HYPERCONNEXION : UN MAL QUI AFFECTE LES JEUNES GENERATIONS A L’ERE DU NUMERIQUE

Avec la révolution du numérique, le monde a connu de nombreux avantages mais aussi quelques inconvénients. De plus en plus de jeunes développent une tendance à rester scotchés sur internet ou les réseaux sociaux et cela déteint négativement sur leur vie sociale et pire, sur leur santé mentale.

Une addiction puissante du 21e Siècle

Partout dans le monde, être connecté est devenu une tendance et les jeunes se livrent de plus en plus ce mode de vie qui s’assimile déjà à une addiction au smartphone, à internet et aux réseaux sociaux. Il est clair qu’avec le goût de la nouveauté, le besoin d’immédiateté et les besoins naturels d’interaction qui régissent le quotidien au siècle présent, consulter très régulièrement les réseaux sociaux devient un must pour bien de personnes, en particulier les jeunes. Ce sentiment d’addiction se renforce avec le développement du FOMO (Fear Of Missing Out), un phénomène qui se manifeste par la peur de rater une information.

Par ailleurs, en tombant fort amoureux du monde digital, adultes, jeunes et enfants deviennent peu à peu des utilisateurs compulsifs de réseaux sociaux. En fait, l’hyperconnexion sursollicite le cerveau et amplifie le stress.

Ainsi, en passant beaucoup de temps sur les réseaux sociaux, de nombreuses personnes deviennent des victimes d’une hyperconnexion généralisée. Malheureusement, au fil des années, cette pressante envie de rester connecté en permanence prend une tournure quasi pathologique avec des éventuels troubles de sommeil, difficultés de concentration et pertes de repères.

Au final, bien de personnes hyperconnectées deviennent dépendantes au point de vivre isolées et coupées du monde extérieur.

Reconnaitre les personnes hyperconnectées

A priori, l’hyperconnexion fait référence à votre rythme élevé de connexion sur les réseaux sociaux ou sur internet.

En général, vous êtes hyperconnecté lorsque :

  • Vous allez sur Facebook, instagram ou autre réseau social plus de 15 fois par jour ;
  • Vous passez plus de trois heures par jour sur internet ;
  • Vous êtes angoissé à l’idée de passer une journée sans consulter les réseaux sociaux ou simplement sans aller sur internet ;
  • Vous avez de plus en plus de mal à rompre avec vos relations virtuelles pour entrer en contact avec des personnes dans la vie réelle (perte de sociabilité) ;

Bref, il faut retenir qu’on parle d’hyperconnexion lorsque le temps consacré à Internet est excessif par rapport aux autres activités.

 S’abstenir de l’hyperconnexion

Face à ce phénomène qui occupe dans bien des cas la majeure partie de notre temps, il urge que des mesures soient prises.

Aussi, il faudra trouver des moyens pour être déconnecté par moment car se mettre en off fait du bien à l’organisme. Cela garantira votre bien-être mental et physique, un sevrage de la dépendance à internet et plus de liberté pour entretenir de vraies relations dans la vie réelle.

Dans le domaine professionnel, on parle déjà du « droit à la déconnexion », une loi entrée en vigueur le 1er Janvier 2017. Il s’agit d’un principe selon lequel les employés seraient en droit de ne pas être abusivement connectés aux outils numériques pour des raisons professionnelles en dehors des heures de travail.

Sachant que l’internet est lié à l’hyperconnexion et que le très haut débit comme les objets connectés s’impose davantage dans le quotidien, il va sans doute falloir prendre plus de précautions. En attendant, s’abstenir de l’hyperconnexion serait un must pour un mieux vivre et un mieux-être de nos jeunes générations.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

 

FACEBOOK : UN NOUVEAU PORTAIL POUR EDUQUER ET MIEUX SERVIR LES JEUNES GENERATIONS

Au fil des années et avec l’apparition des réseaux sociaux particulièrement tendance comme Instagram et Snapchat, le réseau de Mark Zuckerberg perd un peu la cote, en particulier chez les plus jeunes. Facebook va sûrement améliorer la situation en créant le « portail pour les plus jeunes », un espace web dédié aux adolescents mais exploitable par le public.

 

Un portail d’apprentissage pour les jeunes sur Facebook

Désormais, Facebook ne sera plus juste un lieu de publication d’articles, de photos ou d’images mais également, un lieu d’apprentissage.

En effet, ce réseau social vient de lancer son nouveau portail web baptisé « portail pour les plus jeunes » et accessible à l’adresse  https://www.facebook.com/safety/youth.

A priori, il s’agit d’un espace web sur lequel n’importe quel jeune pourra trouver des conseils pratiques d’ordre général, des tutoriels et des astuces qui lui permettront d’optimiser son expérience sur Facebook en particulier et sur les réseaux sociaux en général.

Aussi, spécialement dédié aux adolescents, ce nouveau portail a pour but de sensibiliser particulièrement les plus jeunes sur toutes les questions relatives à la protection de leur vie privée.

Par ailleurs, ce portail serait disponible en 60 langues.

Enfin, notons qu’avec ce nouveau portail qui pourrait servir de vrai guide pour les activités en ligne, Facebook contribue dans une certaine mesure à l’auto-formation des jeunes.

 

Des avantages et des opportunités sur Facebook

Avec les contenus spéciaux du nouveau portail de Facebook, les internautes en général et les jeunes en particulier vont jouir de multiples avantages.

 

Ainsi, avec le « portail pour les plus jeunes », les utilisateurs de Facebook peuvent dorénavant :

 

  • Apprendre à bien contrôler leurs expériences sur lesréseaux sociaux en exploitant les astuces, conseils et tutoriels regroupés sur ce portail ;
  • Comprendre réellement le fonctionnement de Facebook à travers des informations pédagogiques ;
  • Avoir une connaissance exacte des bonnes pratiques pour optimiser l’utilisation des outils de Facebook surtout en matière de confidentialité et de sécurité ;
  • S’informer sur ce qui les intéresse ;
  • Découvrir des témoignages de jeunes de même âge qui s’affirment en donnant en ligne leurs opinions sur des sujets qui importent beaucoup à leurs yeux.

Pour le réseau de Mark Zuckerberg, l’éducation et la sécurité des jeunes reste une priorité et il faudra poursuivre les recherches pour mieux sensibiliser et protéger les jeunes utilisateurs.

Pour l’heure, Facebook rassure tous ses utilisateurs que son « portail pour les plus jeunes » va évoluer avec le temps en proposant de nouveaux conseils et astuces. Cela permettra à tous les utilisateurs de mieux gérer leur profil et d’optimiser sereinement les avantages de leur compte Facebook.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

RUSSIE 2018 : MONDIAL DE FOOT MASCULIN

Du 14 Juin au 15 Juillet 2018, la FIFA rassemble la crème du sport roi. Le football sera encore à l’honneur dans tous les pays du monde. En Russie, pays hôte de la compétition, l’effervescence du mondial de foot risque d’être à son comble.

 

Coupe du monde 2018, la 21e édition …

La grande messe mondiale du football homme se déroulera en Russie de mi-juin à la fin de la première moitié de Juillet.

Pour cette 21e occasion, 32 sélections nationales de différents pays tenteront de ravir le titre de Championne du monde actuellement détenu par l’Allemagne.

Les équipes attendues à cette phase finale de la compétition peuvent être regroupées en trois catégories :

  • Régulièrement présents : Le Brésil, l’Allemagne, l’Argentine, l’Espagne, la Corée du Sud, la France, l’Angleterre, le Mexique, le Japon, la Suisse, la Belgique, le Portugal, la Colombie, l’Uruguay, le Nigéria, le Consta Rica, l’Iran, l’Australie et la Russie.
  • A nouveau de retour : le Pérou, la Croatie, l’Arabie saoudite, la Pologne, la Tunisie, la Suède, la Serbie, le Danemark, le Sénégal, le Maroc et l’Égypte.
  • Première participation : L’Islande et le Panama.

Déjà, 12 stades ont été rénovés pour l’occasion.

 

La Russie accueille l’évènement sportif le plus suivi de la planète

Pour vivre en direct l’expérience des matchs du mondial 2018, les équipes sélectionnées et les fans de foot vivant hors de la Russie vont devoir faire le déplacement.

A l’occasion, il faudra obtenir non seulement le billet d’avion mais aussi, la carte d’identité de spectateur, le « passeport du supporter » ou l’ID-fan. Aussi, il faudra avoir une pièce d’identité approuvée par la Russie ainsi que le billet qui donne droit d’assister à la coupe du Monde 2018.

Pour apporter plus d’aisance aux visiteurs de la Russie lors du Mondial 2018, certaines catégories de personnes pourront utiliser les moyens de transport urbains et suburbains (trains de banlieues, métro) en fonction de l’itinéraire des compétitions sportives. Il s’agit :

-Des membres des délégations officielles ;

-Des sportifs ;

-Des personnes figurants sur les listes de la FIFA ;

-Des supporters munis d’un laissez-passer ;

-Des volontaires pour l’évènement.

 

Quelle équipe sera championne du mondial de Russie 2018 ?

A priori, il est difficile de se prononcer avec certitude. Pourtant, EA Sport, une marque de l’entreprise américaine Electronic Arts spécialisée dans les jeux vidéo sportifs semblerait déjà fixée. Selin cette entreprise, le titre de Champion du Mondial 2018 sera porté par la France.

En effet, la société éditrice du jeu FIFA 18 s’est appuyée sur l’intelligence artificielle liée à ce jeu pour faire cette prédiction.

Même si cela reste encore un simple pronostic, il faut tout de même rappeler que EA Sport s’était déjà prononcé en 2014 lors du mondial remporté par l’Allemagne et sa prédiction s’est avérée juste.

Pour les bleus, cette information reste particulièrement encourageante.

 

Les préparatifs pour le mondial 2018 au Togo

Comme tous les pays africains, le Togo s’intéresse beaucoup au football. Pour permettre aux togolais amoureux du football de suivre l’intégralité des matchs du Mondial de Russie 2018, le groupe Canal+ Togo offre une baisse des prix de ses produits et propose au public des offres spéciales.

Ainsi, du 25 Mai au 19 Juin prochain, le décodeur classique est ramené à 5 000 frcs, le décodeur HD passe de 25 000 à 20 000 pour les abonnés désireux de changer leur ancien décodeur puis de 35 000 à 25 000 pour les nouveaux clients.

Connaissant l’amour des togolais pour le ballon rond, il reste évident qu’en général, les préparatifs vont bon train.

 

Ne pas rater un seul match : que faire ?    

Pour le mondial 2018, tous les matchs s’annoncent riches en rebondissements. Alors, pour ne rien rater, découvrez ici quelques conseils précieux.

Avant tout, il faudra consulter le calendrier des Matchs de la Coupe du Monde 2018 en visitant l’adresse suivante : https://www.lequipe.fr/Football/Coupe-du-monde/Saison-2018/calendrier-resultats.html

Ensuite, abonnez-vous à Canal+ ou prenez la connexion internet à la maison pour suivre le match en ligne.

En outre, si vous envisagez enregistrer les programmes et les matchs afin de les visionner par la suite, procurez-vous le nouveau décodeur HD de Canal+.

Par ailleurs, assurez-vous de bien tenir compte du décalage horaire. En effet, si un match est prévu pour 18 h (heure de Moscou) alors cela équivaut à 17 h (heure de Paris) et 15h (heure de Lomé).

Enfin, pour tout savoir sur le mondial 2018 et les dispositions prises par le pays hôte, la Russie, n’hésitez pas à consulter : « http://welcome2018.com/fr/journal/materials/10_faktov_kotorye_nuzhno_znat_o_chm_2018/ »

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE POUR PRONOSTIQUER DANS LE SPORT

Les avancées informatiques connaissent un boom sans cesse croissant surtout dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA). Aujourd’hui, la technologie est si développée qu’il est possible de faire des prédictions fiables avec l’IA.

 Des pronostics fiables et avérés…

En matière de sport, il n’est pas aisé de connaitre à l’avance les comportements des joueurs, ni le vainqueur du jeu. Pourtant, plusieurs cas révélateurs laissent penser qu’en se basant sur l’intelligence artificielle, il est fort probable de réaliser des prédictions sportives particulièrement avérées par les faits.

Face à l’intérêt sans cesse croissant des parieurs pour le gain dans les jeux sportifs, la technologie a développé des outils stratégiques liés à des algorithmes et permettant de prédire des pronostics. La bonne nouvelle qui s’impose ces dernières années est que désormais l’IA peut remplacer une armée d’analystes et permettre de faire des pronostics sûrs dans bien des cas.

Pour en savoir plus sur ces outils prédictifs, allez sur https://www.pronoscript.com.

 

En football, cela est-ce possible ?

En fait, des chercheurs informaticiens spécialisés dans l’Intelligence artificielle ont développé une innovation baptisée “data-driven ghosting” (fantôme instruit par la donnée en temps réel). A priori, lorsqu’on se penche sur le cas du football, cette innovation permettra de quantifier, d’analyser et de comparer avec précision les comportements de vrais joueurs sur le terrain.

Par ailleurs, il faut reconnaitre que déjà en 2013, un entrepreneur ukrainien affirmait avoir mis au point un algorithme fiable à 90% qui permettait de prévoir l’issue d’un match de football. Il demeure évident qu’à ce jour, de nombreux chercheurs lui ont emboité le pas et sont surement arrivés à de meilleurs résultats.

Ainsi, depuis 2017, Stratagem, une startup britannique utilise l’IA pour faire des paris sportifs relatifs aux matchs de basket, de tennis et de football.

Aussi, Electronic Art (EA Sport), une société américaine avait pronostiqué que l’Allemagne allait remporter le mondial 2014 et ce fut le cas. Toujours dans la même dynamique, Engadget aux Etats Unis révèle que EA aurait deviner le vainqueur du Super Bowl, 9 fois sur 13 en se basant sur l’intelligence artificielle développée dans le jeu vidéo Madden.

 

Prédire les scores des matchs à venir

En 2018, de nombreux efforts de recherche sont menés pour davantage optimiser l’utilisation de l’IA surtout dans le but de prédire les issues de matchs.

Dans cette optique, plusieurs chercheurs de Disney Research, Caltech et STATS plancheraient déjà sur un système informatique intelligent capable d’apprendre et analyser les mouvements ainsi que les réactions des joueurs lors de matchs passés afin de pouvoir prédire avec le plus de justesse possible leur comportement lors des matchs à venir.

A l’approche du Mondial 2018 en Russie, de nombreux parieurs pensent déjà à leurs pronostics. Selon EA Sport qui utilise une intelligence artificielle, le champion en titre cédera sa place à la France avec un score de 4 – 3 au bout de l’épreuve des tirs au but.

Pour les plus optimistes dans les rangs des chercheurs, l’intelligence artificielle ne se limitera pas aux prédictions sportives mais pourra se développer au point de mener des analyses d’après-match à l’instar des spécialistes sportifs ou même mieux.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

INTERNET : ALERTE A LA CYBERCRIMINALITE FAUNIQUE

Au cours de ces dernières années, les crimes commis sur internet sont devenus de plus en plus récurrents donnant lieu à de nouvelles pratiques illégales dans le domaine de l’e-commerce. Aussi, le trafic d’animaux sauvages en ligne vient rallonger la liste des cybercrimes.

 

De la criminalité faunique vers l’e-commerce des animaux sauvages protégés

Depuis longtemps, la faune était menacée par des braconniers et des trafiquants de produits issus d’espèces sauvages (ivoire et corne de rhinocéros). Aujourd’hui, avec le développement des pratiques commerciales sur internet, le trafic en ligne des animaux sauvages émerge avec plus de diversité dans l’offre.

On peut donc trouver sur la toile, des spécimens, des parties du corps et des produits dérivés d’espèces menacées. A ce jour, de très nombreux sites de vente en ligne proposent des animaux sauvages et dérivés à l’instar de : serpents, oiseaux, orangs-outans, crocodiles empaillés, tortues, perroquets, ours, grands félins, cornes d’éléphants, cornes de rhinocéros, fourrure etc.

 

 

La cybercriminalité faunique et conséquences

Se joignant aux criminels traditionnels, les personnes qui vendent des animaux sauvages ou leurs produits dérivés en ligne forment désormais une bande de criminels qui mettent en danger la faune.

Au final, ce sont des milliers d’animaux déjà menacés d’extinction qui seraient, dans bien des cas, illégalement mis en vente sur Internet.

Il faut également noter que ce trafic d’espèces sauvages, aussi bien traditionnellement que sur le net, implique des conséquences déplorables. A savoir :

-la mise en péril de la survie de nombreuses espèces sauvages sur la planète,

-un frein considérable au développement économique et social des pays,

-une menace pour la sécurité intérieure et internationale.

 

 

Protection de la faune sur le net, une lutte engagée …

Selon l’ONG IFAW (International Fund for Animal Welfare), les autorités compétentes doivent renforcer les législations pour réagir spécifiquement face à ce cybercrime.

En outre, il y a des raisons de croire que pour freiner l’expansion de la cybercriminalité faunique, il faut que :

  • Les agences de lutte contre la cybercriminalité des différents pays coopèrent davantage en mettant en place une réglementation spécifique aux trafics d’animaux sur le net.
  • Les utilisateurs soient assez informés sur la législation, sur l’état des espèces et sur le risque qu’ils prennent en traitant des affaires avec des cybercriminels de la faune.

Par ailleurs, le Fonds international pour la protection des animaux pense que les sites de vente en ligne comme eBay peuvent apporter leur contribution dans cette lutte en formant leur personnel et en éliminant les annonces litigieuses.

Espérons tous que des sanctions sévères seront appliqués aux personnes coupables de cybercriminalité qu’elle soit faunique ou non.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

Facebook inaugure son tout premier centre technologique d’Afrique, basé au Nigeria

La société américaine Facebook, en partenariat avec CCHub, a inauguré son tout premier centre technologique d’Afrique, le 23 mai 2018. L’infrastructure basée à Montgomery Road, à Yaba, une banlieue de Lagos, au Nigeria, est baptisée NG_Hub from Facebook. Elle offrira aux développeurs logiciels, aux entrepreneurs en technologies et aux étudiants, les moyens de développer leurs compétences en technologie de pointe, notamment l’Intelligence Artificielle, la Réalité Augmentée, l’Apprentissage Automatique, l’Internet des Objets, etc. C’est 50 000 personnes qui sont visées.

Le centre technologique est une des retombées de la visite effectuée par Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, au Nigeria, en août 2016. Au cours de son périple, le patron de la plateforme sociale a pu expérimenter le dynamisme de l’écosystème TIC local. D’après Ebele Okobi, la directrice des politiques publiques de Facebook pour l’Afrique, le choix du Nigeria pour abriter cet investissement se justifie par la place stratégique qu’occupe le pays en tant que première destination d’affaires sur le continent. Emeka Afigbo, le directeur du Developers Program de Facebook, a souligné que le centre fournirait également des opportunités de création et de développement d’entreprises.

Pour Bosun Tijani, le cofondateur de CCHub, « les 10 prochaines années seront formidables pour le pays, en raison de l’énorme développement qui va suivre […] Aujourd’hui, il y a un autre niveau de développement. La technologie nous donne la possibilité de construire de nouvelles solutions pour le pays, la technologie a soutenu plusieurs industries, même les gouvernements au cours des 20 dernières années ».

Article de AGENCE ECOFIN publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

25 MAI 2018 : JOURNEE MONDIALE DE L’AFRIQUE

Le continent noir sera encore à l’honneur le 25 Mai. C’est la Journée Mondiale de l’Afrique, la 55ième anniversaire de cette journée qui marque la volonté de jouir d’une réelle indépendance dans l’unité africaine.

 

Une commémoration historique

Célébrée à travers le continent africain, la journée de l’Afrique représente l’anniversaire de la signature des accords de l’Organisation de l’Unité africaine (OUA). C’est surtout, une occasion spéciale prévue pour commémorer la création de cette organisation panafricaine en 1963 à Addis-Abeba (Éthiopie).

Il faut préciser que depuis 2002, l’Union Africaine (UA) a succédé à l’OUA. Pourtant, la célébration du 25 Mai demeure une tradition fortement enracinée dans certains pays africains.

Aussi, faut-il le rappeler, cette célébration panafricaine représente le symbole du combat de tout le continent africain pour la libération, l’émancipation, le développement et le progrès économique.

 

Une journée riche en évènements…

Comme lors des 25 Mai de ces dernières années, la célébration du 25 Mai 2018 sera agrémentée d’activités et de cérémonies diverses organisées dans les différents pays du continent.

Cependant, il faut noter que seuls quelques pays africains restent très mobilisés pour célébrer dûment le 25 Mai. Dans certains pays comme la Guinée Conakry, la Guinée Equatoriale, le Zimbabwe ou le Mali, la Journée Mondiale de l’Afrique est un jour férié.

En outre, pour célébrer cette Journée Mondiale par anticipation, l’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS) a animé une conférence sous le thème : « La gestion des ressources naturelles en Afrique : défis et opportunités ». L’évènement en question s’est déroulé le 11 mai 2018 au siège de l’Union Africaine à Tunis. Il a permis de regrouper non seulement des représentants des missions diplomatiques africaines mais aussi, des partenaires techniques et financiers de la région.

Pour sa part, en 2018, la Tunisie ​confirme​ sa volonté d’œuvrer activement au raffermissement des liens de solidarité et de coopération avec les autres pays africains. Pour ce faire, les organisations internationales africaines et les missions diplomatiques accréditées en Tunisie vont célébrer l’anniversaire de l’Afrique en organisant diverses activités socio-culturelles. Dans la même optique, une cérémonie officielle de la journée internationale de l’Afrique aura lieu le vendredi 25 mai 2018 à 20 h à l’Hôtel Mouradi-Gammarth (Salle Tulip).
D’autres évènements sont :

  • L’Association des Etudiants et Stagiaires Africains en Tunisie (AESAT) Section Sfax et zone Sud ainsi que l’association Afrique Intelligence organisent le 26 mai 2018 au centre des Arts Dramatiques et Scéniques de Sfax, avec de jeunes africains, une réflexion autour du thème: « L’Afrique, L’Avenir du monde ».
  • La semaine Africaine 2018 se déroulera à Paris (France) du 22 au 25 mai 2018. Ce sera une occasion de célébrer la richesse et la diversité du continent sur le thème « Patrimoine immatériel africain ».

 

Un triple objectif à atteindre 

La journée du 25 Mai ne se résume pas à un large panel d’activités ou d’évènements organisés à travers le continent. En effet, cette date permet également de rappeler les objectifs à atteindre pour le bonheur du berceau de l’humanité.

Il s’agit de :

  • Rapprocher les peuples africains en renforçant l’unité, la coopération et la solidarité des États ;
  • Raffermir la foi des peuples noires en l’intégration africaine ;
  • Populariser l’idéal d’union de l’Afrique pour aller vers une complémentarité africaine.

 

En marche vers le rêve d’une Afrique meilleure

Déjà en 1963, le Négus Haïlé Sélassié rêvait d’une Afrique unie avec des africains réellement libres et jouissant de l’extraordinaire quantité de ressources dont regorge ce continent.

Malheureusement, notre Afrique a battu de tristes records au cours de plusieurs décennies qui ont suivi l’année 1963. Aujourd’hui, l’Afrique aspire davantage à l’instauration de régimes réellement démocratiques ainsi qu’à une meilleure qualité de la gouvernance.

En célébrant cette journée, les pays africains qui s’investissent témoignent leur intention d’agir ensemble pour consolider les fondements de paix et de sécurité régionale afin de mieux répondre aux aspirations des peuples africains en ce qui concerne le progrès, la prospérité et le développement intégral.

Enfin, chaque 25 Mai, anniversaire de l’Afrique devra être l’occasion de souhaiter nos meilleurs vœux à cette Afrique en profonde mutation et que nous voulons meilleure.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

FIBRE OPTIQUE EN AFRIQUE : EN 2018, OU EN EST-ON ?

Les Etats africains ont longtemps rêvé de l’internet très haut débit. Ces dernières années de nombreux pays font des efforts dans ce sens afin de booster le développement technologique local.

Au Maroc, il y a quelques jours, la première usine de fibre optique en Afrique a été installée à Tanger. Située précisément à Tanger Automotive City, cette usine qui se veut panafricaine couvre une superficie de 31 000 met a été inaugurée le 9 mai 2018. Pour les populations africaines, voici une infrastructure qui permettra de satisfaire efficacement les demandes croissantes en câbles à base de fibre optique à travers toute l’Afrique.

Au Togo, en juin 2017, le gouvernement togolais a accordé la première licence d’exploitation FAI de très haut débit au groupe Vivendi Africa. Le groupe a alors prévu lancer la fibre optique à domicile avant fin mars 2018. Aussi, le groupe Togocom a annoncé que ses réseaux fixes et mobiles sont désormais aptes à fournir du haut débit aux utilisateurs de l’Internet mobile, en l’occurrence la 3G, en s’appuyant sur la fibre optique.

C’est également en 2018 que le Gabon et le Congo ont établi leur interconnexion à un réseau internet très haut débit via un câble à fibre optique posé depuis Libreville jusqu’à la ville congolaise de Pointe-Noire.

Au Cameroun, pour le moment, le réseau large bande internet est assez instable. Depuis 2016, le pays fournit de plus en plus d’effort pour disposer de câbles sous-marins pour jouir aisément de l’internet via la fibre o. Le 22 Mai 2018, la ministre des Postes et Télécommunications du Cameroun, Minette Libom li Likeng, a procédé à la pose du premier mètre du câble sous-marin de fibre optique. Le déploiement entamé se poursuivra donc de Kribi (Cameroun) à Fortaleza (Brésil).

En côte d’ivoire, Le groupe nigérian MainOne a annoncé le 25 avril 2018 avoir obtenu du gouvernement ivoirien une licence C1B grâce à laquelle il pourra déployer son câble sous-marin à fibre optique au pays de Didier DROGBA.

De son côté, le 30 janvier 2018, Algérie Telecom a annoncé le lancement de la fibre optique à domicile (FTTH). C’est clair qu’en 2018, les algériens vont accéder à des capacités Internet de très haut débit directement dans leur foyer.

Au Nigéria, en avril 2018, Glo s’est mise en collaboration avec Huawei en vue de construire le câble sous-marin de fibre optique Glo-2. Les premiers dirigeants de Glo espèrent que cela garantira plus de disponibilité et de fiabilité du réseau à travers le Nigeria. Par ailleurs, il faut noter que Le groupe télécoms nigérian Globacom Limited, n’est pas à ses débuts en matière de fibre optique. En effet, depuis   2011, le Nigéria jouit de Glo-1, une infrastructure très haut débit, déployée entre le Nigeria et le Royaume-Uni, avec des points de présence au Ghana, en Mauritanie, au Sénégal, au Maroc, au Portugal et en Espagne.

Au Sénégal, l’émergence numérique est un sujet d’actualité et une réalité que vit la population. Déjà en Novembre 2017, SONATEL, la société nationale des télécommunications a lancé son service de fibre optique à domicile.

Il demeure évident que l’année 2018 semble une année charnière dans le développement de l’économie numérique en Afrique, surtout en ce qui concerne la fibre optique. De nombreux pays se lancent activement dans la mouvance de la fibre optique et de l’internet très haut débit. On espère donc, que le déploiement de la fibre optique dans nos pays africains nous fera oublier les expériences décevantes de l’internet que nous avons connu jusqu’à présent.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

LE RAMADAN 2018 : LANCEMENT DU TOP DEPART

Les pratiquants de la religion musulmane entrent dans le cycle de 29 ou 30 jours de jeûne musulman à partir du Jeudi 17 Mai 2018. L’Union musulmane du Togo (UMT) a annoncé le début officiel du mois de Ramadan 2018. C’est le début d’un mois sacré pour l’Islam.

  • Un mois où tout n’est plus pareil…

Durant le mois de ramadan, les musulmans changent d’habitudes. A priori, ils sont soumis non seulement au jeûne mais aussi à cinq prières qu’ils sont tenus d’exécuter à des heures bien précises. Seulement, les horaires de prière peuvent changer en fonction du lever et du coucher du soleil…

Au cours de ce mois de jeûne, tous les musulmans pubères vont changer d’habitude et casseront le jeûne quand arrivera le moment de l’iftar (rupture du jeûne). Toutefois, seuls les voyageurs, les malades, les personnes âgées, les femmes enceintes ou celles qui viennent d’accoucher jouissent d’une dispense. En outre, les personnes empêchées ou dispensées peuvent envisager des compensations à l’instar d’un jeûne effectué ultérieurement ou d’un don aux nécessiteux.

Durant de mois de piété, de charité et de frugalité, les croyants musulmans vont devoir vivre dans l’abstinence.  En plus de se priver de manger, ils s’abstiendront de boire, de fumer et d’avoir des relations sexuelles du lever au coucher du soleil. Enfin, le mois de ramadan invite le musulman à faire l’aumône et le pèlerinage à La Mecque.

  • Un soutien aux musulmans

Le mois sacré du Ramadan n’est jamais facile pour un musulman. Confronté à la séduction des plaisirs terrestres, il est appelé à fournir un effort spirituel pour bien passer son moment de jeûne.

En général, l’heure de la rupture quotidienne du jeûne s’accompagne d’une ambiance festive avec des repas garnis et des fruits divers.

Entre musulmans, il est possible de se soutenir en partageant d’intenses moments de communion fraternelle autour des repas et en réalisant des actions sociales à l’endroit des musulmans défavorisés et incapables de rompre dûment le jeûne dans de bonnes conditions. Aussi, pour ceux qui ont les moyens, il est possible d’offrir des supports audios ou vidéos, des livres ou des jeux de sociétés directement liés au ramadan. Ce genre de cadeaux favorisera une importante édification spirituelle du jeune musulman.

Pour les amis chrétiens, voici une occasion de témoigner leur soutien aux frères musulmans en leur offrant des paniers de fruits.

Pour sa part, C.A.F.E INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS et tout son personnel souhaite un très bon mois de ramadan à tous les musulmans du Togo et du monde.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

 

DECRYPTAGE DE LA 4G EN AFRIQUE ET AU TOGO

Les évolutions technologiques dans le domaine des télécommunications ont permis de passer de la 3G à la 4G, quatrième génération des standards pour la téléphonie mobile correspondant au LTE-Advanced. En quoi la 4G peut-elle s’avérer un atout considérable ? Découvrons ensemble.

 

  • De la 3G vers la 4G

Dans la téléphonie mobile, pendant plusieurs années, la 3G offrait un accès à internet conséquent. Toutefois, il faut reconnaitre que la 3G présentait des limitations en termes de débit et cela affectait la fluidité de l’accès à certaines vidéos.

Plus avancée que la 3G, la 4G apporte du très haut débit avec plus de mobilité sur tout support, une très bonne qualité de navigation et une confortante fluidité.  Aussi, la 4G permet de gérer aisément la transmission des datas et ainsi que les vidéos en HD. Pour plus de précisions, notons que la 4G assure des transmissions de données à des débits théoriques supérieurs à 100 Mbit/s, voire supérieurs à 1 Gbit/s.

Par ailleurs, les utilisateurs de smartphones 3G sont obligés de s’en séparer pour jouir de la 4G.  En effet, un smartphone 3G manque de certains composants électroniques et du logiciel adéquat pour accéder au réseau 4G.

Enfin, un avantage considérable d’un équipement 4G est de permettre l’accès à la 4G, la 3G et la 2G.

 

  • La 4G en Afrique

Depuis quelques années, les opérateurs de téléphonie mobile en Afrique nourrissent fortement l’ambition de proposer du très haut débit à leurs abonnés mobiles. En plus de favoriser plus de facilité dans l’utilisation d’internet, la 4G devrait permettre d’accélérer le développement numérique des pays africains qui l’adoptent.

Même si les Etats africains reconnaissent que la 4G permet d’assurer la disponibilité d’Internet à haut débit, aide à faire de l’internet un bien de grande consommation et permet d’avoir accès à l’information, l’éducation, la culture, le divertissement… ils ne sont pas assez mobilisés en termes de volonté, ni financièrement stables pour investir.

En avril 2017, des enquêtes de Balancing Act révèlent que 94 opérateurs mobiles ont lancé des services 4G-LTE dans 42 pays africains et à la Réunion.

Toutefois, certains pays africains font déjà le pas vers la 4G. A titre illustratif, on peut citer :

Le Niger avec l’opérateur Celtel Niger ; la RD Congo avec Orange ;

Enfin, même si certains pays africains se démarquent en offrant déjà la 4G à une frange de leur population, il faut avouer que l’adoption de la 4G par les citoyens et entreprises d’Afrique demeure encore à l’état embryonnaire.

 

 

  • La 4G au Togo

Au pays d’Adébayor Sheyi, le déploiement théorique de la 4G date d’Août 2016. La décision d’accorder des licences 4G à Togocel et Moov a été prise en conseil des ministres du 24 Août 2016. Pourquoi l’utilisation de la 4G n’a pas été effective ? Reste à savoir.

Seulement, il faut noter qu’un récent conseil des ministres datant du mardi 8 mai 2018 révèle que des licences sont accordées à Togocel et Moov concernent la 2G, la 3G et l’introduction de la 4G. Lesdites licences seront valables jusqu’en 2032.

Avec l’obtention de cette licence 4G, les abonnés de ces deux opérateurs de téléphonie mobile peuvent espérer une accélération de la baisse des prix, une nette amélioration de la qualité de service et une meilleure disponibilité de l’internet haut débit sur le plan national.

Selon les autorités compétentes, ce décret vise la mobilisation des ressources financières nécessaires pour réaliser l’objectif de couverture 4G d’au moins 40% de la population à l’horizon 2022.

A ce jour, les abonnés Togocel et Moov ont uniquement accès à la 3G mais nous espérons tous la 4G avec sa connexion à très haut débit. Il faut reconnaitre que le déploiement effectif de la 4G nécessite de lourds investissements et le Togo n’est pas un pays sans soucis financiers. Alors, on croise les doigts.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

Page 4 sur 13« Première page2345610Dernière page »