17 MAI 2018 : JOURNEE MONDIALE DES TELECOMMUNICATIONS ET DE LA SOCIETE DE L’INFORMATION

Le 17 Mai 2018, l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), les États Membres et les Membres des Secteurs relatif à la communication célèbrent la Journée Mondiale des télécommunications et de la société de l’information, une occasion de valoriser le développement des technologies de l’information et de la communication.

 

  • Les bases de cette célébration

Depuis 1969, chaque 17 mai, les acteurs des différents secteurs afférentes à la communication célébraient la Journée mondiale des télécommunications. Cette célébration permettait de marquer la création de l’UIT et la signature de la première Convention télégraphique internationale en 1865.

Par ailleurs, les échanges du Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI) en novembre 2005 et l’Assemblée générale des Nations Unies tenue en mars 2006 ont permis de retenir la date du 17 Mai comme Journée mondiale de la société de l’information.

Quelques mois plus tard, lors de la Conférence de plénipotentiaires de l’UIT (novembre 2006, à Antalya en Turquie), il a été décidé que le 17 mai serait désormais une occasion de célébrer à la fois les télécommunications et la société de l’information.

 

  • Célébration 2018 : l’intelligence artificielle à l’honneur…

Cette année, le thème retenu pour la Journée Mondiale des Télécommunications 2018 est : « Vers une utilisation positive de l’intelligence artificielle pour tous ».

Ce sera une occasion de mettre l’accent sur le potentiel de l’intelligence artificielle en vue d’accélérer la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) des Nati​ons Unies.

En effet, il demeure évident qu’au fil de ces dernières années, l’intelligence artificielle a connu des progrès considérables dont les applications visent à faciliter la vie quotidienne des individus.

Pour l’UIT, ses membres et tous les partenaires de la société, la célébration de cette année devra permettre de mieux tirer parti des potentialités scientifiques et technologiques qu’offre l’intelligence artificielle.

 

  • Journée Mondiale des télécommunications 2018 au Togo

Le Togo ne restera pas en marge de cette célébration. Des dispositions ont été prises par l’association ISOC TOGO (Chapitre togolais de l’internet society) pour marquer l’évènement.

Ainsi, ISOC TOGO organise à son siège sis derrière le site de la Foire Togo 2000, von en face de la pharmacie Klokpé, une activité étalée sur toute la matinée du Jeudi 17 Mai. Le programme sera composé d’une allocution des partenaires, de deux panels, de deux Show Case et d’un cocktail.

Les deux panels porteront respectivement comme thème « Dans quelles mesures peut-on dire qu’une création est basée sur l’intelligence artificielle ? » et « Comment démocratiser l’intelligence artificielle au Togo ? ».

D’autres précisions sont disponibles à l’adresse suivante : https://www.internetsociety.tg/programme-de-la-celebration-de-la-journee-mondiale-des-telecommunications-et-de-la-societe-de-linformation/

 

  • Les ambitions de l’UIT et les objectifs de la célébration du 17 Mai 2018

Pour l’Union Internationale des télécommunications, mettre les avantages des technologies de l’information et de la communication (TIC) à la portée de toute l’humanité reste un défi majeur à relever de mieux en mieux au fil des années.

Aussi, la célébration de la journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information de cette année vise plusieurs points comme :

-La sensibilisation aux perspectives créées par l’utilisation des technologies de l’intelligence artificielle ;

-La valorisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans les domaines économique et social ;

-L’incitation des Etats à s’engager davantage pour la mise en œuvre des moyens permettant de réduire la fracture numérique.

Il faut retenir que l’édition 2018 de la Journée Mondiale des télécommunications et de la société de l’information laisse espérer que les dirigeants des pays membres de l’Union se mobiliseront mieux autour des avancées de l’intelligence artificielle. Pour l’UIT, l’objectif clé sera de réussir à transformer la volonté politique des autorités étatiques de chaque pays en un fort engagement afin d’accélérer la réalisation des Objectifs de développement durable à l’horizon 2030.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

 

 

Sénégal : Le taux de pénétration d’Internet atteint désormais les 62%

Au Sénégal, la pénétration d’Internet se situe à 62,9%. Autrement dit, sur les 15,7 millions d’habitants que compte le pays, plus de 9,6 millions sont des utilisateurs d’Internet. D’après Abdou Karim Sall, le directeur général de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp) qui s’exprimait le 7 mai 2018 à l’occasion du 5ème Sommet Africain de l’Internet qui s’est tenu à Dakar du 29 avril au 11 mai 2018, le mobile reste le moyen de connexion le plus répandu, avec environ 88,6% d’internautes qui y ont recours.

Cette pénétration de l’Internet qui est de 62,9% représente tout de même une progression de l’ordre de 2,7% par rapport à l’année 2017. Une performance saluée par le premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne, et qui s’explique par le fait que le gouvernement sénégalais « considère le numérique comme un catalyseur de croissance». Il ajoute par le biais de l’Agence APA que « dans notre pays, les TIC contribuent de 2% au Pib. Mais avec la Stratégie Sénégal Numérique 2016-2025, nous voulons porter cette part du numérique dans le Pib à 10% ».

D’après le premier ministre sénégalais cité par l’agence Apa, l’objectif du gouvernement dont il a la tête est de parvenir à une « inclusion numérique et à une digitalisation de l’économie ». Un objectif, qui, selon lui ne pourra pas être atteint si l’accès à Internet n’est pas vulgarisé, notamment auprès des couches les plus démunies. Aussi, le premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne invite les trois Fournisseurs d’Accès à l’Internet qui ont récemment reçu leur licence, de s’inscrire dans une dynamique de baisse des coûts d’accès à l’Internet.

Article de TIC MAG publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

Internet Society et l’Union Africaine préparent un référentiel sur la protection des données personnelles en Afrique

En marge des échanges qui se sont tenus du 29 Avril au 11 Mai 2018, à Dakar, au Sénégal, dans le cadre du Sommet africain de l’internet, l’Internet Society (ISOC)  a  annoncé la préparation d’un référentiel sur la protection des données personnelles en Afrique, en collaboration avec la commission de l’Union africaine. La révélation a été faite  au cours d’une conférence de presse organisée le 08 mai 2018.

Selon Dawit Bekele, le directeur du bureau régional pour l’Afrique d’Internet Society (https://www.internetsociety.org/fr/) le référentiel en question « essaie de donner des lignes directrices pour la protection des données personnelles et d’amener les pays africains à faire le premier pas pour adopter et appliquer la convention de l’Union africaine sur la cybersécurité et la protection des données personnelles ».

Pour Robin Wilton, le directeur de la protection de l’identité et de la vie privée à Internet Society, il s’agira de « travailler en synergie pour mettre en application la convention de Malabo dont l’objectif principal est de répondre au besoin apparent d’une législation harmonisée en Afrique sur la cybersécurité et la protection des données personnelles ».

Sur le continent, le nombre de pays qui se sont déjà dotés d’une réglementation relative à la protection des données à caractère personnel est encore très faible. Le Sénégal qui a déjà installé une commission de protection des données personnelles est présenté comme un exemple par l’ISOC. C’est « une preuve de son engagement à faire face aux défis émergents liés à la technologie », a souligné Robin Wilton.

Article de AGENCE ECOFIN publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

La Ministre des Postes et de l’Economie Numérique, Mme Cina LAWSON pour conduire Moov et Togo cellulaire vers la 4G

Dans l’optique de booster le développement du secteur des télécommunications et de fournir aux populations des services mobiles très haut débit, le gouvernement a décidé d’étendre la durée et le périmètre des licences GSM de deux réseaux de téléphonie mobile et d’offrir aux togolais l’espoir de jouir d’une licence 4G.

 

 

Moov et Togocel, bientôt plus heureux que jamais…

Depuis 1998, Togo Cellulaire et Moov sont les deux opérateurs économiques de la téléphonie mobile qui s’investissent pour servir la population togolaise. Après leurs efforts pour proposer la 3G, voici pour eux l’occasion de passer à la 4G.

En effet, la ministre des Postes et de l’Économie numérique, Mme Cina Lawson, a obtenu le droit d’attribuer les licences 4G à ces deux opérateurs. Une autre bonne nouvelle pour ces deux grands acteurs de la téléphonie au Togo est que Mme Cina Lawson vient de recevoir l’aval du gouvernement pour la signature des arrêtés relatifs à l’extension de la durée et du périmètre des licences GSM (2G et 3G) jusqu’en 2032. En fait, lors du conseil des ministres du mardi 8 mai 2018, le gouvernement a prolongé de 14 ans la durée des licences des opérateurs de téléphonie mobile Togo cellulaire et Moov.

 

Un avenir prometteur pour la population

Togocel et Moov peuvent se réjouir d’avoir de beaux jours devant eux. Cependant, celle qui sera la plus heureuse de passer à la 4G serait la population togolaise. En effet, cette décision du gouvernement a pour but principal d’offrir au togolais, un accès aux services 4G.

Bref, la mise en œuvre de cette disposition permettra de bénéficier d’un service de téléphonie mobile de bonne qualité à moindre coût et d’une fluidité de navigation internet. Seulement, il va falloir être patient car la déclaration de politique du secteur du numérique laisse espérer une couverture 4G pour au moins 40% de la population à l’horizon 2022. Est-ce que l’objectif sera atteint ? Seul le temps nous le dira.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

 

 

Microsoft ouvre son tout premier centre africain de tests logiciels et d’assurance qualité à Nairobi-KENYA

Microsoft, en partenariat avec la société Techno Brain Limited, a ouvert le tout premier Centre africain de tests logiciels et d’assurance qualité au Kenya. L’infrastructure externalisée de la société américaine, quatrième du genre au monde après celles de l’Inde, de la Chine et de la Pologne, est basée à Nairobi. Elle a officiellement été inaugurée le 2 mai 2018. Elle permettra à Microsoft de s’assurer localement  de la qualité de ses nouveaux produits et autres applications avant de les rendre disponibles aux marchés africains.

Le centre qui a été bâti par une équipe d’ingénieurs de Windows Development Group (WDG) venue des Etat-Unis, en collaboration avec des ingénieurs kényans de Techno Brain Limited, devrait contribuer à la création de 1 000 emplois d’ici une année. Au-delà de cette création d’emplois, le vice-président kényan, William Ruto, a souligné que le choix du pays pour abriter cette structure, traduit une reconnaissance internationale des compétences kényanes en matière de technologies de l’information et de la communication.

Bambo Sofola, le directeur du génie logiciel chez Microsoft, a déclaré que ce « centre de test contribuera à faire du Kenya, un hub régional de premier plan en matière de technologies émergentes et d’innovation (…) le Kenya est présenté comme l’ultime futur centre technologique de l’Afrique. Microsoft est là pour soutenir et permettre au Kenya d’exceller et d’atteindre cet objectif ». D’après lui, le centre de tests logiciels et d’assurance qualité, intègre un aspect de la formation et partage de connaissances avec les Kényans.

Article de AGENCE ECOFIN publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

La TNT en Afrique : Etat des lieux en 2018

Pour booster la digitalisation sous diverses formes, les dirigeants africains se sont engagés à observer bien de changements parmi lesquels figure l’adoption de la Télévision Numérique Terrestre (TNT). Seulement, entre la théorie et la pratique, le fossé est assez grand, les états africains tardent à tenir leur promesse.

 

  • Décryptage général des niveaux de couverture

Depuis plusieurs années, les états africains avaient décidé de basculer vers la télévision numérique terrestre (TNT). A ce jour, de nombreux pays restent encore non couverts. Selon l’Agence Ecofin, une agence africaine d’informations, sur les 54 pays africains, seulement neuf (9) couvrent plus de 80 % de leurs territoires en télévision numérique. Il s’agit de la Namibie, la Zambie, le Malawi, le Swaziland, la République de Maurice, la Tanzanie, le Kenya, le Rwanda et l’Ouganda. Parmi ceux qui fournissent des efforts louables pour effectivement basculer vers la TNT, on peut également citer le Mozambique, l’Afrique du Sud et le Nigéria.

Les deux derniers devraient achever leur transition numérique en 2019.

 

  • Regard sur le cas de certains pays

Si certains états africains s’activent pour jouir pleinement de la TNT sur l’étendue de leur territoire, il demeure évident qu’en Afrique occidentale et centrale, les pays sont encore à la traine. Découvrons ensemble quelques cas :

  • Au Togo

Pour le Togo, le déploiement de la TNT qui a été annoncé durant l’année 2012 est toujours en cours. D’après la déclaration de politique du secteur de l’économie numérique pour la période 2018 à 2022, la migration vers la télévision numérique pourrait être effective sur toute l’étendue du territoire dès fin 2019.

Pour les togolais l’objectif poursuivi par le ministère de tutelle est : « l’accès à la qualité et aux services numériques pour la télévision, tout en réduisant le coût de sa diffusion ».

  • Au Burkina Faso

Au pays de Thomas Sankara, la TNT est opérationnelle. Le Burkina Faso est le premier pays d’Afrique occidentale à basculer vers la technologie numérique. C’était en Décembre 2017. Avec cette technologie, les services de télévision du Burkina peuvent désormais diffuser plusieurs chaînes sur une seule fréquence.

  • Au Sénégal

Par ailleurs, au Sénégal, le 17 juin 2015, le Sénégal amorçait le déploiement de la télévision numérique terrestre (TNT). En fin 2017, le déploiement de l’infrastructure technique pour la migration était quasi finalisé. Donc, il y a des raisons d’espérer que la TNT s’étendra à tout le Sénégal en 2018.

  • En côte d’ivoire

De son côté, la Côte d’ivoire va devoir attendre au plus tard, jusqu’en 2020 pour être de plein pied dans la mouvance TNT.  Le 24 mai 2017, un communiqué du Conseil des ministres lu par le ministre ivoirien de la Communication, de l’Economie numérique et de la Poste, Bruno Koné stipulait l’engagement du gouvernement à prendre en charge la réalisation et le financement de ce projet pour assurer l’effectivité de la TNT dans le pays. Il faut également rappeler que les acteurs audiovisuels attendent encore la libéralisation du secteur.

  • Au Bénin

A propos de la migration de l’analogique vers le numérique, un point avait été fait le jeudi 20 juillet 2017 au cabinet du ministre de l’économie numérique et de la communication, Rafiatou Monrou. Elle avait rassuré les promoteurs de chaînes de télévision présents en affirmant que la TNT faisait partie des projets phares du gouvernement du “Nouveau départ” et que des diligences étaient faites pour que le projet avance. A sa suite, l’actuelle ministre de l’économie numérique et de la communication, Aurélie Adam Soulé Zoumarou a annoncé en Janvier 2018 que le gouvernement s’efforce à mettre en œuvre cette nouvelle technologie le plus rapidement possible. On peut donc dire que pour l’instant, dans l’affaire de migration vers la TNT, les béninois vont de promesse en promesse.

  • Congo brazzaville

Depuis fin 2017, il était prévu que dès le premier trimestre 2018, les premiers déploiements de la télévision numérique terrestre allaient être lancés dans les cinq villes pilotes, à savoir Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie, Ouesso et Oyo.  Selon Thierry Moungalla, ministre congolais de la Communication et des médias, l’étape suivante consistera à brancher les trente-trois autres localités choisies par le projet. Espérons que la migration sera effective avant fin 2018.

 

  • Les freins à la couverture de la TNT en Afrique

Selon l’accord passé avec l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) le 16 juin 2006, certains pays africains avaient promis rendre la télévision numérique terrestre opérationnelle au niveau national avant le 17 Juin 2015. Pour d’autres pays, l’engagement étaient pris pour l’année 2020. On attend toujours.

Seulement, lorsqu’on pense aux freins de la TNT en Afrique, d’aucuns estiment que cette sorte d’inaction ou de nonchalance des états s’explique par :

  • Le manque de volonté politique des autorités nationales
  • Des problèmes financiers
  • Des difficultés d’ordre technique et administratif

Malgré les freins à cette transition, il vaut mieux rester optimiste en s’activant pour 2020 car selon certains analystes, le retard des lancements de la TNT représenterait des milliards de perte pour l’Afrique. Aussi, sachant que la TNT permet de libérer le spectre des fréquences pour favoriser le haut débit, c’est clair que le basculement vers la TNT boosterait remarquablement la qualité des services télécoms, et ce, pour le plus grand bonheur des populations africaines.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

 

PC, smartphones : 5 outils pour faciliter diagnostic et réparation

Il y a une multitude de sites et d’outils logiciels pour aider au diagnostic et à la réparation de matériel informatique. Ces outils ne sont qu’une petite sélection nous semblant utile.

D’autre-part, en entreprise, avant de tenter toute opération par vous même, demandez de l’aide au service informatique si vous en avez un. Cette sélection n’est faite que pour les très petites entreprises ou les indépendants qui doivent se débrouiller sans.

IFixit, la bible Web du bidouilleur informatique

Comment changer un disque dur sur un Macbook Pro de 2014 ? Comment réparer votre smartphone ou votre montre connectée ? Si votre problème informatique est clairement matériel, iFixit et ses pas-à-pas très clairs est le premier site à visiter.

Vous verrez de suite si vous êtes capables de faire la réparation par vous-même ou s’il vaut mieux confier la bête à un spécialiste. Il vous indique également les outils dont vous aurez besoin et le temps moyen que devrait prendre ladite réparation. Vous pouvez également y acheter des kits dédiés à un tarif assez correct (même si pour certains produits, l’enseigne de bricolage près de chez vous a ce qu’il faut).

 

Onyx, le couteau suisse des Mac

Les produits Apple ont la réputation de ne pas nécessiter de réparation et de bidouillage. Ce n’est pas tout à fait exact. D’expérience, ils tombent moins souvent en panne, mais quand ils le font c’est généralement pour un problème grave et la réparation peut être onéreuse.

Avant d’en arriver là, autant chouchouter son Mac en installant Onyx dessus et en s’en servant pour un entretien régulier de la partie logicielle. Il est gratuit et très efficace, mais faite bien attention d’utiliser la version correspondant à votre version de macOS.

 

SystemRescueCD, pour les coups durs

Plus rien ne répond, ou vous n’arrivez même pas à la page de démarrage ? Avant de baisser les bras, SystemRescueCD peut être la solution qu’il vous faut. Cette distribution Linux dédiée au diagnostic et à la réparation s’installe sur un CD ou une clé USB et permet de redémarrer la machine avec des outils pour détecter le problème et le réparer.

Ce n’est pas un outil miracle et si votre machine a un problème matériel, cette solution ne pourra rien pour vous. A titre de précaution, mieux vaut quand même l’avoir quelque part sur une clé. A noter, l’outil ne propose aucune solution pour macOS.

 

AdvanceSystemCare, l’entretien du PC en un endroit

Équivalent dans le monde Windows d’Onyx pour le monde Mac, AdvanceSystemCare est utilitaire qui fonctionne de Windows XP à Windows 10 et vous permet d’optimiser et de nettoyer l’ensemble de votre PC. La version gratuite suffit amplement pour un usage quotidien avec ses outils d’optimisation et antispyware. Si vous préférez, vous pouvez avoir une version dite professionnelle avec des outils complémentaires pour un coût moyen et installables sur trois PC.

 

Sandra, l’outil de diagnostic pour Windows

Depuis 1997, Sandra est une compilation d’outils d’analyse, de diagnostic et de mesures de test pour Windows. Elle vous donne une vue d’ensemble sur le fonctionnement matériel du PC et permet de voir tout de suite si un élément est en surchauffe ou au contraire mal utilisé.

A noter que dès l’installation, vous pouvez avoir une version en français. Il existe une version gratuite compatible avec Windows d’XP à 10 et Windows Server 2008/R2, 2012/R2, 2016, 2019* (64-bit x64).

Article de ZDNET publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

TOP 5 DES OBJETS CONNECTES APPARUS EN 2018

Avec le boom technologique que connait le monde actuel, il demeure évident que les objets connectés ne cesseront de faire la part belle aux outils ou matériels que nous utilisons au quotidien. Egalement appelés objets high-techs, ces objets intelligents facilitent la vie à tous ceux qui arrivent à les intégrer dans leurs routines.

Découvrez ici quelques-uns des objets connectés qui marquent l’année 2018.

  • Aspirateur robot pour la maison

En 2018, il est possible de faire passer l’aspirateur sans avoir à le tenir ou à le guider manuellement. Vous pouvez vous faciliter la vie grâce à des aspirateurs robots contrôlables via une application depuis votre smartphone.

Le « Neato D7 connected » est un exemple parfait d’aspirateur connecté. Equipé d’un télémètre laser, cet aspirateur peut cartographier les pièces, éviter les obstacles et procéder à un nettoyage systématique presque irréprochable. Très performant, il nettoie efficacement et rend propre la zone en un seul passage. En fait, le « Neato D7 connected » aspire jusqu’à 60% de la saleté sur tapis épais et 100% sur tapis fin et sol dur.

Ainsi, nous pouvons affirmer qu’en 2018, il est possible de prendre soin de la propreté de la maison depuis notre smartphone.

Il faut rappeler qu’il existe actuellement plusieurs types d’aspirateurs robots depuis les plus petits susceptibles d’aller sous les meubles aux plus grands dotés de caméra et capables de travailler à votre place, en votre absence.

 

  • La montre Fitbit et le cycle menstruel pour femmes et adolescentes

Les montres intelligentes ne datent pas de 2018 mais une montre connectée qui permet de suivre le cycle mensuel des femmes reste un produit propre à l’année en cours.

En 2018, les femmes et les adolescentes peuvent s’offrir une nouvelle gamme de montre intelligente. Celle-ci est dotée d’une application de suivi de cycles menstruels.

Avec cette montre connectée, elles peuvent :

  • contrôler leurs activités physiques ;
  • prévoir l’arrivée des règles ;
  • avoir une idée précise des meilleurs moments de fertilité, aussi bien pour la conception d’un enfant, que dans le cadre d’une contraception naturelle ;
  • Connaître exactement à quel moment du cycle la femme se trouve afin de faire des projections plus sûres dans les jours à venir.

Pour celles qui voudront bénéficier de cette fonctionnalité, il faudra choisir une montre Fitbit Versa ou une Fitbit ionic.

 

  • Le glucomètre connecté de GlucoMe pour une meilleure assistance des diabétiques

GlucoMe est le nom d’une start-up israélienne qui révolutionne l’assistance aux diabétique grâce à ses appareils en l’occurrence son glucomètre à connectivité audio et son stylo à insuline intelligent. Ce glucomètre high-tech permet de relever les différentes données du patient (horaire du soin, taux d’insuline, fréquence). Il s’agit d’un appareil connecté à une application mobile iOS ou Android.

Le stylo à insuline de GlucoMe sera également connecté et permettra d’administrer dûment le dosage exact d’insuline.

 

L’avantage phare de cette solution de GlucoMe est qu’il s’assimile à un système digital complet d’assistance aux victimes du diabètes. L’appareil connecté dont se sert le patient pour relever lui-même son taux d’insuline est connecté à une plateforme Cloud qui joue le rôle de clinique virtuelle. En effet, de cette manière des professionnels de santé sont systématiquement alertés sur des patients nécessitant une intervention clinique immédiate.

 

Le Kit de GlucoMe se vend déjà en Inde. En Europe, la commercialisation se fera probablement avant la fin de 2018. Pour les africains et les togolais, on va attendre un peu. Mais ceux qui le veulent peuvent déjà passer des commandes.

 

 

  • Une caméra d’extérieur connectée pour dissuader les intrus

Somfy Outdoor Camera : c’est le nom d’une caméra connectée qui fait résonner une sirène dès qu’elle détecte ou identifie un intru (voleur ou non).

En effet, cette caméra offre la possibilité d’avertir toute personne qui pénètre dans votre champ de surveillance sans y être invitée et ce, soit par une alarme, soit par un message vocal pré-enregistré.

Par ailleurs, la Somfy Outdoor Camera est capable de distinguer les humains des animaux. Cela permet de ne pas avoir à courir pour de fausses alertes.

 

  • Oreiller 4.0 : un coussin connecté pour mieux dormir

Pour ceux ou celles qui ont souvent des nuits agitées ou des difficultés à trouver le sommeil, le Somnox, un robot coussin reste une bonne nouvelle.

En plus de servir d’oreiller, ce coussin High tech sera capable de jouer de la musique de relaxation ou de lire des livres numériques dans le but de vous aider à entrer dans les bras de morphée.  Par ailleurs, une application mobile disponible pour iOS et Android permettra de personnaliser le rythme de votre Somnox, de changer de musique et même de transformer votre coussin en réveil.

Cet oreiller connecté est déjà testé mais sa commercialisation se fera probablement d’ici juillet prochain.

Il demeure évident que les objets connectés permettent d’obtenir un plus grand confort, plus de bien-être et un meilleur niveau de sécurité. Alors, pour ceux qui en ont les moyens, ne vous en privez pas et faite plaisir à la famille.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

MALWARES SUR VOTRE PC EN 2018 : COMMENT GERER ?

En informatique, il est impossible de se passer d’ordinateur ou  d’internet. Malheureusement, en surfant sur Internet, chaque internaute est exposé à des cyber-attaques généralement axées sur les malwares (maliciels ou logiciels malveillants).  Pour ne pas en arriver au point de faire le choix de se priver d’internet, nous vous proposons quelques conseils qui vous permettront de protéger ou désinfecter éventuellement votre machine.

 

Les malwares : qu’est ce que c’est ?

Egalement connu sous le nom de « maliciel ou pourriciel », le malware est un programme malveillant ou un fichier script indésirable en informatique.  A priori, il est conçu dans le but d’affecter négativement le fonctionnement d’un système informatique ou de procéder à des actions frauduleuses à l’insu de l’utilisateur dont l’ordinateur est infecté.

Dans la famille des malwares, il y a des virus, des chevaux de Troie et d’autres menaces comme des rançongiciels, des publiciels, des dialers, des spywares, des adwares, des outils de déni de service (DoS et DDoS) et bien d’autres.

En général, les malwares arrivent dans votre PC lorsque vous surfez sur internet à travers des spams, des liens piégés, des e-mails indésirables ou des sites frauduleux ect.

Par ailleurs, les malwares permettent aux cybercriminels d’espionner vos frappes au clavier et d’obtenir votre numéro de carte bancaire ou les mots de passe que vous utilisez sur les sites d’achat.

Aussi, toujours grâce aux malwares, les criminels du net peuvent se servir de votre ordinateur comme d’une arme pour attaquer des sites commerciaux ou institutionnels.

 

La protection

Pour protéger votre PC, il est important de recourir à des solutions classiques comme des antivirus, des antispywares, des anti-trojans, des anti-rootkit et un pare-feu (firewall) que vous pouvez obtenir avec l’aide de votre fournisseur d’accès à internet (FAI) à l’instar de CAFE INFORMATIQUE pour le Togo.

Pour insister sur les solutions classiques, il serait intéressant de s’offrir des Malwarebytes de 2018.

Windows propose des Malwarebytes avec quatre couches de protection et une détection plus intelligente. En plus, cela vous permet de bénéficier d’une protection spécialement conçue contre les ransomwares ou rançongiciels.

Pour améliorer votre protection, maintenez votre mise à jour automatique toujours activée et augmentez vos atouts en détection de malwares en choisissant pour votre réseau, le système IDS (Intrusion Detection System) ; un système de détection d’intrusion qui permet de repérer des activités anormales ou suspectes sur tout le réseau.

Par ailleurs, s’il faut détecter des malwares sur un matériel ou un système d’exploitation, l’idéal serait de  recourir à un Host based IDS (Système de détection d’intrusion machine)

Enfin, retenez qu’une bonne protection de votre PC ne s’obtient pas en ayant plusieurs antivirus au risque de créer des conflits. Il vaut mieux avoir un seul antivirus et un seul pare-feu pour garantir une sécurité fiable.

 

La désinfection

L’évolution technologique, la profondeur de l’univers informatique et le développement de l’ingéniosité des cybercriminels font que malgré les mesures de protection adoptées, il peut arriver  qu’une attaque aboutisse et infecte votre ordinateur. Dans ce cas, il faut désinfecter votre PC.

Seulement, éradiquer une infection sur votre PC nécessite de suivre une procédure et d’utiliser certains outils comme :

  • Malwarebytes Anti-Malware ;
  • Kaspersky TDSSKiller, un anti-rootkit ;
  • AdwCleaner contre les logiciels publicitaires ;
  • CCleaner contre les résidus laissés par les fichiers, programmes et applications installés et désinstallés au fil du temps.

Aussi, il faut noter que parallèlement à la technologie,  les malwares ou logiciels malveillants évoluent. Il serait donc préférable pour vous, d’être toujours au courant des dernières évolutions dans le domaine afin de mieux appliquer les procédures de protections ou de désinfections de PC.

Pour plus d’infos, rendez-vous à l’adresse suivante : http://www.stopvirus.fr/desinfecter-ordinateur/

Enfin, pour concevoir des contre-mesures efficaces et des stratégies d’atténuation appropriées, n’hésitez pas à solliciter l’aide d’une personne capable de vous aider dans ce sens ou simplement, demandez une assistance à votre FAI.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

5 BONNES RAISONS DE CHOISIR CAFE

Plus qu’une société d’Informatique et de Télécommunications ouverte à l’innovation, C.A.F.E Informatique & Télécommunications reste un portail en or par laquelle passe toutes les personnes ou entreprises exigeantes en matière de qualité d’accès à internet et d’ouverture sur les technologies de l’information et de la communication.

Avec C.A.F.E Informatique & Télécommunications, jouissez de 5 atouts incontestables :

  • Des décennies d’expertise

Avec plus de 30 ans d’expériences, une équipe jeune, dynamique et interdisciplinaire, C.A.F.E Informatique & Télécommunications se démarque en tant que fournisseur d’accès à internet au Togo.

Jouissant d’une trentaine d’années d’expertise, C.A.F.E Informatique & Télécommunications s’évertue à développer son image de référence sur le marché en mettant minutieusement l’accent sur la satisfaction client.

Cumulant trois décennies de services rendus pour l’évolution de l’informatique et l’accès à internet au Togo, C.A.F.E Informatique & Télécommunications reste en marche continue vers le meilleur de l’internet en offrant les meilleures conditions aux clients.

  • Des services personnalisés et rapides

Pour C.A.F.E Informatique & Télécommunications, les clients sont plus que des rois. Ils sont les nerfs moteurs de la politique de l’offre. Avec une écoute client garantie, un service client d’appoint particulièrement personnalisé et un support technique 24h/24, C.A.F.E Informatique & Télécommunications s’assure de proposer des produits et services aussi bien différenciants qu’innovants.

  • De multiples partenariats avec des géants de l’Informatique

Depuis plusieurs années, C.A.F.E Informatique & Télécommunications se hisse au-devant de l’univers informatique au Togo et jouit de certifications internationales, surtout grâce à ses partenariats établis avec des géants mondiaux de l’informatique, à l’instar de MICROSOFT, RADWIN, PROMETRIC, PEARSON VUE, UBIQUITI, SAGE et Cisco Networking Academy.

  • Une connexion de qualité

Pour contourner les perturbations sur les réseaux de connectivité et améliorer la qualité de l’expérience client, C.A.F.E Informatique & Télécommunications offre une connectivité sans fil haut débit permettant un accès illimité à internet. Avec C.A.F.E Informatique & Télécommunications, votre connectivité large bande va jusqu’à 100Méga et plus, d’où notre slogan « l’internet est notre métier ».

  • Des tarifs préférentiels

Pour ses produits et services, C.A.F.E Informatique & Télécommunications offre des prix très concurrentiels et va plus loin en proposant pour les clients habituels, des tarifs préférentiels à la portée de toutes les bourses.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

 

 

Page 5 sur 13« Première page3456710Dernière page »