se résume pas à un large panel d’activités ou d’évènements organisés à travers le continent. En effet, cette date permet également de rappeler les objectifs à atteindre pour le bonheur du berceau de l’humanité.

Il s’agit de :

  • Rapprocher les peuples africains en renforçant l’unité, la coopération et la solidarité des États ;
  • Raffermir la foi des peuples noires en l’intégration africaine ;
  • Populariser l’idéal d’union de l’Afrique pour aller vers une complémentarité africaine.

 

En marche vers le rêve d’une Afrique meilleure

Déjà en 1963, le Négus Haïlé Sélassié rêvait d’une Afrique unie avec des africains réellement libres et jouissant de l’extraordinaire quantité de ressources dont regorge ce continent.

Malheureusement, notre Afrique a battu de tristes records au cours de plusieurs décennies qui ont suivi l’année 1963. Aujourd’hui, l’Afrique aspire davantage à l’instauration de régimes réellement démocratiques ainsi qu’à une meilleure qualité de la gouvernance.

En célébrant cette journée, les pays africains qui s’investissent témoignent leur intention d’agir ensemble pour consolider les fondements de paix et de sécurité régionale afin de mieux répondre aux aspirations des peuples africains en ce qui concerne le progrès, la prospérité et le développement intégral.

Enfin, chaque 25 Mai, anniversaire de l’Afrique devra être l’occasion de souhaiter nos meilleurs vœux à cette Afrique en profonde mutation et que nous voulons meilleure.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

17 MAI 2018 : JOURNEE MONDIALE DES TELECOMMUNICATIONS ET DE LA SOCIETE DE L’INFORMATION

Le 17 Mai 2018, l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), les États Membres et les Membres des Secteurs relatif à la communication célèbrent la Journée Mondiale des télécommunications et de la société de l’information, une occasion de valoriser le développement des technologies de l’information et de la communication.

 

  • Les bases de cette célébration

Depuis 1969, chaque 17 mai, les acteurs des différents secteurs afférentes à la communication célébraient la Journée mondiale des télécommunications. Cette célébration permettait de marquer la création de l’UIT et la signature de la première Convention télégraphique internationale en 1865.

Par ailleurs, les échanges du Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI) en novembre 2005 et l’Assemblée générale des Nations Unies tenue en mars 2006 ont permis de retenir la date du 17 Mai comme Journée mondiale de la société de l’information.

Quelques mois plus tard, lors de la Conférence de plénipotentiaires de l’UIT (novembre 2006, à Antalya en Turquie), il a été décidé que le 17 mai serait désormais une occasion de célébrer à la fois les télécommunications et la société de l’information.

 

  • Célébration 2018 : l’intelligence artificielle à l’honneur…

Cette année, le thème retenu pour la Journée Mondiale des Télécommunications 2018 est : « Vers une utilisation positive de l’intelligence artificielle pour tous ».

Ce sera une occasion de mettre l’accent sur le potentiel de l’intelligence artificielle en vue d’accélérer la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) des Nati​ons Unies.

En effet, il demeure évident qu’au fil de ces dernières années, l’intelligence artificielle a connu des progrès considérables dont les applications visent à faciliter la vie quotidienne des individus.

Pour l’UIT, ses membres et tous les partenaires de la société, la célébration de cette année devra permettre de mieux tirer parti des potentialités scientifiques et technologiques qu’offre l’intelligence artificielle.

 

  • Journée Mondiale des télécommunications 2018 au Togo

Le Togo ne restera pas en marge de cette célébration. Des dispositions ont été prises par l’association ISOC TOGO (Chapitre togolais de l’internet society) pour marquer l’évènement.

Ainsi, ISOC TOGO organise à son siège sis derrière le site de la Foire Togo 2000, von en face de la pharmacie Klokpé, une activité étalée sur toute la matinée du Jeudi 17 Mai. Le programme sera composé d’une allocution des partenaires, de deux panels, de deux Show Case et d’un cocktail.

Les deux panels porteront respectivement comme thème « Dans quelles mesures peut-on dire qu’une création est basée sur l’intelligence artificielle ? » et « Comment démocratiser l’intelligence artificielle au Togo ? ».

D’autres précisions sont disponibles à l’adresse suivante : https://www.internetsociety.tg/programme-de-la-celebration-de-la-journee-mondiale-des-telecommunications-et-de-la-societe-de-linformation/

 

  • Les ambitions de l’UIT et les objectifs de la célébration du 17 Mai 2018

Pour l’Union Internationale des télécommunications, mettre les avantages des technologies de l’information et de la communication (TIC) à la portée de toute l’humanité reste un défi majeur à relever de mieux en mieux au fil des années.

Aussi, la célébration de la journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information de cette année vise plusieurs points comme :

-La sensibilisation aux perspectives créées par l’utilisation des technologies de l’intelligence artificielle ;

-La valorisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans les domaines économique et social ;

-L’incitation des Etats à s’engager davantage pour la mise en œuvre des moyens permettant de réduire la fracture numérique.

Il faut retenir que l’édition 2018 de la Journée Mondiale des télécommunications et de la société de l’information laisse espérer que les dirigeants des pays membres de l’Union se mobiliseront mieux autour des avancées de l’intelligence artificielle. Pour l’UIT, l’objectif clé sera de réussir à transformer la volonté politique des autorités étatiques de chaque pays en un fort engagement afin d’accélérer la réalisation des Objectifs de développement durable à l’horizon 2030.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

 

 

07 MAI 2018 : Journée Mondiale des Orphelins du SIDA

Partout dans le monde, de nombreuses personnes meurent du sida et laissent derrière eux des enfants qui voient leur avenir s’obscurcir.  En faveur de ces enfants devenus vulnérables, la journée mondiale des orphelins est célébrée le 7 mai de chaque année.

  • A l’origine …

La Journée Mondiale des orphelins du Sida est initiée par l’association François-Xavier Bagnoud (AFXB). Il s’agit d’une journée mondiale de solidarité et de sensibilisation qui permet d’attirer l’attention de tous sur la détresse des millions d’enfants affectés par le Sida.

Fondée en 1989 par Albina du Boisrouvray et Bruno Bagnoud , cette association s’est fixée comme mission principale de soutenir de diverses manières les enfants vulnérables que la pandémie du Sida laisse dans son sillage.

A la base, la Journée Mondiale des orphelins du Sida se positionne comme une journée consacrée à la défense des droits fondamentaux de ces enfants.

  • Le 7 Mai 2018 : ambitions ou objectifs des organisateurs…

En organisant la Journée Mondiale des orphelins du Sida, les membres de l’Association François-Xavier Bagnoud (AFXB) ambitionnent de lutter contre la pauvreté en faisant preuve de générosité aussi bien à l’égard des enfants concernés qu’à l’égard des familles ou communautés responsables de leur prise en charge.

Par ailleurs, chaque 7 Mai est pour bon nombre de personnes, l’occasion de poser des actes de compassions, de mener des missions de sauvetage et de réaliser des activités de développement.

  • Défi à relever et perspectives…

Les millions d’enfants orphelins du Sida représentent un potentiel non négligeable pour la société s’ils sont bien encadrés.

En réalité, leur prise en charge constitue un défi humanitaire, économique et social d’ordre majeur.

Les actions de l’association AFXB vise à mobiliser les responsables politiques et rappeler aux gouvernements l’ampleur des efforts à fournir pour aider les enfants affectés par le VIH/sida et soutenir adéquatement les familles qui sont les mieux placées pour assurer leur prise en charge.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

 

 

 

Indépendance du Togo : 27 Avril 2018

Comme chaque année, le Togo célèbre son indépendance le 27 Avril. Malgré les difficultés socio-politiques, l’année 2018 portera également cette célébration. Les préparatifs pour le 27 Avril 2018 vont bon train alors que les combats politiques se poursuivent.

 

  • L’histoire et la 58e célébration

Le 27 avril 1960, un jour mémorable, le Togo accédait à la souveraineté internationale. Le peuple togolais tout entier se réjouissait d’obtenir l’indépendance.

Et depuis lors, chaque 27 avril est un jour férié pendant lequel tous les togolais peuvent se mettre ensemble et rendre hommage à ceux que l’on peut appeler « les pères bâtisseurs de la nation ». Il s’agit d’hommes et de femmes qui ont fait preuve de dévouement et de patriotisme en se sacrifiant dans la lutte pour l’indépendance du Togo.

Pour tous les togolais, la date du 27 Avril fait penser à un grand homme, le feu Sylvanus Olympio qui était au-devant de la lutte pour la liberté du Togo et avait surtout œuvré pour faire rayonner sur son pays la lumière de l’espoir.

Après son assassinat en 1963, la célébration du 27 avril a progressivement perdu sa flamme et sa signification profonde. La chaleur populaire qui faisait battre à l’unissons tous les cœurs en mode « Ablode » a disparu au fil des années.

Aujourd’hui, 58 ans plus tard, la célébration du 27 Avril n’a plus son éclat d’antan. Toutefois, des efforts sont menés pour que cette fête commémorative soit belle.

 

  • Des activités et évènements marquant le 27 Avril 2018

A l’occasion de ce 58ème anniversaire de l’indépendance du Togo, le gouvernement a organisé plusieurs activités étalées sur la période du samedi 21 au samedi 28 Avril.

Le programme officiel se déroule comme suit :

  • Samedi 21 avril 2018

-Opération « Togo Propre »

  • Dimanche 22 Avril 2018

-Course de l’Indépendance »

  • Lundi 23 avril 2018

Lancement du projet d’assainissement, d’aménagement et de bitumage des rues du canton de Togblékopé (15 km de Lomé)

  • Mardi 24 avril 2018

-Lancement officiel du projet de contractualisation du CHU Sylvanus Olympio, le plus grand centre hospitalier du Togo par le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé.

-Inauguration d’une usine d’assemblage de motos dans la zone industrielle

  • Mercredi 25 avril 2018

-Inauguration du centre d’enfouissement de Zanguéra

-Lancement du Fonds TIRSAL à l’Hôtel 2 Février

-Apothéose du Festival national de danses traditionnelles au Palais des Congrès.

  • Jeudi 26 avril 2018

-Cérémonie de décoration à l’Hôtel 2 Février

-Prestation des chorales des Universités de Lomé et de Kara sur l’esplanade du Palais des Congrès de Lomé

-Ranimation de la flamme de l’Indépendance

-Retraite aux Flambeaux ;

  • Vendredi 27 avril 2018

Défilé militaire et civil suivi d’un cocktail

Méga concert à Lomé et dans les différents chefs-lieux des régions

  • Samedi 28 avril 2018

Final de la Coupe de l’Indépendance 2018.

 

 

  • Une ambiance sensible

Pendant plusieurs décennies après 1960, la célébration de l’indépendance se faisait accompagner d’une réjouissance populaire dans les quartiers.

Pourtant, la fête du 27 Avril 2018 risque de ne pas être aussi belle qu’on le souhaite malgré que la population togolaise va bénéficier d’un week-end prolongé de 5 jours du 27 Avril au 1ier Mai. Cette ambiance qui frôle la morosité pourrait se justifier par les tensions socio-politiques qui dominent l’actualité de notre pays.

Aussi, au regard des manifestations populaires prévues dans cette période par l’opposition et compte tenu du désaccord entre la C14 (une coalition de 14 partis politiques de l’opposition) et le gouvernement à propos de l’itinéraire des marches, il reste probable que des échauffourées aient lieu et cela pourrait déteindre sur l’ambiance qui devrait normalement être festive.

 

 

  • Etats des lieux et perspectives

Ces dernières années, les contestations populaires ne cessent d’augmenter en amplitude et la période de célébration du 27 avril devient une occasion d’assister à des manifestations de l’opposition en marge des célébrations officielles organisées par le pouvoir.

Quoi qu’il en soit, le gouvernement tient à profiter de la célébration de ce 27 avril pour mettre en avant des initiatives qui contribuent à la création d’emplois et à une meilleure qualité de vie pour la population.

A priori, chaque célébration de l’indépendance d’un pays est également l’occasion de redéfinir ou d’ajuster la trame de son histoire afin d’influencer adéquatement son avenir. L’année dernière, le thème retenu pour la célébration du 27 Avril était « Tous ensemble, maintenons le cap vers un développement inclusif ».

Espérons que le 27 Avril 2018 permettra d’avancer davantage vers la réalisation effective de notre développement.

Pour avoir plus d’infos sur l’indépendance du Togo, rendez-vous sur les adresses suivantes : http://www.27avril.com

http://www.afreepress.info/index.php/component/k2/item/3683-celebration-du-58eme-anniversaire-de-l-independance-du-togo-un-programme-riche-en-activites-pour-le-president-faure-gnassingbe

Bonne fête d’indépendance à tous et que DIEU bénisse le Togo.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

17 Avril 2018 : JOURNEE DE LA FEMME DIGITALE

La digitalisation gagne du terrain et le genre féminin ne reste pas en marge de cette évolution. Le 17 Avril 2018, partout dans le monde, les femmes actives du domaine des NTIC seront à l’honneur. C’est la Journée de la Femme Digitale.

 

Une célébration et un rendez-vous pour l’innovation au féminin

Après le 08 Mars dernier, les femmes seront encore valorisées le 17 Avril prochain. Cette fois, il s’agit particulièrement des femmes mobilisées pour révolutionner le monde grâce au digital.

La Journée de la Femme Digitale est co-organisée depuis 2013 par Delphine Remy-Boutang (fondatrice du JFD Connect Club) et Catherine Barba (experte du commerce électronique et de la transformation numérique, entrepreneuse et business angel française).

Durant cette journée, les femmes renouvellent leur engagement à entreprendre et innover dans le secteur du numérique.

Le 17 Avril 2018 s’annonce comme un jour de rencontre annuelle, de partages de savoirs et d’expériences pour les femmes qui se mobilisent pour mettre en avant les grandes idées et innovations en vue de créer un monde meilleur. Toutefois, cette journée n’exclut pas l’implication des hommes.

La célébration de la Journée de la femme Digitale se fait avec la participation de plusieurs partenaires à l’instar de : Orange, Oréal, Microsoft, Engie, Google, Paypal et Coca-Cola France, La Frenchtech, La Redoute ou Lenovo…

 

 

Un thème de cœur, des actions de vie…          

Pour l’édition 2018 de la Journée de la Femme Digitale (JFD), le thème retenu est : « For a better world, Le temps de l’action ». Un thème particulièrement édifiant qui invite chacun et chacune à agir pour contribuer à la création d’un monde meilleur grâce au digital,

Les organisateurs espèrent vivement que cette journée soit pour les femmes, une opportunité d’exprimer leur volonté d’agir et d’innover dans le monde du digital.

Pour davantage donner vie au thème de la JFD 2018 et mieux valoriser la prise d’initiatives, la JFD invite les participants, speakers et partenaires à choisir un verbe d’action qui illustrera leur engagement. Pour sa part, Orange, partenaire historique de l’événement a déjà choisi le verbe #Share (partager).

 

Les activités et perspectives
A Paris, le 17 avril 2018 la JFD 2018 sera célébrée à la MAISON DE LA RADIO (Radio France) avec plusieurs activités au programme. La journée s’articulera autour de trois moments forts : inspirer, réseau et expérimenter soit en anglais inspire, network, experiment.

Sur la scène du studio 104 de la Maison de la radio, plus de 40 intervenants sont attendus pour partager le verbe d’action qu’ils auront choisi et témoigner de leurs expériences. Dans ce lot d’intervenants figurent des entrepreneures, des grands groupes et même des institutions.

Au fil des interventions des termes comme éducation, Intelligence artificielle, entrepreneuriat, intrapreneuriat et diversité seront abordés.

Dans la foulée des activités de la journée, il est prévu :

-une remise de prix #LesMargaret pour récompenser une femme digitale entrepreneure et une femme digitale intrapreneure ;

-la découverte des dernières innovations des partenaires de la JFD sur les corners de la Galerie Seine ;

-une présentation de la technologie LIFI, le réseau par la lumière. Celle-ci devient ainsi un canal de communication Haut Débit sans fil.

Cette 6e célébration de la Journée de la Femme digitale (JFD) constituera une base de relance pour davantage inciter les femmes à s’impliquer dans la transformation numérique.

Si l’édition 2018 de la JFD ne comptera probablement pas un grand nombre de femmes africaines, cela n’est que partie remise car le continent noir est en pleine révolution digitale.

Pour suivre La JFD 2018 en direct en vidéo, rendez-vous sur le site : http://lajourneedelafemmedigitale.fr ou directement sur l’antenne de la chaine France info.

Article  publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER