Numérique au Gabon atelier de formation pour les acteurs du numérique

NUMÉRIQUE AU GABON : FORMATIONS DES ACTEURS AUX TECHNOLOGIES ÉMERGENTES

Avec l’aide de l’OIF, le numérique au Gabon prend davantage de hauteur en Mai 2019. Et pour ce faire, un atelier de formation de trois jours a été organisé par l’institution internationale au profit des acteurs gabonais du numérique.

 

Une formation des acteurs du numérique au Gabon

Comme beaucoup d’autres pays africains, le Gabon s’investit activement dans son développement du secteur numérique. Aussi, depuis le 27 mai dernier, des acteurs gabonais du numérique ont pris part à une formation particulièrement édifiante.

En effet, initié par l’OIF, l’évènement a eu le soutien du ministre de la Communication, de l’Economie numérique, Guy-Maixent Mamiaka. Et cela visait à sensibiliser et former des acteurs gabonais du numérique aux enjeux des technologies émergentes.

Ainsi, durant la formation délivrée par Bastien Ingweiller, les participants ont parler de startup, Big Data et l’intelligence artificielle. Aussi, les participants dont le nombre s’élève à la trentaine auraient beaucoup appris. Le formateur leur aurait dûment explicité les usages et les opportunités économiques offertes par l’essor du marché numérique.

Enfin, il faut rappeler que cet atelier s’inscrit dans le cadre du programme ‘’Accompagnement à la transformation numérique’’.

 

Vers un Gabon très digital

A travers cet atelier, l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) et son partenaire l’Organisation francophone des entreprises innovantes (OFEI) visent un but précis.

En fait, ils espèrent ainsi amener les bénéficiaires à projeter leur avenir professionnel sur le marché numérique. Et cela pourrait très bien leur permettre de se positionner en porteur d’opportunité économique.

Aussi, pour le Gabon, avoir des acteurs du numérique aguerris permettrait d’optimiser les outils ainsi que les conditions favorables à l’éclosion des projets dans le domaine du numérique au Gabon.

Bref, il faut juste espérer que de plus en plus d’acteurs gabonais du numérique reçoive ce genre de formation. Cela apporter un gros coup de pouce à l’évolution du numérique gabonais.

 

 

Mardis du numérique au Sénégal

MARDIS DU NUMÉRIQUE : LE SÉNÉGAL BÂTIT SON AVENIR DIGITAL A L’AVANCE

Au Sénégal, le développement numérique et technologique se compte parmi les priorités de l’Etat. Aussi, des initiatives comme les Mardis du numérique permettent de poser des bases d’une progression inclusive dans le domaine. Découvrez plus de précisions avec CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS.

 

Des conférences pour le développement numérique

Après la validation de sa stratégie numérique, le Sénégal ne ménage aucun effort pour se hisser au rang des grandes nations du numérique. Aussi, pour y arriver, de nombreux acteurs lancent des initiatives à fort impact sur la vie numérique. A titre d’exemple, l’African Performance Institute organisent régulièrement des conférences dénommées ‘’les mardis du numérique’’.

A priori, il s’agit de conférence réunissant différents acteurs et décideurs impliqués dans la mise en œuvre du Sénégal numérique.

Aussi, il faut reconnaitre qu’au fil des éditions de ‘’mardis du numérique’’, le Sénégal réalise de avancées encourageantes.

En fait, des évènements de ce genre devraient permettre d’optimiser le potentiel des sénégalais dans le numérique.

Somme toute, le Sénégal ne cache pas son engagement à nourrir grandement ses ambitions numériques. Et depuis plusieurs années, de nombreuses activités à l’instar des mardis du numérique tendent à amorcer cette révolution.

 

Les Mardis du numérique en Mai 2019

Ce Mardi 28 mai, des acteurs du numérique sénégalais ont tenu la 12e édition des Mardis du Numérique. Et pour l’occasion, les échanges portaient sur le thème : ‘’ les urgences et priorités du numérique sénégalais’’. Aussi, l’évènement a réuni de grands décideurs comme :

Ainsi, ces grands intellectuels et d’autres acteurs influents du numérique sénégalais ont planché sur le thème de la circonstance.

De son côté, Ibrahima WADE, le directeur général du BOS-PSE a tiré des conclusions pertinentes. Selon lui, il y a encore beaucoup d’efforts à fournir pour prétendre avoir réussi la révolution du numérique. Il a poursuivi en souhaitant plus d’implication de la part du monde académique et du secteur privé.

Par ailleurs, M. DIAGNE a insisté sur l’importance de poursuivre une meilleure articulation des initiatives numériques. Et cela doit se faire avec une forte implication aussi bien du privé que de l’Etat.

Enfin, il demeure certain que les efforts consentis par le gouvernement sénégalais dans le numérique ira croissant. Et pour bon nombre, les mardis du numérique vont davantage contribuer à la consolidation de la mise en œuvre du Sénégal numérique.

 

Application de taxi moto Gozem en Afrique de l'ouest

APPLICATION DE TAXI MOTO : GOZEM EN AFRIQUE DE L’OUEST EN 2019

Avec l’évolution technologique, des applications de taxi-moto ont fait leur apparition. Aussi, en 2019, une application de taxi moto baptisée GOZEM se montrent particulièrement utiles en facilitant le transport. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous en dit plus.

 

Gozem, une application de taxi-moto à la demande au Togo

Depuis le début de l’année 2019, bon nombre d’usagers de taxi moto font recours à Gozem. Il s’agit d’une plateforme technologique de transport pour le Togo.

A priori, cette application de taxi-moto à la demande vise à offrir plus de facilité et de commodité aux usagers.

Aussi, les services Gozem entendent garantir simplicité, sécurité et fiabilité aux passagers du Togo. Seulement, les ambitions du jeune Emeka Ajene, CEO Gozem s’étendent au-delà des frontières togolaises. Il compte bien s’implanter dans d’autres villes d’Afrique de l’ouest comme le Bénin, le Burkina Faso ou le Mali. Pour le cas du Bénin, tout serait déjà bien en marche.

En outre, notons que la Côte d’ivoire pourrait bientôt avoir son application de taxi moto à la demande. Et cela se fera grâce à start-up française Heetch. Elle compte lancer une application de moto-taxi à la demande dans la capitale ivoirienne.

Enfin, pour avoir plus de précisions sur l’appli Gozem, il suffit de se rendre à l’adresse https://play.google.com/store/apps/details?id=com.gozem&hl=fr.

 

Des avantages de Gozem

Les applications de taxi-moto ont pour principale mission de faciliter le transport individuel d’un lieu à l’autre.

Aussi, l’usage d’une application de taxi moto à la demande comme Gozem permettrait de désenclaver certaines zones des villes.

Par ailleurs, cette appli offre l’accès à un service qui facilite les déplacements en favorisant également l’économie et la confiance.

En général, les services liés à une application de taxi moto restent disponibles 7/7 et 24/24. En plus, le temps d’attente moyen est relativement court et tourne autour de 5 minutes.

Pour finir, les avantages de cette appli s’impose davantage en réalisant que le passager a plusieurs options pour payer. Vous pouvez opter pour le payement par cash, par carte bancaire ou par mobile money.

 

 

 

Togo et Alibaba renforcent leurs liens par des formations offertes aux togolais

LE TOGO ET ALIBABA DE JACK MA : LES LIENS SE RENFORCENT…

Des togolais formés par Alibaba apporteront bientôt un souffle de plus à l’économie nationale. Et cela découle des rapports existant entre le Togo et Alibaba. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous donne quelques informations sur cette collaboration.

 

Des formations offertes à des cadres togolais en Chine

Bientôt, plus d’une dizaine de togolais pourront aider à booster l’économie togolaise grâce à des formations reçues chez Alibaba.

En effet, le géant chinois du commerce électronique a organisé le ‘’New Economy Workshop’’ auquel prennent part 12 togolais.

A priori, ce programme initié par Alibaba vise à former des cadres et fonctionnaires des administrations publiques. Et cela permettrait aux jeunes cadres togolais présents à l’évènement de recevoir des formations sur les outils de l’économie numérique. La formation portera également sur l’e-commerce, le Big data, l’inclusion financière et les paiements électroniques.

Aussi, ces formations laissent espérer en une relation privilégiée entre le Togo et Alibaba. Et cette idée se renforce en réalisant que le Togo est le 2e pays africain à bénéficier de ces formations après le Rwanda.

Pour finir, il faut préciser que l’accessibilité des togolais à ces formations n’a rien d’un hasard. Cela vient à la suite d’un tête-à-tête en Chine, entre le président togolais et Jack Ma en septembre 2018.

 

 

Des échanges commerciaux entre le Togo et Alibaba

Pour le Togo, faire du commerce avec Alibaba pourrait également représenter une belle opportunité.

Ainsi, le Togo et ce groupe chinois envisageraient de signer un partenariat renforcé dans le domaine des échanges commerciaux. Il n’y a pour l’instant aucune disposition officielle qui certifie cela. Cependant, le ministre togolais des mines et de l’énergie, Marc Dèdèriwè Ably-Bidamon en a parlé avec Brian Wong, vice-président d’Alibaba.

Aussi, il faut préciser que cette échange a eu lieu le lundi 27 mai lors du New Economy Workshop. Et le ministre en a profité pour transmettre officiellement une lettre d’invitation du Chef de l’Etat à Jack Ma.

Enfin, l’objectif visé par SEM Faure Essozimna Gnassingbé reste d’inviter le patron du groupe Alibaba à une visite de travail au Togo.

 

 

FENES Forum de l'entrepreneuriat numérique et estudiantin au Togo

FENES : UN FORUM POUR DOPER L’ENTREPRENEURIAT NUMÉRIQUE AU TOGO

La capitale togolaise va bientôt abriter le Forum sur l’Entrepreneuriat Numérique et Estudiantin (FENES). Et cet évènement important du digital au Togo, impliquera un grand nombre d’acteurs du numérique avec bien de jeunes. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous livre l’essentiel à savoir à ce propos.

 

 

Un évènement majeur du numérique à Lomé (Togo)

Le 31 mai 2019, le Palais des congrès de Lomé accueillera le Forum de l’entrepreneuriat numérique et estudiantin (FENES). Cet évènement d’envergure reste une initiative soutenue par la GIZ (coopération allemande). Et cela vise à réunir des acteurs du numérique et des jeunes nourrissant l’ambition de se lancer dans l’aventure du numérique.

A priori, il s’agira d’un grand rendez-vous du numérique avec la participation d’un grand nombre d’exposants et de startups. Dans le lot de visiteurs, on comptera également des étudiants, des professionnels et des journalistes. Aussi, durant cet évènement, les participants auront droit à des expositions et des conférences.

Par ailleurs, cet évènement offre également la possibilité de prendre part à un concours entre startups. Et les meilleurs du concours remporteront des prix en plus de bénéficier d’un soutien à leur initiative. En clair, les porteurs des meilleurs projets pourront jouir d’un financement et d’un accompagnement.

Enfin, les exposants ont la possibilité d’optimiser leur participation en faisant recours à l’application mobile de networking FENES. Pour s’inscrire ou avoir plus de précisions, il suffit de visiter l’adresse suivante : http://www.fenes.enginnova.org/.

 

 

Les perspectives après le FENES

Cette grande première marquera sans doute un bond dans le développement de l’entrepreneuriat numérique au Togo.

En effet, selon Carina Lange de la GIZ, il y a un potentiel énorme de développement dans le secteur du digital togolais. Et le FENES pourrait constituer un moyen exceptionnel de montrer le dynamisme et l’implication des jeunes Togolais dans l’univers digital.

Aussi, les attentes demeurent nombreuses et les perspectives multiples. Et cela se confirme en réalisant que le nombre de visiteurs attendus s’élève à 2000.

En outre, pour les jeunes en général et les étudiants en particulier, le FENES représente une belle opportunité d’en apprendre davantage. Ainsi, les échanges des différents panels devront permettre d’éclairer les jeunes sur le spectre de l’entrepreneuriat numérique et estudiantin.

Au final, cette messe du numérique au Togo contribuera à développer la fibre entrepreneuriale chez les étudiants.

Boost avec facebook un programme pour former les PME et entrepreneurs africains

BOOST AVEC FACEBOOK, SOUTENIR LES ENTREPRENEURS AFRICAINS PAR LE NUMÉRIQUE

La société de Mark Zuckerberg se démarque une fois de plus en agissant en faveur de l’Afrique via son programme Boost avec facebook. Et cette fois, les bénéficiaires se compteront parmi les entrepreneurs africains du numérique. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous livre des informations sur le sujet.

 

Un lancement du programme « Boost avec facebook » en côte d’ivoire

Le 23 Mai dernier, responsables de Facebook, entrepreneurs, influenceurs et personnalités institutionnelles ont tenu une rencontre à Abidjan. Cet évènement a servi de contexte à l’annonce du programme « Boost avec facebook » dans certains pays d’Afrique francophone.

Autrement dit, la Côte d’ivoire ne profitera pas seule de ce programme. En effet, Facebook veut également aider les entrepreneurs du Sénégal, Cameroun, République Démocratique du Congo, Bénin et Guinée Conakry.

Par ailleurs, il faut préciser que ‘’Boost Avec Facebook’’ reste un programme de soutien aux petites et moyennes entreprises. Aussi, sur un plan pratique, grâce à ce programme, Mark Zuckerberg espère former 10 000 entrepreneurs au marketing digital. Tel demeure l’objectif de cette grande société d’ici l’horizon 2020.

Pour finir, on notera que ce programme existe sur le continent africain depuis 2017. Facebook en faisait déjà profiter des pays anglophones comme l’Afrique du Sud ou le Nigéria. Aujourd’hui, six pays d’Afrique francophone vont y avoir accès.

 

 

L’intérêt dudit programme

Le programme « Boost avec facebook » devrait avoir un impact important sur le développement des petites et moyennes entreprises africaines.

A priori, cela leur permettra d’apprendre et adopter de bonnes pratiques numériques nécessaires pour démarrer et faire grandir leur activité. Ainsi, bon nombre de PME d’Afrique francophone en profiteront pour étudier comment exploiter efficacement les plateformes digitales en leur faveur.

Aussi, Facebook offrira gratuitement aux PME des sessions de formation portant sur des techniques du marketing en ligne. Donc, celles-ci resteront ouvertes à tous.

En outre, Aïda Ndiaye, responsable Facebook des politiques publiques en Afrique francophone a souligné l’importance de ce programme. Selon elle, cela amènerait plus d’entrepreneurs à tirer avantage des plateformes numériques pour libérer leur potentiel de croissance et accélérer le développement du continent.

Enfin, même les décideurs des différents pays reconnaitront que le déploiement du programme ‘’Boost avec facebook’’ marquera un bond considérable dans le développement économique des pays concernés.

 

CLOUD GAMING microsoft et sony

CLOUD GAMING : MICROSOFT ET SONY SE METTENT ENSEMBLE

Le Cloud gaming attire de plus en plus de géants technologiques. Même Microsoft s’active dans cette dynamique. Et pour ce faire, il signe un partenariat sur le streaming avec Sony.

 

Un partenariat historique sur le streaming

Le jeudi 16 mai dernier, Sony et Microsoft ont annoncé un partenariat dans le domaine du jeu en streaming.

En effet, il s’agirait d’un partenariat qui profiterait aux deux parties. Pour Sony, l’avantage se portera essentiellement sur l’exploitation du cloud de Microsoft Azure. Par ailleurs, cet accord permettra à Microsoft de profiter de l’expertise de Sony sur le plan technique.

En outre, les utilisateurs pourraient également bénéficier des avantages de cette collaboration. Et dans ce sens, Satya Nadella, le PDG de Microsoft Corporation reste rassurant. Selon lui, les consommateurs jouiront de nouvelles expériences de jeu et de divertissement grâce à la puissance d’Azure et Azure AI.

Enfin, il faut préciser que ce partenariat relative au Cloud gaming n’est pas la seule du genre. Google aussi a décidé de s’imposer dans le cloud gaming avec Stadia, sa nouvelle plateforme de streaming de jeux vidéo. Et pour ce faire, ce mastodonte des recherches web a fait alliance avec Ubisoft.

 

 

Les ambitions de cette collaboration dans le contexte du Cloud gaming

Nul n’ignore que Sony et Microsoft se concurrencent depuis des années via leurs consoles PlayStation et Xbox. Pourtant, cela n’a pas empêcher la coopération de ces deux géants autour du streaming.

En fait, ce partenariat vise trois principaux objectifs :

  • Favoriser des développements conjoints pour accompagner les services de jeux et contenus en streaming des deux sociétés ;
  • Booster la collaboration dans le développement de semi-conducteurs et technologies d’intelligence artificielle ;
  • Développer conjointement le savoir-faire de Sony dans les capteurs d’images et les avancées déjà réalisées par Microsoft dans le traitement des données.

Au final, il faudra retenir que cette collaboration des deux géants va permettre de mieux faire face à Google Stadia.

 

Africa netpreneur prize, un concours numérique lancé par la Fondation Jack Ma.

AFRICA NETPRENEUR PRIZE: LA FONDATION JACK MA SOUTIENT L’ENTREPRENEURIAT NUMÉRIQUE AFRICAIN

Depuis quelques années, comme bien de grands acteurs technologiques, Jack Ma réalise le gros potentiel de l’Afrique. Aussi, il a lancé l’Africa Netpreneur Prize en vue de susciter davantage d’engouement de la part des entrepreneurs africains.

 

La fondation Jack Ma lance un concours numérique en faveur de l’entrepreneuriat africain

Pour bon nombre de jeunes entrepreneurs numériques du continent noire, l’Africa Netpreneur Prize reste un concours comme bien d’autres.

Cependant, Jack Ma et les membres de sa fondation espèrent ainsi lancer une initiative en faveur des jeunes entrepreneurs. A priori, ce concours devra permettre d’identifier et de mettre en lumière les meilleurs entrepreneurs africains.

En effet, le fondateur d’Alibaba reste convaincu que connaitre l’histoire des héros africains du numérique pourrait inspirer considérablement le continent. Et donc, sur 10 ans, il compte investir 10 millions de dollars US en faveur de l’entrepreneuriat digital en Afrique. Autrement dit, chaque année, les dix finalistes de l’Africa Netpreneur Prize se partageront 1 millions de dollars US.

Ainsi, il demeure évident que pour ces entrepreneurs héros du numérique, la somme remportée constituera une gracieuse subvention.

Enfin, annuellement, cet évènement permettra de faire éclore 10 entrepreneurs talentueux. Et au bout de la 10e année, Jack Ma aurait fait éclore sur le continent noir, 100 tech entrepreneurs excellent.

 

Le prix Africa Netpreneur 2018 et 2019

Cette initiative de la Fondation Jack Ma a débuté en 2018 et va probablement se répéter pendant encore quelques années. Aussi, en 2019 comme l’année précédente, ce concours va permettre de détecter les dix meilleurs entrepreneurs numériques d’Afrique.

A priori, il reste ouvert aux entrepreneurs de tous âges, sexes et secteurs en provenance d’un des 54 pays africains.

Par ailleurs, pour s’inscrire, il faut se rendre sur le site www.netpreneur.africa. Les entrepreneurs togolais comme ceux des autres pays africains ont jusqu’au 30 juin 2019 pour se manifester.

En outre, il faut également noter que lors du Salon VivaTech du 16 au 18 mai 2019, Jack Ma a fait de belle déclarations. L’une d’entre elle souligne le fait que selon lui, la technologie peut être une chance pour l’Afrique.

Finalement, on découvre que cette initiative de la Fondation Jack Ma ne compte pas simplement soutenir l’entrepreneuriat africain par quelques financements. Bien au-delà de cela, l’objectif visé reste surtout d’inspirer la prochaine génération d’entrepreneurs africains dans tous les secteurs.

 

 

 

 

Fête des Mères 2019 moment de célébrer toutes les mamans

FÊTE DES MÈRES 2019 : MOMENT IDÉAL POUR FAIRE PLAISIR AUX MAMANS…

Bientôt le 26 mai 2019 et les mamans seront une fois encore mises à l’honneur. Seulement, les moyens de leur faire plaisir restent variés et multiples. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous donne quelques astuces pour que la fête des mères 2019 reste mémorable.

 

A propos de la fête des mères 2019

Dans la grande majorité des pays francophones, la fête des mères se célèbre à la même date. Le Québec, la Suisse et la Belgique font exception. Pour la fête des mères 2019, leurs célébrations ont eu lieu le 12 Mai dernier, soit 2 semaines plus tôt.

Aussi, à l’origine, la fête des mères n’a pas une source francophone. En effet, elle découle du Mothering Day qui a débuté en Angleterre puis aux États-Unis.

Par ailleurs, d’autres pays comme l’Espagne, l’Autriche, le Danemark et les États-Unis ont également célébré cette fête le 12 Mai dernier. Par contre, il faut préciser que la fête des mères 2019 en Argentine aura lieu le troisième dimanche d’octobre. Et exceptionnellement dans ce pays, cette célébration a toujours lieu le 3e dimanche du 10e mois. En outre, au Togo, la fête des mères se fête chaque dernier dimanche du mois de mai. Et pour l’occasion, plusieurs associations font des activités en faveur des femmes. Ce sera le cas de l’association Shalom Beauty Show. Elle organise pour la troisième fois le festival Shalom mother’s show les 25 et 26 mai 2019.
De son côté, VliscoTogo aura également marqué le fête des mères de cette année. La société a organisé un concours spécial portant sur les plus belles photo-souvenirs d’une maman et de sa fille.

Enfin, on retiendra que célébrer la fête des mères revient à honorer toutes les mamans. Certains en profite pour poser de belles actions à leur endroit ou leur offrir des cadeaux inoubliables.

 

Quelques idées cadeaux

En général, toutes les femmes apprécient les cadeaux. Pour la fête des mères 2019, vous avez toutes une pléthore de cadeaux. Vous pouvez songer à des fleurs, des bijoux, des vases personnalisables ou des mugs spécialement dédiés aux mamans.

Aussi, notez qu’à l’occasion de la fête des mères, de nombreux évènements s’organisent. Vous pourriez donc offrir en cadeaux une place ou un ticket pour y assister. Comme évènements au Togo, on citera la passion des mamans (le 25 Mai) ou Sexy Maman Party (le 24 Mai).

En outre, il peut arriver que celle à qui vous voulez faire plaisir ne s’intéresse pas trop aux cadeaux ni aux grands évènements ? Ne vous faites pas de soucis. Sachez que toutes les mamans aiment les mots doux et les compliments. Alors, dîtes-lui qu’elle est la meilleure maman du monde.

Par ailleurs, vous pouvez également lui offrir un dîner dans un restaurant dûment choisi.

Pour finir, il y a des mamans qui apprécient bien les produits technologiques. Pour elles, n’hésitez pas à prendre des cadeaux high-tech comme une radio internet. Tout compte fait, il faudra tout faire pour que votre maman se sente particulièrement honorée et très heureuse. Et CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS souhaite une joyeuse et riche fête des mères 2019 à toutes les mamans.

 

WARI ET MARA PHONES un partenariat stratégique favorable à l'Afrique

WARI ET MARA PHONES : UN PARTENARIAT STRATÉGIQUE FAVORABLE A LA TECH EN AFRIQUE

Wari et Mara Phones, respectivement du Sénégal et du Rwanda, vont collaborer très activement en faveur du développement technologique africain. En effet, ils ont signé un partenariat qui s’annonce particulièrement profitable. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous donne des détails sur le sujet.

 

Wari et Mara Phones, ensemble pour la conquête du marché africain

Les deux sociétés ont signé un accord qui leur permettra développer leurs activités à travers les 54 pays du Continent.

En effet, l’accord consiste à intégrer les services Wari aux téléphones Mara Phones. Et cela devra se faire depuis la phase de production des téléphones du constructeur rwandais.

Aussi, la commercialisation de ce nouveau produit devra se faire dans tous les points de vente des deux entreprises.

Au final, Wari et Mara phones peuvent se réjouir pleinement de ce partenariat stratégique très prometteur pour toute l’Afrique.

 

Atouts et perspectives…

L’union du groupe sénégalais de transfert d’argent ‘’Wari’’ à Mara Phones porte sans doute le germe d’un grand développement.

A priori, cela permettra de proposer sur les marchés des téléphones de qualité fabriqués en Afrique. Aussi, les utilisateurs de la marque rwandaise pourront désormais avoir directement accès aux services Wari.

Par ailleurs, selon Mara Phones, le processus de production desdits téléphones se fera intégralement dans des ateliers rwandais. Autrement dit, ces téléphones pourront s’illustrer en premiers téléphones 100% Made in Africa.

En plus, il faut reconnaitre que ce partenariat profitera aux deux entreprises. Chez Wari, cela se présente comme une belle opportunité de diversifier l’offre et démocratiser l’utilisation de l’application MyWari. De son côté, Mara Phones compte bien en profiter pour atteindre un objectif important. Et cela consiste à proposer aux marchés des téléphones de qualité fabriqués en Afrique.

Tout compte fait, l’alliance entre Wari et Mara Phones devrait inspirer d’autres structures. C’est clair que ce genre de partenariats entre entreprises africaines créé de la valeur et fait accroître la croissance économique.