LE SENEGAL FORTEMENT ENGAGE CONTRE LA CYBERCRIMINALITE OUVRE UNE ECOLE SPECIALISEE

Depuis plusieurs années, bien de pays du monde entier y compris le Sénégal sont sujets à des cyberattaques. Le gouvernement sénégalais a toujours manifesté une ferme volonté de lutter efficacement contre la cybercriminalité. A présent, le pays renforce ses intentions en ouvrant une école de cybersécurité  ouverte à l’international. Et sans doute, cela fera grandir l’espoir de plus d’un état africain face à lacybercriminalité.

Une école de cybersécurité au Sénégal pour les africains

Le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Sidiki Kaba était à Dakar le 6 novembre dernier pour un évènement majeur.

En effet, en présence de son homologue français, le Ministre Sidiki Kaba aurait inauguré l’Ecole nationale de cybersécurité. Basée au Sénégal, cette école sera dédiée aux métiers et techniques de lutte contre la cybercriminalité. Et donc, elle formera et sensibilisera à la protection du secret et à la sécurité des systèmes d’information et de cybersécurité.

Effectivement, cette école formera les policiers et militaires ainsi que certains civils et jeunes travaillant en entreprise. Ces derniers pourront être initiés sur des options de formation comme :

– la lutte contre le piratage informatique ;

– la surveillance d’Internet et des réseaux sociaux ;

– la mise en place de cyberpatrouilleurs et de réseaux étatiques sécurisés.

Bref, pour se former contre le terrorisme, le piratage informatique et la criminalité numérique, le Sénégal restera une référence.

Un engagement continue contre la cybercriminalité

Le combat du Sénégal contre la cybersécurité ne date pas d’aujourd’hui. Avant d’ouvrir cette école, le pays comptait déjà à son actif plusieurs actions visant à freiner les crimes informatiques.

Donc, nous pouvons citer :

Un centre de formation panafricain, un espoir pour l’Afrique

Selon bon nombre d’experts, la cybercriminalité reste une menace grandissante qui pèse sur la stabilité des états africains. Et malgré les efforts de lutte engagés contre ce fléau, il semble persister. Aussi, le chef de la diplomatie sénégalaise souligne qu’aucun pays ne peut se prémunir à lui seul des cyberattaques. C’est dans cette optique qu’une formation s’impose à l’ensemble des acteurs de la sécurité en Afrique.

De ce fait, en ouvrant cette école de cybersécurité, le Sénégal ouvre une porte d’espoir à tous les pays africains. Un tel centre de formation permettra aux élites africaines de pallier leurs vulnérabilités informatiques. Pour sa part, Jean-Yves Le Drian reste convaincu du poids de cette école sur la sécurité numérique africaine. Il estime qu’elle permettra de renforcer les capacités des Etats africains à exercer leur souveraineté sur le cyberespace.

Par ailleurs, baptisée Ecole nationale de cybersécurité à vocation régionale (ENCVR), elle accueillera des étudiants nationaux (30%) et étrangers (70%).

Finalement, pour les dirigeants sénégalais, l’ENCVR n’est qu’un pas dans la marche vers la réalisation d’une vision. La vision poursuivi est qu’en 2022, le Sénégal sera un cyberespace de confiance, sécurisé et résilient pour tous.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

20 novembre 2018 : Journée Internationale des droits de l’enfant

Partout à travers le monde, les enfants et leurs droits restent au cœur de bien de préoccupations. Aussi, le 20 novembre de chaque année, les Nations Unies et d’autres protecteurs de l’enfance se mobilisent exceptionnellement. Et ce, en vue de célébrer la journée internationale des droits de l’enfant. Cette journée a pour thème 2018 « Les enfants prennent les commandes et peignent le monde en bleu ». Elle sera meublée de nombreux événements organisés par les acteurs du monde de l’enfance.

 

Journée Internationale des droits de l’enfant : Une histoire de droit et un anniversaire

La célébration de la journée internationale des droits de l’enfant est communément associée à la Convention internationale des droits de l’enfant. Cependant, ses racines remontent plus loin dans l’histoire jusqu’en  1954.

L’Assemblée générale des Nations unies avait alors recommandé à tous les pays d’instituer une Journée mondiale de l’enfance. Même si, bien de pays était prêts à suivre, aucune date n’était encore retenue.

Plus tard, le 20 novembre 1959, l’Assemblée générale des Nations unies a proclamé la Déclaration des droits de l’enfant. Toutefois, il a fallu attendre encore plusieurs décennies pour convenir d’une date fixe.

Finalement, la date du 20 Novembre était retenue comme date officielle de Journée Internationale des droits de l’enfant 2018. Et cela conformément à l’anniversaire de l’adoption de la Convention internationale des droits de l’enfant1 (CIDE) en 1989. Le 20 Novembre 2018 sera donc célébrer comme Journée Internationale des droits de l’enfant et 29e anniversaire du CIDE.

Un objectif clairement défini

Chaque Journée Internationale des droits de l’enfant, les différents acteurs du monde de l’enfance se mobilisent. Ils s’unissent pour agir en faveur des Droits des Enfants. L’objectif visé est qu’au fil des années ces droits soient de mieux en mieux respectés à travers le monde.

En outre, la célébration du 20 Novembre vise à atteindre d’autres objectifs spécifiques.

Il s’agit de :

  • Mettre les enfants à l’honneur ;
  • Promouvoir les droits des enfants ;
  • Rassembler les enfants, les jeunes, les familles et les professionnels afin de les sensibiliser sur des sujets touchant aux droits de l’enfant. C’est donc pour eux une occasion de se voir et de s’exprimer sur les questions liées à l’enfance.
  • Donner de la joie et de l’espoir aux enfants dans le monde. En effet, pour les enfants, le 20 Novembre reste une journée festive et conviviale. C’est une journée porteuse d’un message d’espoir et de solidarité pour tous les enfants.

En un mot, la célébration de cette journée renforce le respect des droits infantiles et mobilise davantage leurs défenseurs.

Des statistiques déplorables

Aujourd’hui, sur un plan général, la situation des enfants dans le monde n’est pas du tout reluisante. Dans différents pays du monde, les enfants sont nombreux à vivre dans la souffrance et la privation des droits.

En plus, des statistiques récentes révèlent que :

250 millions subissent directement les conséquences de conflits et de guerres ;

-264 millions d’enfants travaillent ;

-120 millions d’enfants vivent dans la rue ;

265 millions d’enfants n’ont pas accès à l’éducation scolaire ;

-9 millions d’enfants meurent de faim avant l’âge de 5 ans ;

– 1 milliard d’enfants n’ont pas accès à l’eau potable.

En fait, face à cette situation alarmante, diverses actions sont posées par différents acteurs et défenseurs de l’enfance.

 

 

Des multiples actions entreprises

Comme chaque 20 Novembre, l’UNICEF veillera à ce que le 20 Novembre 2018 reste une belle célébration. Pour cela, cette institution internationale lance le mouvement #GoBlue. Elle invite tout le monde à arborer du bleu au cours de cette journée. C’est selon elle, une façon d’afficher son soutien à la cause des enfants. L’UNICEF pourra également organiser différentes manifestations (dîners de gala, expositions etc.)

Aussi, pendant cette journée dédiée à l’enfance, de nombreuses institutions nationales et internationales emboitent le pas de l’UNICEF. Dans ce lot figure le Comité international de la Croix-Rouge et l’UNESCO.

Par ailleurs, des municipalités et des dirigeants gouvernementaux aussi s’impliquent dans cette célébration. C’est le cas du Défenseur des enfants français. Chaque 20 Novembre, il est appelé à remettre un rapport au Président de la République et au Parlement.

Enfin, parmi les acteurs de l’enfance qui se mobilisent activement pour cette célébration, il y des associations comme « Humanium » ou « La Chaine de l’espoir ».

 

 

Une pléthore d’activités

Un peu partout dans le monde, le 20 Novembre permet de rassembler différents acteurs du monde de l’enfance. Aussi, pour célébrer dûment la journée, ceux-ci organisent de multiples activités comme des :

-animations spécifiques pour les accueils de loisirs (scènes ouvertes, concerts, jeux collaboratifs, sports, spectacles) ;

– ateliers et conférence-débats ;

– activités liées à la dance, au cinéma et à la lecture ;

– collectes de fonds destinées à des associations humanitaires qui luttent pour le droit des enfants.

Au final, toutes ces activités viennent renforcer les efforts consentis pour améliorer la situation des enfants dans le monde. Et cela restent fort louable. Seulement, il faut encore plus d’efforts afin d’offrir aux enfants un monde meilleur. Un monde dans lequel les conditions optimales sont créées pour le développement et l’épanouissement des enfants.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

20 novembre 2018 : Journée Mondiale pour l’industrialisation de l’Afrique

Les africains vont encore se mobiliser le 20 novembre prochain pour célébrer leur engagement dans le domaine industriel. Ainsi, ils vont marquer la Journée Mondiale pour l’industrialisation de l’Afrique (JIA). Voici une occasion de mettre en lumière les opportunités de développement que représente l’industrialisation.

Décryptage de l’industrialisation en Afrique

De récentes statistiques de la Banque mondiale révèlent que l’Afrique demeure sous le coup de la pauvreté. En effet, selon ces chiffres, la moitié des africains dispose de moins d’un dollar par jour pour vivre. Aussi, sur les 48 pays les moins avancés du monde, 34 se trouveraient en Afrique.

C’est donc évident que même si d’importants efforts sont menés dans d’autres secteurs, l’industrialisation africaine reste peu développée. Et depuis des décennies, le taux d’industrialisation évolue mais reste assez bas. Même des statistiques (ONUDI 2016) révèlent que la part de l’Afrique dans la valeur ajoutée manufacturière mondiale est faible. Elle n’excède pas 2%.

En plus, les entreprises industrielles africaines éprouvent d’importantes difficultés à émerger sur le marché mondial qui est particulièrement concurrentielle.

Enfin, aujourd’hui, même de grandes institutions internationales restent convaincues du rôle moteur de l’industrialisation dans l’élimination de la pauvreté. Et pour apporter une solution à cette préoccupation majeure, de nombreux experts préconisent d’accentuer les efforts d’industrialisation.

A propos de la Journée Mondiale pour l’industrialisation de l’Afrique(JIA) ?

Selon bien de dirigeants de l’ONUDI, lindustrialisation de l’Afrique est un must. Elle serait une solution idoine pour créer des emplois et éliminer la pauvreté.

Ainsi, depuis 1989, l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 20 novembre « Journée de l’industrialisation de l’Afrique.  Cette journée spéciale est célébrée chaque année pour stimuler et promouvoir toute action favorisant le développement industriel.

Par ailleurs, en instaurant cette journée, l’ONU et les pays africains visent bien d’autres objectifs, à savoir :

  • Susciter une prise de conscience au niveau mondial et attirer l’attention des partenaires industriels ;
  • Inciter les pays à s’engager davantage dans le processus industriel ;
  • Faire des plaidoyers auprès des autorités locales et mobiliser l’appui international en faveur du développement industriel de l’Afrique ;
  • Sensibiliser à l’importance de l’industrialisation de l’Afrique et aux défis auxquels le continent est confronté.

En résumé, la Journée mondiale pour l’industrialisation de l’Afrique est une grande opportunité de développement inclusif et durable.

 

 

La JIA 2018

Comme les éditions précédentes, la JIA 2018 rappellera aux africains la nécessité de poursuivre leurs objectifs de développement industriels. La célébration rassemblera des décideurs, la communauté internationale et l’opinion publique autour des grandes questions sur l’industrialisation africaine.

Et le thème international retenu pour cette JIA est :

« Promouvoir les chaines de valeur régionales en Afrique, un moyen pour accélérer la transformation structurelle, l’industrialisation et la production pharmaceutique ».

La JIA 2018 sera également l’occasion de promouvoir la chaîne de transformation et stimuler la production locale de médicaments.

Tout compte fait, la JIA 2018 sera particulièrement célébrée en Afrique et au siège autrichien de l’ONUDI. L’objectif sera alors d’informer, de sensibiliser et d’attirer davantage l’attention de tous les acteurs concernés sur l’importance de l’industrialisation.

 

 

Des activités programmées hors de l’Afrique

A l’instar des éditions précédentes, la Journée Mondiale pour l’industrialisation de l’Afrique de 2018 sera meublée de diverses activités.

Dans le cadre de cette journée, différentes entités du Système des Nations Unies vont sans doute organiser des événements.

Pour sa part, l’ONUDI marquera la journée avec un évènement qui aura lieu dans son siège à Vienne. Cet évènement impliquera également trois autres entités :

-le Bureau du Secrétaire général des Nations Unies ;

-la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (UNECA) ;

-la Commission de l’Union africaine (CUA).

 

 

Des activités au programme en Afrique

Chaque pays africain célébrera la JIA à sa façon.

En Ethiopie, le siège de l’Union Africaine abritera la semaine de l’industrialisation du 19 au 23 Novembre 2018. Ce sera l’occasion de renforcer le dialogue sur le programme panafricain d’industrialisation. Egalement, il permettra de booster les ambitions de développement durable.

Au Mali, le Parc des Expositions de Bamako accueillera plusieurs activités du 29 novembre au 2 décembre 2018.

Par ailleurs, dans la plupart des pays africains, la JIA impliquera :

  • Des conférences-débats ;
  • Des ateliers de réflexions entre les acteurs de l’industrie de l’Afrique et leurs partenaires techniques et financiers.

Bref, pour les acteurs africains de l’industrie, la JIA permettra de partager des expériences. Et ce, pour mieux structurer les filières industrielles. En plus ,cela permettra de trouver de meilleures solutions aux problèmes de l’industrie en Afrique.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

19 novembre 2018 : Journée internationale de l’homme

Le 19 novembre 2018, les hommes du monde vont se mobiliser pour célébrer une journée qui leur est dédiée. C’est la journée internationale de l’homme ou IMD en anglais. Une belle occasion de rappeler que les femmes ne sont pas toujours les seules victimes d’inégalité.

 

Journée internationale de l’homme : Les origines

La Journée internationale de l’homme est fixée au 19 Novembre de chaque année. Et cela est célébré dans plusieurs depuis 1999.

En effet, tout serait parti d’une belle initiative du professeur Jerome Teelucksingh. Il avait décidé d’agir une fois par an pour mettre en avant les problèmes spécifiques à la gent masculine.  A cette époque, il était enseignant d’histoire des Caraïbes à Trinité-et-Tobago.

Par ailleurs, la Journée internationale de l’homme bénéficie du soutien des Nations Unies. Et dans la monde, la célébration est essentiellement boostée par des associations de défense des hommes.

Tout compte fait, les pionniers de cette Journée envisagent mettre en évidence les difficultés auxquelles les hommes font face. Et pour ce faire, ils ont l’appui des hommes de partout : États-Unis, Europe, Afrique, Asie et même Antilles.

Les objectifs de la Journée internationale de l’homme

Selon les initiateurs de cette Journée, les femmes ne sont pas les seules victimes de discriminations, inégalités et préjugés. En effet, à travers le monde, de nombreux cas de discrimination contre les hommes ont été souvent constatés. Et ce, dans des domaines comme la santé, le droit de la famille, l’éducation, les médias et bien d’autres.

Ainsi, le 19 Novembre de chaque année est l’occasion pour les hommes d’atteindre plusieurs objectifs. C’est alors pour eux l’occasion de :

  • Mettre davantage en lumière la discrimination contre les hommes ;
  • Encourager les contributions positives et réalisations accomplies par les hommes;
  • Célébrer le rôle des hommes dans la communauté, l’environnement, la famille, le mariage et la vie des enfants ;
  • Promouvoir tout modèle masculin : depuis les stars de cinéma aux hommes de classe ouvrière ;
  • Réfléchir sur les questions de santé et bien-être des hommes : socialement, émotivement, physiquement, sexuellement et spirituellement ;
  • Améliorer les relations entre les genres afin de promouvoir l’égalité dans les deux sens.

Bref, la Journée internationale des hommes permet de créer un monde plus sûr et meilleur. Un monde dans lequel les gens peuvent vivre harmonieusement et s’épanouir en vivant leur plein potentiel.

 

Un événement facultatif mais riche en activités en 2018

La célébration de la Journée du 19 Novembre est une fête internationale mais reste facultative. Donc, elle implique des hommes de tous les pays qui la célèbre effectivement.

En général, différentes activités meublent la journée. Pour le 19 Novembre 2018, il y aura entre autres des:

-Séminaires publics ;

-Tables rondes ;

-Conférences débats ;

-Expositions ;

-Activités en classe dans les écoles ;

-Programmes radio et/ou télévisés,

Aussi, dans certains pays, les hommes profitent de cette Journée pour faire des marches pacifiques.

Enfin, aujourd’hui la Journée internationale de l’homme est célébrée dans plus de 60 pays. Et à chaque célébration, un thème annuel est retenu. Pour l’édition 2018 le thème retenu est : « Héros du quotidien« .

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

18 novembre 2018 : Journée mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route

Dans bien de pays à travers le monde, les accidents de la route restent une réalité quotidienne. Et les victimes de ce type d’accident se comptent souvent par milliers. Pour rendre hommage à ces derniers, l’ONU a instauré la célébration de la date du 18 novembre. C’est la Journée mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route. Une occasion de penser aux victimes d’accidents et d’agir pour la réduction des dangers dans le trafic routier.

Souvenir des victimes des accidents de la route : A propos de cette célébration

Les accidents de la route ne datent pas d’aujourd’hui. Cependant, la Journée du souvenir des victimes des accidents de la route n’est officiellement célébrée que depuis quelques années.

En effet, déjà en 1993, une association du Royaume Uni dénommée Road Peace a initié cette journée.  Ensuite, deux ans plus tard, les membres de la FEVR ont également suivi l’initiative. A partir de 1998, cette journée en faveur des accidentés de la route s’est étendue au-delà des frontières européennes.

En outre, l’Assemblée générale des Nations Unies en 2005 a permis d’officialiser cette journée.

Par ailleurs, la célébration de cette journée se fait dans un grand nombre de pays. Pour bien de gouvernements, cela reste un outil important pour accompagner les efforts mondiaux en sécurité routière.

Pour finir, chaque année, le 18 novembre est célébré autour d’un thème précis. L’édition 2018, 25e anniversaire de cette journée, retiendra comme thème : « Les routes ont des histoires ».

 

 

Etat des lieux

Chaque année, des millions de cas d’accident sont répertoriés à travers le monde. Ainsi, dans tous les pays, des personnes sont blessées, traumatisées ou plongées dans le deuil.

De son côté, l’OMS souligne que 1,3 millions de personnes meurent chaque année sur les routes (rapport 2015). Au Togo, un bilan récent fait état de 286 décès et 3 817 blessées de janvier à juin 2018.

En outre, dans bien des cas, surtout en Afrique, les accidentés restent à plaindre. Et ce, simplement parce qu’ils ne reçoivent pas toujours le soin ou le soutien qui s’impose.

Aussi, d’aucuns estiment que l’opinion n’est pas assez sensibilisée sur ce problème et ses conséquences.

Enfin, avec la fréquence des accidents de la route, de nombreuses familles demeurent dans le chagrin et la détresse. Souvent, leurs situations s’avèrent d’autant plus éprouvante que de nombreuses victimes sont jeunes. En plus, le constat est plus amer lorsqu’on réalise que beaucoup de ces accidents auraient pu être évités.

 

Les objectifs visés

Chaque 18 novembre est une occasion de mettre en lumière les différents problèmes liés à la circulation routière. Et ce, principalement pour l’ensemble des acteurs potentiellement impliqués dans les cas d’accidents.

Aussi, pour les victimes, ce sera l’occasion de voir leur perte et leur douleur entendues et reconnues.

En général, les activités de cette journée spéciale visent certains objectifs comme :

  • Attirer l’attention du grand public sur l’ampleur des dégâts liés aux accidents de la route (émotionnellement, psychologiquement, économiquement) ;
  • Rendre hommage aux victimes de la route ;
  • Amener les conducteurs à dire NON à la violence routière.
  • Rappel des procédures à adopter en cas d’accidents ;
  • Mettre en valeur les efforts des services de secours et de soutien ;
  • Rappeler aux autorités l’impérieuse nécessité d’agir davantage en vue d’améliorer la sécurité routière.

Somme toute, au Togo comme ailleurs, cette journée spéciale permettra d’aborder certaines questions majeures qui causent des accidents. Il s’agira essentiellement des notions comme excès de vitesse, entretien des véhicules et non-respect du code de la route.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

 

SOS SYSTEM : PLUSIEURS SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES POUR AMELIORER LA VIE DES POPULATIONS

DashMake, une star-up constituée par 4 jeunes togolais mise sur la technologie pour améliorer la gestion des cas d’urgences. Pour cela, cette jeune entreprise des NTIC a lancé le SOS SYSTEM. Il s’agit d’un regroupement de plusieurs solutions informatiques qui révolutionnent le secteur du secourisme. Le SOS SYSTEM est composé de deux interfaces : SOS MOBILE et SOS SUPERVISEUR. Autour de ces deux interfaces gravitent plusieurs autres solutions qui amélioreraient la vie des populations.

 

Découvrons ensemble les solutions en question :

·       SOS Bracelet

 

C’est un bracelet connecté qui favoriserait la transmission des données de santé des victimes via un QR code. Il fonctionne exactement comme un bracelet d’identification médicale.

A l’achat, vous avez la possibilité d’intégrer vos informations personnelles de santé à votre bracelet. Aussi, vous pourrez enregistrer vos informations relatives à l’état civil et à la personne à prévenir en cas d’urgence.

Au final, grâce à votre bracelet, les secouristes pourront rapidement accéder à vos données médicales. Ils pourront donc intervenir plus rapidement pour vous sauver la vie connaissant votre groupe sanguin et vos antécédents médicaux. En plus, si vous êtes inconscient pendant l’intervention, ils pourront alerter votre proche indiqué comme la personne à prévenir.

·       SOS ADS

 

Il s’agit d’une plateforme à vocation particulièrement éducative.

Ainsi, SOS ADS diffuse des informations de santé de masse. Et ce, dans le but d’éduquer les populations sur les bonnes pratiques et comportements à tenir pour bien vivre. C’est donc un moyen d’obtenir des astuces et conseils clés sur différentes thématiques liées à la santé.

Selon les concepteurs, les principales cibles de cette solution sont les femmes enceintes, les jeunes et les enfants.

Enfin, SOS ADS devrait permettre de communiquer et de sensibiliser sur la prévention de certains problèmes de santé. Il s’agira en l’occurrence du paludisme, du sida, de l’obésité, du cancer et du diabète.

 

 

·       SOS AMBULANCE et SOS ASSURANCE

 

Sos Ambulance est une solution qui s’installe à l’intérieur des ambulances. Elle permet aux ambulanciers d’identifier le chemin le plus rapide pour arriver sur les lieux d’un sinistre.

 

Sos Assurance quant à elle, permet d’informe les assureurs des sinistres relatifs à leurs clients.

 

A l’évidence, SOS SYSTEM va apporter un gros coup de pouce à la prise en charge globale du système de santé des populations.

 

Finalement, nous resterons convaincus que cette solution va améliorer la qualité des services de secours. Et sa vulgarisation aidera à améliorer le bien-être, la sécurité routière, le secourisme et la santé au Togo.

 

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

LE CLOUD COMPUTING : UNE TECHNOLOGIE JUTEUSE ET PROMETTEUSE

Aujourd’hui, de plus en plus de sociétés du monde, de l’Afrique et même du Togo migrent vers le C.C. (Cloud Computing). Aussi, bon nombre d’entreprises trouvent de multiples facilités dans le cloud et  considèrent cette technologie a de l’avenir. Quelles sont donc les raisons qui peuvent nous pousser à opter pour le Cloud au Togo ?

Découvrons ensemble les réponses qui nous éclaireront dans le choix du Cloud Computing au Togo ou en Afrique !

 

La proximité du fournisseur

 

Dans les pays développés, la quasi-totalité des entreprises ont compris les atouts que représente le Cloud computing. Et, ils le vivent pleinement. Cela leur permet de s’offrir plus de liberté en termes de stockage et une grande accessibilité aux données.

Au Togo, CAFE INFORMATIQUE offre l’opportunité de jouir du même service. Il s’agit d’une technologie axée sur  la dématérialisation informatique. Les entreprises togolaises peuvent ainsi obtenir des logiciels, services et espaces de stockage à la demande via internet.

 

Moins d’investissement pour nous

 

Le Cloud computing est une solution idéale de stockage. Il permet de stocker  des milliers de photos, vidéos et documents sans se soucier du manque d’espace.  En effet, en s’abonnant à un service cloud nous pouvons limiter les dépenses en achat de matériel informatique.  En clair, l’entreprise n’a plus besoin d’acheter des clés USB, des disques durs ou un serveur propre à elle.

Ainsi, le Cloud computing offre une meilleure maîtrise des budgets et une considérable diminution des coûts.

Chez  CAFE INFORMATIQUE, les prix sont étudiés pour que l’informatique dématérialisée soit à la portée de toute entreprise togolaise.

Enfin le Cloud computing est pour nous une opportunité de réduire nos charges financières surtout en termes de sécurité informatique.

 

L’imminence de l’omniprésence du Cloud

 

Le Cloud computing permet également de traiter des données et de travailler en ligne partout, même sur notre smartphone. Cette accessibilité optimisée et le gain de temps obtenu boostent le travail collaboratif et rend les entreprises plus productives.

Aussi, en quelques années, le «cloud» est devenu l’un des marchés à plus forte croissance de l’univers informatique. En plus, il figure dans les rangs des marchés aux marges les plus juteuses. C’est donc clair que les entreprises togolaises seront bientôt nombreuses à s’approprier cette technologie.

Par conséquent, le Cloud computing va sans doute devenir omniprésent dans la vie de la majorité des entreprises. Surtout celles qui rêvent de devenir plus rentables en s’adaptant à l’évolution technologique.  Cette idée est renforcée par le recours de plus en plus important aux objets connectés et la réalité augmentée.

Enfin, il faut reconnaitre que le Cloud Computing est plus souple et moins coûteux que les systèmes informatiques traditionnels.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

LE REVE MICROSOFT DU CLOUD : UN MODE SOUS MARIN

Depuis plusieurs années, Microsoft s’illustre bien sur le marché mondial du Cloud. Il compte augmenter ses parts pour en faire un puissant levier de croissance. Dans cette optique, le géant informatique de Redmond songe déjà des data centers sous marins.

 

Microsoft, un acteur important du marché du Cloud

Comme AMAZON et GOOGLE, la société de Bill GATES est un fournisseur mondial de la solution Cloud. Aussi, aujourd’hui, le Cloud représente pour Microsoft une source importante de santé financière.

En effet, Microsoft Azure aurait gagné plus de parts de marché du Cloud public que ses concurrents au deuxième trimestre 2018. En termes de chiffre, la firme de Redmond aurait cumulé 3% de parts du marché en plus durant la période précitée.

Ainsi, Microsoft occuperait désormais 14% de parts du marché au niveau mondial.

Bref, il demeure incontestable que Microsoft joue un rôle de plus en plus important sur le marché du cloud.

 

Le futur du Cloud vu par Microsoft

Selon les décideurs de Microsoft, une grande partie de la population mondiale vit près de points d’eau. Donc, il a été jugé souhaitable de disposer de data centers (données et applications) à proximité des utilisateurs finaux.

Ainsi, Microsoft s’est lancé dans conception d’infrastructures qui favoriseraient le développement du Edge Computing.  

Au fil des réflexions, Microsoft à penser à un Data Center sous-marin qui fonctionnerait sans intervention humaine.  Il devrait s’alimenter d’énergie renouvelable par le biais d’un câble relié à la terre ferme. Il faut également préciser que ce câble fournirait également la connexion à internet.

Après tout, ce rêve n’a pas tardé à devenir réalité. Microsoft s’est allié à Naval Group pour proposer un data center marin.

Les actions engagées vers le Cloud en mode sous marin

Pour mettre à exécution son plan de Cloud en mode sous marin, Microsoft n’a pas attendu longtemps. Déjà le 10 août 2015, il déployait son module Project Natick au large de la côte californienne. Il s’agissait du premier  Data Center immergé sous l’océan.

Ensuite, un deuxième module été déployé en 2018 au large des côtes de l’archipel des Orkney Islands (Ecosse).

Par ailleurs, ce module est un container de 12 mètres  contenant 864 serveurs répartis en 12 baies. Au déploiement, il a été immergé à 35 mètres de profondeur.

Enfin, en poursuivant ce rêve, Microsoft a développé une solution novatrice et efficace pour le refroidissement des Data Centers. Les chances de gagner encore plus de part sur le marché du Cloud se dessinent déjà.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

covoiturage

APPLICATIONS ET COVOITURAGE EN AFRIQUE DE L’OUEST

covoiturage

Avec la technologie, comme les pays développés, les pays d’Afrique de l’ouest aussi développent le système qui permet une utilisation par plusieurs automobilistes et à tour de rôle, d’une seule voiture pour effectuer le même trajet. Ce système est appelé covoiturage. De plus en plus d’applications ou de site web permettent de conclure ce type d’affaire. Ainsi, des conducteurs qui offrent de partager leur véhicule sont aisément mis en contact avec d’éventuels passagers.

Découvrons ensemble dans certains pays, quelques applications utiles en Afrique de l’Ouest.

COVOITURAGE : TOGO

Les résidants togolais peuvent désormais voyager facilement en utilisant une seule voiture pour le même trajet avec plusieurs automobilistes. Pour cela, il suffit de visiter le site de « Easyvoiturage » à l’adresse www.easyvoiturage.com.

Ce service présent au Togo couvre également d’autres pays : Bénin, Mali, Niger, Burkina, Sénégal, Cote d’ivoire et Guinée-Bissau (UEMOA).

COVOITURAGE : COTE D’IVOIRE

Au pays de didier DROGBA, pour ce système vous avez des sites comme :

COVOITURAGE : BENIN

Au Bénin, vous n’avez pas de voiture et vous aimer l’idée de partager le véhicule de quelqu’un. Pour vos trajets ponctuels vous pouvez télécharger « VROOMISTE » sur Play store ou aller sur https://www.vroomiste.com. C’est une solution web et mobile de transport collaboratif. Elle vous permet de faire du covoiturage et même du ‘comotorage’.

 

COVOITURAGE : BURKINA FASO

Au pays des hommes intègres, lorsque vous avez envie de rendre vos déplacements plus funs, essayez le système proposé. Pour ce faire, rendez-vous sur http://www.partagedevoiture.com/burkina-faso.html.

  

COVOITURAGE : MALI

Vous résidez sur le sol malien. Vous avez marre de la routine et vous souhaitez essayer le système. Visitez le site malien Angata.ml sur l’adresse https://angata.ml/. Il vous permet aisément de proposer ou réserver un trajet en covoiturage.

 

COVOITURAGE : SENEGAL

Au Sénégal, il vous est également possible de le faire. Pour programmer cela, il suffit de télécharger l’application dénommée Andando ou de visiter le site https://kaytouki.com/. En tant que passager, cette pratique vous permettra de faire des économies. Si vous êtes conducteurs, cela vous permettra de trouver plus facilement des clients.

Enfin, il convient de mentionner que cette liste n’est pas exhaustive. Aussi, il demeure évident que la multiplication de ces applications de ce système contribue au développement numérique de l’Afrique.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

 

OFFICE 2019 ARRIVE AVEC DE NOUVELLES FONCTIONNALITES EXCEPTIONNELLES

Office 2019 : Bientôt, tous les utilisateurs des produits « Microsoft » pourront jouir de ce qu’il y a de mieux que Office 2016. La multinationale informatique de Bill Gates a annoncé le lancement de sa nouvelle suite bureautique Office 2019.

En proposant Office 2019 pour Windows et Mac, la « firme de Redmon » offre de nouvelles fonctionnalités marquantes.

Trouvez dans les prochaines lignes, quelques-unes d’entre elles.

Word Office 2019

Cette version propose une amélioration de l’accessibilité et bien d’autres fonctionnalités comme :

 

-un mode focus pour travailler plus facilement ;

-une synthèse vocale ;

-des légendes d’outils d’apprentissage ;

-des descriptions audio.

 

Excel Office 2019

En utilisant cette nouvelle version, les utilisateurs ont droit à de nouvelles fonctions et connecteurs.

Ainsi, ils peuvent effectuer des graphiques entonnoir et des graphiques permettant de créer des cartes en 2D. Ils pourront également jouir des améliorations de PowerPivot et PowerQuery.

 

PowerPoint Office 2019

Comparativement aux versions précédentes, PowerPoint 2019 offre des ajouts de capacités de zoom dans le classement des diapositives. Ainsi, vous pourriez créer facilement des index à plusieurs échelles. En plus, elle propose une fonctionnalité Morph ou encore l’insertion et la gestion des icônes, des modèles SVG et 3D

 

Outlook Office 2019

Avec cette version d’Outlook, trois principales fonctionnalités améliorent l’expérience utilisateur. Il s’agit de :

– la possibilité de mettre à jour des cartes de contact ;

– la gestion d’une boite de réception prioritaire ;

– le traitement des cartes de résumé de voyages et de livraison.

En plus de cela, Outlook offre la possibilité d’interpeller une personne directement dans le corps d’un mail en la mentionnant avec le préfixe @nomdelapersonne.

Aussi, avec la version 2019, Microsoft propose pour l’ensemble des outils de sa suite bureautique, un thème noir. En pratique, il sera donc possible de choisir d’avoir la couleur de fond des fenêtres en noir. A cela s’ajoute d’autres nouveautés optimisées comme la fonction de recherche intelligente ou le traducteur automatique.

Par ailleurs, les utilisateurs d’Office 2019 n’auront pas le même package de logiciels. Sur Mac, les utilisateurs retrouveront Word, Excel, PowerPoint, Outlook et OneNote. Avec la version Windows, les utilisateurs jouiront de ce qui précède en plus de Project, Visio, Access et Publisher.

Enfin, il faut retenir que pour avoir Microsoft Office 2019, les utilisateurs devront procéder à un achat unique. Cette fois, il ne sera pas possible de l’avoir via un abonnement comme dans le cas de l’Office 365.

Article publié par CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCES INTERNET AU TOGO

CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER