TRANSFORMATION NUMÉRIQUE AFRICAINE : E-NELL ET O.B.A S’ENGAGENT…

Depuis plusieurs années, l’Afrique évolue dans une dynamique de transformation numérique et cela ira certainement croissant. Seulement, de nombreuses entreprises africaines éprouvent souvent bien de difficultés à se mettre au diapason mondiale de numérisation. Aussi, deux grandes structures africaines tentent d’apporter une solution. Ici, CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous donne plus de détail.

E-NELL ET O.B.A, ensemble pour soutenir la transformation numérique africaine

Pour soutenir la transformation numérique africaine, deux personnalités africaines du monde des affaires ont entrepris d’agir ensemble. Aussi, il s’agit de Achta Hadje, CEO et fondatrice d’E-nell et Cheikh Keita, CEO d’Open Business Africa et Bridge Of Innovation.

A priori, ces deux CEO demeurent convaincus d’une chose. Ils estiment que leur collaboration devrait améliorer les conditions de mutation des entreprises africaines à l’ère du digital.

Autrement dit, ils ont réalisé qu’ensemble, ils pourront mieux valider des process en optimisant l’impact de leurs savoir-faire.
En plus, en combinant leurs expertises respectives, ils contribueront à faciliter davantage la transformation digitale sur le continent noir.

Au final, il fait préciser qu’E-NELL et O.B.A demeurent toutes deux des entreprises africaines dirigées par des africains.

Les avantages à espérer et les perspectives envisageables…

E-NELL et O.B.A espèrent apporter un vrai coup de pouce à la transformation numérique africaine. Et les entreprises de continent noire restent au cœur de leurs ambitions.

Surtout, notons que leurs efforts viseront à booster la digitalisation, la communication, l’internationalisation des échanges, la compétitivité et la collaboration.

Aussi, sur un aspect pratique, chaque entité de cette collaboration représente un véritable atout pour les entreprises africaines.

Ainsi, E-nell offrira son expertise dans l’accompagnement des entreprises évoluant sur le marché africain pour accélérer leur transformation digitale. Par ailleurs, Open Business Africa (OBA) aidera les startups à se faire une place sur le marché africain. Et cette profonde transformation numérique se fera, tout en créant de la valeur ajoutée pour l’Afrique.

Tout compte fait, E-nell et OBA pourraient bien devenir acteurs majeurs de la transformation des entreprises du continent africain. Et les entreprises africaines peuvent désormais espérer développer davantage la culture Web et IT.

TRULIFI : L’EXCEPTIONNEL WI-FI PAR LA LUMIÈRE DE PHILIPS

Avoir accès à la connexion internet par la lumière devient palpable et commercialisable grâce à l’entreprise Philips Lighting. Celle-ci désormais connue sous l’appellation Signify vient de lancer la trulifi, une forme exceptionnelle de Wi-Fi par la lumière. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous donne plus de précisions.

Connaitre Trulifi …

A priori, il s’agit d’une solution Wifi par la lumière. Une technologie qui prend forme peu à peu et s’impose à son rythme.

En effet, la Trulifi se présente sous la forme d’une nouvelle gamme de luminaires connectés Li-Fi. Il faut également préciser que le Li-Fi est une technologie de connexion sans fil assez atypique. Elle utilise la lumière à la place des traditionnelles ondes radio (Wi-Fi, Bluetooth, 4G…).

Aussi, pour l’instant, cette technologie reste une solution commercialisable mais à un groupe précis de structures clientes. Dans ce lot figurent les usines, les banques, les administrations, les écoles et les hôpitaux.

Au final, il faut préciser qu’avant les ampoules connectées Trulifi, il y a eu d’autres applications de la technologie Li-Fi. A titre illustratif, on citera les lampes baptisées MyLiFi et LifiMax, toutes deux produites par Oledcomm, une startup française.

Les avantages de cette solution

Selon les connaisseurs, cette solution pourrait offrir une connectivité exceptionnelle.

A priori, les utilisateurs pourraient jouir d’un réseau sécurisé avec des vitesses de connexion allant jusqu’à 150 mégabits par seconde. En plus, la trulifi peut couvrir de grands espaces ouverts tels que les salles de conférences ou les amphithéâtres.

Aussi, sur un plan pratique, cette technologie avantagerait considérablement les structures utilisant des bureaux de type open space.

Par ailleurs, en matière de sécurité, Trulifi offre un double avantage. Premièrement, le produit utilise un chiffrage AES 128. Secundo, votre connexion dépend de la lumière et donc reste inaccessible pour un éventuel pirate qui se trouverait à l’extérieur de la pièce éclairée. Autrement dit, il suffirait de fermer les rideaux pour empêcher les intrus sur votre connexion.

Enfin, l’un des atouts phares de la technologie Li-fi résident dans le fait qu’elle ne souffre d’aucune interférence des ondes. Ainsi, bon nombre de structure voudraient bien se procurer cette technologie. Cependant, pour une grande vulgarisation, il faudra attendre fin 2020 ou début 2021

VACANCES UTILES CHEZ CAFE INFORMATIQUE ET TELECOMMUNICATUINS

VACANCES UTILES AVEC CAFE INFORMATIQUE & TÉLÉCOMMUNICATIONS

Depuis de nombreuses années, la société CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS mène des actions pour animer des vacances utiles. Et cela profite bien à de nombreux apprenants (enfants, jeunes ou adultes).

 

Vacances utiles et maitrise de l’outil informatique

Au Togo, pour l’informatique comme pour internet, CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS reste une belle référence.

Aussi, cette structure propose des formations pour outiller les apprenants sur les différents aspects de l’univers de l’informatique.

Par ailleurs, il faut noter qu’aujourd’hui, à l’ère de l’économie numérique, les connaissances informatiques s’imposent à tous. Ainsi, que ce soit de l’initiation ou du perfectionnement de niveau, les élèves, les jeunes et même les adultes s’y intéressent. Et sans nul doute, les vacances restent un moment idéal pour se faire former dans ce domaine.

Bref, retenez que les vacances utiles chez CAFE INFORMATIQUES & TELECOMMUNICATIONS s’illustrent comme un parfait rendez-vous avec les TIC.

 

 

Des belles réalisations enregistrées… de grandes ambitions nourries…

Durant les années antérieures, un grand nombre de jeunes ont fait une expérience satisfaisante dans  ce centre de formation.

En effet, les personnes inscrites pour les cours de vacances utiles chez CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS se forment et s’informent.

A priori, ils ont la possibilité de faire plusieurs semaines de formations pratiques en s’appliquant directement sur les machines. Et généralement, ces formations portent sur les B-A-BA de la saisie et les différents logiciels régulièrement utilisés.

Aussi, aux termes d’une formation chez CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, les apprenants ont également de brillantes notions internet.

En outre, la société CAFE I&T ne se limite pas à proposer des formations ou à délivrer des certifications informatiques. Sur le plan social, elle va plus loin et aide ainsi à canaliser les jeunes pendant les vacances.

Enfin, pour la société mère de l’internet au Togo, l’informatique reste un levier de développement à exploiter. Et pour cela, elle nourrit de grandes ambitions dans ce sens. Selon elle, chaque vacance utile doit permettre d’augmenter la proportion de jeunes ayant une maitrise conséquente de l’outil informatique.

Pour tous renseignements, contactez le centre de Formation de CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS au 22 25 55 55 et par mail sur formation@cafe.tg ou le www.cafe.tg.

 

COUVEUSE MADE IN AFRICA pour réduire le taux de décès des enfants prématurés

UNE COUVEUSE MADE IN AFRICA PAR UN JEUNE CAMEROUNAIS

Un jeune camerounais invente une couveuse made in Africa et compte bien réduire le taux de morbidité des enfants. Cette invention par d’un constat amer et vise de grande ambitions. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous dévoile l’essentiel du sujet.

 

La couveuse made in Africa, d’un fait à l’invention

Nul ne parlera de la couveuse made in Africa sans mentionner le nom « Serge Armel Njidjou » son inventeur. Seulement, on notera que les idées qui ont conduit à l’invention de cette couveuse se rapportent à un fait précis.

En effet, durant l’année 2016, une femme avait perdu ses quintuplés à l’hôpital central de Yaoundé peu après leur naissance. Et ce malheureux incident aurait eu lieu faute de couveuse néonatale.

Aussi, remontés par cette situation désolante, le jeune Armel Njidjou a songer à l’invention d’une couveuse africaine. Et pour ce faire, il s’appuie sur l’Agence universitaire pour l’innovation (AUI).

Tout compte fait, la couveuse made in Cameroun a vu le jour en 2018.

Les avantages de la couveuse made in Africa

L’invention de Serge Armel Njidjou va surement améliorer davantage les conditions de prise en charge des enfants prématurés.

En fait, cette couveuse devrait permettre de pallier les insuffisances de couveuses néonatales dans les hôpitaux du Cameroun.

Aussi, cette invention pourrait considérablement contribuer à la réduction du taux de décès des nouveau-nés.

Par ailleurs, il faut préciser qu’elle permet de mieux faire face aux difficultés énergétiques. En plus son caractère interactif permettra au médecin de vérifier la disponibilité de la couveuse depuis son smartphone.

Enfin, étant connecté, cette couveuse made in Africa permet au médecin d’avoir des alertes et de suivre visuellement le bébé.

Distinctions et perspectives en vue…

Depuis la présentation de son invention, Serge Armel Njidjou a connu bien de belles expériences. Aussi, son invention a bénéficié de multiples récompenses comme :

Sans doute, cela constitue la première couveuse néonatale entièrement conçue et fabriquée en Afrique subsaharienne. Et cette couveuse made in Africa mérite davantage de promotion.

Donc, des efforts se conjuguent pour mettre en place l’entreprise AUI Techno SARL. Cette dernière assurera la production en série de cette couveuse néonatale interactive. Et ce, dans le but d’en assurer la distribution au Cameroun et en Afrique.

Enfin, espérons seulement que les fournisseurs occidentaux ou asiatiques de couveuses standards ne mettront pas les bâtons dans les roues.

INVENTIONS TECHNOLOGIQUES TOP 5 DES GRANDS INVENTEURS AFRICAINS

INVENTIONS TECHNOLOGIQUES : TOP 5 DES INVENTEURS AFRICAINS

L’Afrique regorge de bien de talents et nul ne pourra contester cela. Aussi, de nombreuses inventions technologiques réalisées par des africains marquent différents domaines de vies des populations. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous offre ici, une liste de quelques-uns des plus brillants inventeurs africains.

 

Dr Trevor Lloyd Wadley (inventions technologiques en Afrique du Sud)

Ingénieur électricien sud-africain, il a inventé le « Telluromètre ou micro-distancer MRA 1 » en 1959. Aussi, avec son appareil, il a pu développer un ionosonde qui a la capacité de mesurer l’ionosphère de la planète terre. C’est également cet ingénieur qui a déterminé le circuit en boucle de Wadley (circuit Wadley Loop).

 

Allan McLeod Cormack (Afrique du Sud)

Voici un physicien africain hors pair qui a laissé un grand nom sur la liste des inventions technologiques. Grâce à lui, les hôpitaux peuvent aujourd’hui jouir du scanner.

En effet, il a réalisé des travaux qui ont permis de définir des éléments clés de la construction du scanner CT. Et plus tard, ses travaux ont permis au britannique Godfrey Hounsfield de construire les scanners CAT que nous connaissons.

 

Rachid Yazami (Maroc)

Ce scientifique d’origine marocaine compte également parmi les grandes figures des inventions technologiques. Il a basé son étude dans la recherche et le développement des « batteries au Lithium-ion et en ion ». Et cela permet de faire fonctionner les téléphones portables. Ainsi, son invention reste très utile pour de grands fabricants de smartphones à l’instar de Samsung, Nokia ou Apple.

 

William Kamkwamba (Malawi)

Jeune autodidacte, il a quand même réussi à inventer le « Moulin à vent générateur d’électricité ». En plus, il a également planché sur un appareil qui permet de pomper l’eau avec l’énergie solaire.

 

Arthur Zang (Inventions technologiques Cameroun)

Brillant ingénieur camerounais, il a inventé la première tablette médicale made in Africa. A priori, son invention se présente comme une tablette tactile qui possède des applications embarquées à usage médical.

Outre ces 5 inventeurs africains sus-cités, il y a beaucoup d’autres qui se démarquent exceptionnellement avec des inventions technologiques incroyables. On citera par exemple George pratley (inventeur d’une colle utilisée sur la lune) ou Louis Stevenson et Liebenberg Lindsay qui ont inventé le « Cybertracker ».

 

 

ARTHUR ZANG le Top des 10 meilleurs inventeurs africains

ARTHUR ZANG, TOP ACTEUR DES INVENTIONS TECHNOLOGIQUES EN AFRIQUE

L’inventeur camerounais Arthur Zang fait la grande fierté des génies technologiques d’Afrique. Il compte parmi les meilleurs inventeurs d’Afrique. Et cela se confirme à l’échelle intercontinentale. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous présente les contours de ce brillant sujet.

 

Arthur Zang et l’image d’un grand inventeur africain

Le jeune Arthur Zang a brillamment révélé ses talents d’inventeur en 2014 avec le Cardiopad, première tablette médicale ‘’made in Africa’’.

Aussi, pour lui, cet appareil devrait servir indéniablement à améliorer les conditions de traitement en médecine, particulièrement en cardiologie.

En effet, en inventant le Cardiopad, ce jeune camerounais a offert à l’Afrique, la possibilité de relever et transmettre à distance les paramètres cardiaques des patients.

A priori, cet appareil facilite les examens cardiaques et favorise des examens à distance. À bien d’égard, le cardiopad se positionnait naturellement comme un appareil voué à une grande utilité dans l’univers médical.

Enfin, il faut noter qu’en plus du Cardiopad, ce brillant inventeur a également inventé une carte à puce baptisée Zcard.

 

Une reconnaissance internationale

Au Cameroun comme en Afrique, Arthur Zang demeure un inventeur bien connu des acteurs technologiques. Et désormais, son influence africaine s’impose comme le soleil au jour.

En effet, selon un classement paru sur le site Afrique.times, il arrive en tête des dix meilleurs inventeurs africains.

Et cela le place dans les rangs des inventeurs africains les plus connus dans le monde.

Par ailleurs, l’inventeur du Cardiopad n’est pas à sa première distinction internationale. Déjà, en juin 2014, sur 1800 candidats, il avait reçu le « Prix Rolex à l’esprit d’entreprise ». Aussi, dans la même année, le magazine Forbes l’a classé parmi les jeunes les plus influents du monde. En plus, il aurait également participé honorablement au « Prix 2015 de l’innovation pour l’Afrique ».

Au final, on retiendra que le jeune Arthur Zang dirige en PDG, l’entreprise Himore Medical Equipments. Et tant que son entreprise existe, on peut toujours espérer de nouvelles inventions qui lui feront décrocher davantage de consécrations.

 

 

Traçabilité pharmaceutiques technologie et application contre les faux médicaments

TRAÇABILITÉ PHARMACEUTIQUE ET IMPLICATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES

Partout dans le monde, les problèmes de santé liés aux faux médicaments restent d’actualité. Aussi, le recours aux nouvelles technologies s’impose pour établir des conditions optimales de traçabilité pharmaceutique.

Traçabilité pharmaceutique : un fort intérêt porté vers la blockchain

Dans l’optique d’œuvrer pour une meilleure traçabilité pharmaceutique, plusieurs grandes entreprises font converger leurs efforts. Et dans ce cas, la collaboration entre IBM, Walmart et Merck reste assez illustratif.

En effet, désignés par la FDA, autorité sanitaire américaine, ces entreprises planchent sur un projet blockchain relatifs aux médicaments. A priori, il s’agit d’un projet pilote qui pourrait profiter à la chaine d’approvisionnement de médicaments délivrés sur ordonnances.

Aussi, cette blockchain de traçabilité des médicaments s’annonce très prometteuse.

Au final, on retiendra également que cela s’avèrerait avantageuse surtout pour les services chargés du contrôle des médicaments.

 

Application pour identifier les faux médicaments

L’Afrique peut compter sur des pays comme le Kenya pour lutter contre les faux médicaments.

En fait, une application mobile développée dans ce pays de l’Afrique de l’Est apporte une solution de traçabilité pharmaceutique.

Aussi, en pratique, ladite application permettrait d’identifier les pharmacies et les médicaments homologués. Ainsi, les consommateurs kenyans pourront mieux éviter les médicaments contrefaits et non conformes aux normes.

Bref, le Kenya a désormais la possibilité de recourir à l’application mobile baptisée Tambua créée par Levit Nudi. Pour les plus curieux, il faut préciser que Tambua est un mot swahili qui signifient « identifier ».

 

D’autres technologies favorisant la traçabilité pharmaceutique

Depuis déjà plusieurs années, des grandes industries pharmaceutiques et certaines entreprises planchent sur différentes technologies pour optimiser la traçabilité pharmaceutique.

Et cela mène au développement des techniques d’identification de plus en plus pointues comme le code barre 2D ou les systèmes RFID.

De toute évidence, cela va aller croissant en impliquant l’intelligence artificielle de diverses manières.

Enfin, quel que soit la technologie utilisée, l’objectif visé reste le même. Il s’agit d’obtenir une traçabilité sur toute la chaîne d’approvisionnement, du fabricant au consommateur en passant par la pharmacie.

CAN 2019 EN EGYPTE trois grandes nouveautés de la compétition

COUPE D’AFRIQUE DES NATIONS EN ÉGYPTE 2019 : TOP 3 DES NEWS

La Coupe d’Afrique des Nations 2019 s’approche à grand pas. Et l’édition de cette année arrive avec ses nouveautés. Voudriez-vous découvrir les news les plus importantes de cette compétition ? CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous donne l’essentiel.

 

Nouveau format de la compétition

Cette année la Coupe d’Afrique des Nations se jouera avec un nouveau format.

En effet, en 1957, cette compétition a réuni 4 équipes seulement. Et depuis 1996, le nombre d’équipes participantes a été porté à 16. A présent, en 2019, la CAN égyptienne va se jouer avec la participation de 24 sélections.

Ainsi, avec cette augmentation du nombre d’équipe, le format de la compétition a nettement changé.

Aussi, la répartition des équipes qualifiées se fera en 6 groupes et chaque groupe comprendra 4 équipes.

Enfin, si le format change, le système adopté pour la phase éliminatoire reste le même avec les matchs de poules.

 

 

Augmentation de la cagnotte du vainqueur

Pour la CAF, une augmentation du nombre d’équipes participantes devrait se faire avec une augmentation de la valeur de l’enjeu.

Donc, cette institution du football africain a décidé d’augmenter la cagnotte du vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations 2019. Cette somme que recevra l’équipe championne de la compétition s’élève désormais à 4,5 millions de dollars.

Aussi, il faut préciser que même l’enveloppe des équipes participantes va prendre plus valeur. En clair, chaque équipe participante touchera 600.000 dollars.

Bref, il demeure évident que cette décision de la Confédération Africaine de Football dopera considérablement la motivation des équipes.

 

 

Présence d’arbitres européens pour la VAR durant la Coupe d’Afrique des Nations 2019

La CAF reste bien consciente qu’en augmentant l’enjeu de cette CAN, il faut bien se préparer pour limiter les soucis d’arbitrage. Aussi, elle projette de faire intervenir des arbitres européens pour superviser l’équipe de l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR).

A priori, les arbitres européens sollicités devront entrée en action dès les quarts de finale.

Par ailleurs, il faut retenir que cette implémentation de la VAR n’a rien d’un hasard.

En fait, cette décision vise à éviter de revivre une situation similaire au scandale de la finale de la Ligue des Champions entre l’Espérance sportive de Tunis et le Wydad de Casablanca.

Pour finir, notons que la Coupe d’Afrique des Nations 2019 débutera ce vendredi 21 juin 2019. Et déjà, les nouveautés décrites plus haut donne de belles perspectives à cette grande messe du football africain.

 

 

Aéronautique en Afrique avec des startups émergentes du secteur

AÉRONAUTIQUE EN AFRIQUE : DES STARTUPS ÉMERGENTES DU DOMAINE

En Afrique, même s’il n’y a pas de constructeur d’avions, on retrouve de brillants créateurs avec des idées incroyablement ingénieuses. Cela se confirme en constatant la pléthore de startup qui s’illustrent assez bien dans l’aéronautique en Afrique. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous offre une liste de jeunes pousses qui font la fierté du continent noir dans ce domaine.

 

1-     Astral Aerial (Kenya), une figure de proue de l’aéronautique en Afrique

Cette startup comptera bien parmi les vedettes de l’aéronautique en Afrique. Elle a développé le projet de drone cargo en Afrique. Ainsi, avec Astral Aerial, les drones servent au transport de fret humanitaire, à la surveillance et pour les interventions d’urgence.

 

2-     Elemental Numerics (Afrique du Sud)

Finaliste du programme d’accélérateurs Africa4Future, cette jeune pousse sud-africaine s’illustre bien dans la conception des machines du domaine aéronautique.
A priori, Elemental Numerics propose de nombreuses machines et composantes aéronautiques  et ce, depuis les aéronefs jusqu’aux valves cardiaques.

 

3-     Drone de Côte d’Ivoire

Parmi les startups d’Afrique de l’ouest orientées vers l’aéronautique, Drone de Côte d’ivoire occupe une fort belle position. En effet, cette société ivoirienne a tout pour compter parmi les spécialistes africains en technologies de Drone. Et cela se justifie par le fait qu’elle fabrique localement des drones pour des applications diverses du quotidien.

4-     Maisha ICT Tech PLC (Éthiopie)

A priori, Maisha ICT met son savoir-faire au service des populations pour résoudre des problèmes sociaux liés à la santé. Ainsi, cette entreprise fournit des drones spécialement construits pour des missions précises. En fait, ces drones peuvent acheminer des médicaments, du sang et des articles de soins de santé vers des zones isolées et rurales.

5-     Drone Africa service, du Niger vers l’aéronautique en Afrique

Au Niger comme en Afrique de l’ouest, Drone Africa service reste une belle référence en matière de drone. En effet, cette structure doit son existence à M. Kountche Abdoul-Aziz, un véritable passionné et acteur de l’aéronautique en Afrique.

Ainsi, cette société africaine conçoit et réalise des objets volants radioguidés, autonomes et semi-autonomes de toutes sortes. Et elle contribue donc à hisser davantage l’image du continent dans ce secteur.

Enfin, il demeure évident qu’au fil des années, l’aéronautique en Afrique va sans doute continuer d’évoluer. Et de plus en plus de brillantes startups vont naitre pour développer l’industrie aéronautique et spatiale africain.

 

 

OBTranslate d'emmanuel Gabriel une application de traduction des langues africaines

OBTRANSLATE D’EMMANUEL GABRIEL : TRADUIRE PLUS DE 2000 LANGUES AFRICAINES

Avec l’intelligence artificielle, de nombreux efforts se font en Afrique dans divers domaines. Au niveau des langues, l’africain Emmanuel Gabriel travaille sur OBTranslate, une application qui pourraient réduire nettement les barrières linguistiques. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous livre quelques détails relatifs à cette application.

 

 

OBTranslate, une application exceptionnelle axée sur l’intelligence artificielle

Fondateur d’OpenBinacle (entreprise basée en Allemagne), Emmanuel Gabriel a lancé en Mai 2019, une exceptionnelle plateforme intelligente de traduction. C’est-à-dire qu’il s’agit d’un outil de traduction assistée par ordinateur.

A priori, dénommée OBTranslate, ladite application contribuerait à faciliter la traduction de plus de 2000 langues africaines.

En plus, cela comblera probablement les lacunes existantes en matière de communication sur le continent.

Par ailleurs, le Nigérian Emmanuel Gabriel espère ainsi s’appuyer sur l’intelligence artificielle pour faciliter la traduction des langues africaines. Autrement dit, cette plateforme numérique utilisera l’IA artificielle pour traduire les langues à la demande.

Bref, on retient que cette application de traduction hors pair va se construire et se développer au fil des années. Et son concepteur nourrit une forte ambition par rapport aux cinq prochaines années. Il espère acquérir des milliers, voire des millions d’utilisateurs, qui se chargeront des tâches de traduction sur OBTranslate.

 

 

Avantages et perspectives…

Bon nombre d’acteurs économiques du continent noir n’ont pas accès aux marchés mondiaux à causes des barrières linguistiques. Et cela se confirme par le concepteur de OBTranslate. Selon lui, 63% de la population en Afrique subsaharienne se trouverait dans ce cas.

Aussi, il espère pallier à cela en développant cette géante appli de traduction afin de rendre le système plus opérationnels. Et pour ce faire, son entreprise recrute des personnes pour enseigner les langues aux algorithmes.

En plus, il y a des chances qu’OBTranslate soit intégré aux plateformes de communication existantes à l’instar de WhatsApp.

Par ailleurs, cette initiative d’Emmanuel Gabriel pourrait profiter grandement à l’emploi ainsi qu’à l’économie africaine. Ainsi, cela occasionnerait près de 100 millions d’embauches avec une prévision de revenus passifs d’environ 3,6 milliards de dollars américains.

Enfin, il demeure évident que cet outil numérique porterait un vrai coup de pouce aux affaires en Afrique.