Internet par satellites plusieurs entreprises se démarquent

INTERNET PAR SATELLITES : DE GRANDES ENTREPRISES S’ACTIVENT DE PLUS EN PLUS

L’accès à internet occupe désormais une place importante dans le lot des besoins indispensables au développement. Et de nombreuses entreprises tentent de couvrir toute la planète avec l’internet par satellites. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous présente quelques acteurs majeurs mondialement engagés dans cette course.

OneWeb

Depuis plusieurs années, OneWeb nourrit le rêve de couvrir le monde entier avec l’internet par satellites. Et pour atteindre cet objectif, l’entreprise a bénéficié des financements de Virgin et Qualcomm.

Déjà, en février dernier, l’entreprise a lancé les six premiers satellites de sa constellation qui devrait compter des centaines de satellites.

Enfin, ce lancement renforce l’intention de concrétisation de ce projet OneWeb. Et à terme, plusieurs centaines de satellites qui seront lancés par OneWeb devraient fournir internet à toute les régions du globe.

 

Amazon

Cette année, en 2019, Amazon le géant de l’e-commerce titille le domaine de la fourniture d’accès à internet par satellites. Et pour cela, il lance une initiative baptisée projet KUIPER.

Avec ce projet, l’entreprise de Jeff Bezos ambitionne de fournir l’accès à internet aux populations des zones reculées du monde entier.

Et sur un plan pratique, cette entreprise prévoit mettre en orbite plus de 3 000 satellites.

Bref, d’aucuns soulignent qu’avec ce projet, près de 95 % de la planète pourra bénéficier d’une couverture internet en réseau. Ce sera peut-être une occasion pour Amazon de démontrer encore son hégémonie comme dans l’e-commerce.

 

 

Facebook

Depuis l’année 2018, Facebook plancherait sur l’intention de fournir également l’internet par satellites. Et pour ce géant qui travaille discrètement sur le sujet, le projet Athena demeure très révélateur.

Ainsi, Facebook espère offrir de l’internet à l’ensemble de la population mondiale, surtout celle des régions les plus enclavées.

Aussi, les intentions de Mark Zuckerberg restent aisément justifiables. Il demeure évident qu’avec plus de monde ayant accès à internet, Facebook pourrait mieux grossir son lot d’utilisateurs.

Pour finir, il reste clair que Facebook poursuivra ce projet lentement mais surement.

 

 

SpaceX

Avec le projet Starlink, SpaceX prévoit le déploiement d’une constellation de 12 000 satellites en orbite très basse. Et sans nul doute, cela démontre que l’entreprise d’Elon Musk compte bien fournir un accès internet par satellites. Aussi, vue le nombre de satellites prévues, on réalise vite que la couverture s’étendra probablement au niveau mondial.

Selon des sources fiables, le service devrait être opérationnel d’ici le milieu des années 2020. Cependant, des premiers lancements de satellites pourraient se faire au cours de cette année.

Tout compte fait, on conviendra que le secteur de l’internet par satellites demeure un business juteux. Et comme tous les autres, SpaceX ne compte pas s’en privée.

 

Projet KUIPER et internet avec Amazon

PROJET KUIPER : AMAZON PROJETTE DE COUVRIR LA PLANÈTE AVEC INTERNET

Pour ce géant de l’e-commerce, fournir l’accès internet à toute la terre pourrait devenir une réalité. Et pour ce faire, grâce au projet KUIPER, Amazon ambitionne de mettre en orbite une constellation de satellites. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous fait le point.

 

Projet KUIPER, un pas vers l’internet pour tous

Avec un peu de chance, les zones non desservies ou mal desservies de la planète pourront avoir accès à internet. Et cela se réaliserait probablement grâce à Amazon via son projet KUIPER.

En effet, le projet KUIPER vise un seul objectif. Il devra permettre de fournir l’accès à internet haut débit dans toutes les régions de la terre.

Aussi, en pratique, ledit projet offrira une connectivité haut débit à faible temps de latence partout sur la terre.

Par ailleurs, il faut avouer que pour l’instant, de nombreuses informations concernant cette initiative reste à définir. Pourtant du côté de Jeff Bezos, les grands objectifs semblent fixés.

Tout compte fait, il faut préciser qu’Amazon n’est pas le seul ni le premier à s’activer sur ce projet. D’autres opérateur comme SpaceX ou Télésat plancherait également sur un projet similaire.

 

 

Amazon et de grandes perspectives

Depuis des années, Amazon s’illustre en grand dans des domaines comme le commerce électronique et le cloud. Avec son projet KUIPER, ce géant se lance dans les ‘’étoiles’’ avec de nouvelles et grandes perspectives.

En fait, dans la mise en œuvre de ce projet, Amazon ambitionne de lancer en orbite plus de 3000 satellites. Et cela se fera en trois couches de satellites. Autrement dit, la constellation de satellites s’orbitera à trois altitudes différentes. Le premier niveau comptera 784 satellites sur une orbite de 590 km. Le second rassemblera 1 156 satellites sur une orbite de 630 km. Pour la troisième couche, ce sera 1 296 satellites sur une orbite de 610 km.

Donc, avec cette flotte de satellites l’entreprise de Jeff Bezos pourrait s’imposer dans le domaine de la fourniture d’internet par satellite. Et déjà, d’aucuns estiment que le projet KUIPER pourrait couvrir en réseau 95 % de la planète.

Enfin, il demeure évident que le succès de ce projet élèvera Amazon au rang d’acteur majeur de l’internet par satellite. Et cela lui donnera une place d’honneur au niveau mondial parmi les fournisseurs d’accès à internet.

 

 

ZURI et son concepteur le jeune sénégalais.

ZURI : LE DRONE INTELLIGENT D’UN JEUNE SÉNÉGALAIS

L’Afrique écrit encore une page de son histoire dans le grand livre des drones. Et cela se fait avec Zuri, un drone intelligent conçu par un jeune sénégalais.

La conception de Zuri

Parmi les œuvres technologiques africains, Zuri reste de loin un produit remarquable. Il s’agit d’un drone intelligent conçu par Mohamed THIAM, un jeune sénégalais résidant au Canada.

En effet, le concepteur de ce drone intelligent reste un grand passionné de l’informatique et des nouvelles technologies en général. Son engouement pour la technologie nait à Dakar avec l’obtention d’un DST en informatique avant de s’envoler pour le Canada.

Ensuite, une fois au Canada, ce brillant informaticien s’active dans le développement web.

Enfin, avec le studio de développement québécois, Cortex Studio, il travaille sur le projet Zuri.

 

 

La particularité de Zuri

Le drone conçu par Mohamed THIAM possède toutes les caractéristiques basiques d’un drone. Cependant, il demeure un drone intelligent et présente donc une particularité.

A priori, ce drone exécuterait des commandes vocales complexes. Autrement dit, il peut reconnaitre la voix d’un utilisateur et traduire les commandes reçues en séquence d’actions simples.

Ainsi, Zuri peut réussir à effectuer les actions commandées par l’utilisateur et ce, de la meilleure des manières.

Finalement, pour son concepteur, ce drone représente un ingénieux cocktail de technologies de pointe. Et cela se justifie par le fait que cette invention regroupe plusieurs fonctionnalités de pointe dans un seul produit.

 

 

Les perspectives en vue…

Selon Mohamed THIAM, l’actuel Zuri pourrait encore évoluer. Donc, pour le moment, ce jeune informaticien sénégalais s’accroche à la finalisation de son projet drone. Il espère y ajouter d’autres innovations qui restent à venir.

Par ailleurs, au passage, il faut préciser qu’il ne compte pas se limiter à cela. Bien au contraire, il ambitionne travailler sur trois autres projets technologiques. L’un portera sur les finances, le second sur les cryptomonnaies et le 3e se rapportera à l’internet des objets.

Au final, pour ce jeune inventeur sénégalais, la technologie pourrait résoudre bien de problèmes en Afrique. Pour ce faire, il continue de réfléchir à comment impacter le quotidien des Africains, surtout celui des Sénégalais.

 

 

Google en fête pour Gmail avec deux nouvelles fonctionnalités

GOOGLE EN FÊTE AVEC UNE DOUBLE BONNE NOUVELLE

Google en fête durant ce mois d’avril, les utilisateurs auront une double raison de se réjouir pleinement. Et cela se justifie par deux faits merveilleux qui font la fierté de la firme. En effet, ce géant souffle la quinzième bougie de son application phare de messagerie, Gmail et propose deux nouvelles fonctionnalités.

 

L’envoie d’e-mail en différé, enfin possible

Les utilisateurs de Gmail pourront bientôt programmer l’envoi de leurs courriels. En ce début d’avril, Google en fête procède au déploiement d’une nouvelle fonctionnalité qui rendrait cela possible.

Autrement dit, une fois un mail rédigé, vous pourriez décider d’effectuer automatiquement l’envoie un peu plus tard. Et pour ceux qui ont testé cette nouvelle fonctionnalité, elle demeure assez facile d’utilisation. Dans un premier temps, il faut accéder à Gmail via le navigateur. Ensuite, après rédaction de l’e-mail, il suffit de cliquer sur la flèche à côté du bouton ‘’Envoyer’’ puis de cliquer sur « Envoi planifié ». Pour finir, il faudra simplement choisir l’heure précise à laquelle tu voudras l’envoyer.

Aussi, retenons que Google offre cette fonctionnalité sans utiliser des services ou extensions tiers. Et que cela facilitera le respect du bien-être numérique des utilisateurs.

Enfin, si personnellement vous n’avez pas encore accès à cette fonctionnalité, rassurez-vous cela ne va plus tarder.

 

Smart Compose pour une rédaction intelligente plus facile

En septembre 2018, Google dévoilait la technologie Smart Compose en faveur des utilisateurs GSuite.

Avec Google en fête, la donne change en ce début de mois d’avril. Désormais, tous les utilisateurs Gmail ont des chances de jouir de cette fonctionnalité et même en français. En fait, Smart Compose faciliterait considérablement la vie des utilisateurs qui passent beaucoup de temps à rédiger des mails.

Aussi, en pratique, il s’agit d’une fonctionnalité impliquant une intelligence artificielle particulière. Cette dernière proposerait des mots et tournures de phrases en fonction des habitudes de rédactions de chaque utilisateur. En d’autres mots, la fonctionnalité baptisée Smart Compose

Au final, il faut préciser que déjà Smart Compose reste accessible aux utilisateurs de Gmail sur Android. Pour les utilisateurs sur iOS, ce sera pour bientôt.

MTN Chat opérateur MTN en mode whatsapp

MTN Chat, APPLICATION ET NOUVEAU SERVICE BASÉE SUR WHATSAPP

En Afrique du sud, l’opérateur MTN veux propulser la communication à un niveau supérieur. Cette grande entreprise de télécommunications propose MTN Chat, un service innovant basé sur WhatsApp.

Un service particulièrement innovateur

Offrir un service de Chat basé sur WhatsApp reste pour bon nombre d’utilisateur une chose qui pourrait s’inscrire dans l’extraordinaire.

Pourtant, l’opérateur MTN a réussi cela en Afrique du sud.  Il vient de lancer une application baptisée MTN Chat. Et selon Mapula Bodibe, un responsable de MTN Afique du Sud, le MTN Chat reste une pure nouveauté. Il qualifie  ledit service de «première mondiale».

A priori, il s’agit d’un service qui permettra aux clients de faire plusieurs opérations. Ainsi, avec MTN Chat, l’utilisateur pourra :

  • Acheter du crédit de communication et des forfaits de données;
  • Vérifier des soldes ;
  • Recevoir des notifications.

Bref, on retiendra que les utilisateurs sud africains ont désormais la possibilité d’acheter du crédit via WhatsApp.

 

Les perspectives ou ambitions

Avec cette action, l’entreprise MTN devient le premier opérateur mondial à lancer un service basé sur WhatsApp.  Et cette action s’inscrit dans sa vision d’améliorer significativement son offre commerciale numérique.

Aussi, il reste clair qu’en lançant ce service, la société nourrit des ambitions d’accroître sa clientèle grâce à des services numériques avancés. Et, sur un plan pratique, cela pourrait très bien marcher.

Ainsi, l’opérateur a pris les dispositions pour facilité l’accès du service aux utilisateurs. Ils peuvent donc s’inscrire facilement. Pour cela, il leur suffit d’enregistrer le numéro MTN Chat (083 123 0011) dans contacts. Ensuite, envoyer à MTN un message disant “Hi”. Après cela, le lien d’inscription arrive pour amorcer l’inscription proprement dit. Dès lors, un menu sera proposé afin que l’utilisateur puisse choisir le service favori.

 

Enfin, même si ce service pourrait booster les activités de MTN, l’entreprise compte bien se démarquer davantage. Très prochainement, elle envisage d’ajouter d’autres options au service MTN Chat et de lancer d’autres innovations.

 

HACKERS ÉTHIQUES solution de cybersécurité et métier d'avenir

HACKERS ÉTHIQUES : UNE SOLUTION EN CYBERSÉCURITÉ ET UN MÉTIER D’AVENIR

Partout dans le monde, les systèmes informatiques des entreprises restent sujets à des failles exploitables par des hackers malintentionnés. Heureusement qu’il existe également des hackers bien intentionnés communément appelés hackers éthiques. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous amène à la découverte de ces génies informatiques.

 

Hacker éthique, une solution en cybersécurité

Aujourd’hui, de nombreuses grandes entreprises sollicitent des génies informatiques pour vérifier la fiabilité de leur système informatique. Aussi, dans bien des cas, ces jeunes reçoivent en récompense de fortes sommes.

En général, ces experts informatiques portent comme nom ‘’hackers éthiques’’. A priori, il s’agit de hackers expressément payés par des entreprises pour trouver les failles informatiques. Ces failles peuvent se trouver sur leurs sites Internet ou des structures informatiques.

Bref, les hackers éthiques se positionnent désormais comme des chasseurs de prime dans la cybersécurité. Et de plus en plus d’entreprises font recours à eux. Aussi, les formations de hackers éthiques ne cessent de se multiplier.

Enfin, tout cela prouve que ces pirates informatiques atypiques pourraient véritablement révolutionner le marché de la cybersécurité.

 

Un  métier en forte croissance

Les hackers éthiques s’illustrent bien comme une solution pour palier aux nombreux problèmes de cybersécurité. Et dans plusieurs pays comme en France ou en Grande Bretagne, ces cyber-experts constituent un corps de métier en forte croissance.

Aussi, plusieurs start-up s’organisent pour mobiliser des communautés de hackers éthiques. Le cas de YesWe Hack et Yogosha s’avère très illustratif. Elles proposent des membres de leur communauté de ‘’pirates pour le bien’’ à des organisations ou entreprises.

Par ailleurs, le nombre de structures ayant des besoins en matière de sécurité informatique ne cesse d’augmenter. Conséquence ? La demande de ces bons pirates informatiques augmente considérablement. Et les rémunérations ou primes peuvent varier de 100 € à 10 000 €. Tout dépend du type ou de la complexité des failles informatiques découvertes.

Au final, on s’accordera à reconnaitre que le métier de hacker éthique a le vent en poupe. Et les jeunes passionnés d’informatiques peuvent déjà songer à orienter leur carrière dans ce sens.

 

Data center et avantage du Cloud

DATA CENTER : LES MULTIPLES AVANTAGES DU CLOUD DANS UN PAYS

Dans le monde d’aujourd’hui où la technologie se fait roi, la solution Cloud ne cesse de gagner du terrain. Et dans bien de pays, la présence de data center ou l’accessibilité aux services Cloud garantit diverses formes de développement. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous délivre un inventaire des atouts qu’offre un data center dans un pays.

 

 

Pour le pays

Dans la majorité des cas, la présence de data  center dans un pays favorise une importante dynamisation de l’économie locale.

A priori, il faut reconnaitre que le Cloud permettrait aux pays les moins avancés d’accéder des technologies de pointe. Et cela influerez nettement sur le développement global du pays.

Ainsi, plusieurs secteurs bénéficient exceptionnellement de la proximité des centres de données dans un pays. Et cela se précise davantage en considérant l’industrie de la finance où le manquement d’infrastructures informatiques performantes peut s’avérer handicapante.

Aussi, il faut reconnaitre que l’industrie du jeu vidéo peut représenter un gros atout pour l’économie du pays. Et de toute évidence, la proximité d’un data center dopera considérablement les retombées financières relatives aux jeux vidéo en ligne.

En outre, il demeure certains qu’avec le Cloud, l’apport des TIC dans l’économie du pays va sans doute fortement augmenter.

Au final, on retiendra que le data center implique le Cloud  computing. Et sa présence dans un pays permettrait aux administrations d’accélérer leur processus de modernisation technologique.

 

Pour les entreprises

Avoir un fournisseur Cloud majeur au niveau national dans un pays permet aux entreprises d’aller plus vite dans toutes leurs opérations. Autrement dit, le chargement des applications ou services web prendra nettement moins de temps. Et les temps de latence resteront considérablement limités.

Aussi, lorsque des entreprises doivent gérer de grandes quantité quantités de données, il vaut mieux avoir des data centers proches. Donc, des services Cloud dans le pays offre aux entreprises un véritable atout. Elles ont alors la possibilité de profiter pleinement des nouvelles technologies Cloud et des services afférents.

Par ailleurs, le recours à un data center suit des protocoles et des lois. Et pour bon nombre d’entreprises, le recours à un data center qui se trouve dans un autre pays demeure une contrainte. Les entreprises clientes restent dans l’obligation de se soumettre à des lois étrangères. Toute la difficulté ne se pose plus lorsque le pays dispose d’un centre de donnée local.

En outre, les créateurs de jeux vidéo pourront désormais assurer eux-mêmes l’administration des serveurs. Ainsi, ces entreprises pourront offrir aux gamers des conditions optimales de jeu.

Tout compte fait, le Cloud restera un passage obligé pour toute entreprise en quête de simplicité, d’accessibilité permanente et de performance. Le Cloud peut aider améliorer la santé du pays et des entreprises.

 

AZURE CLOUD en Afrique du sud

AZURE CLOUD : MICROSOFT OUVRE SES DATA CENTERS EN AFRIQUE DU SUD

Le géant Microsoft se démarque au pays de Nelson Mandela avec son offre Azure Cloud. Et cela se confirme par l’ouverture de deux Data Centers appartenant à cette entreprise.

 

Un projet retardé…

La construction des data centers ouverts par Microsoft en Afrique du sud ne date pas d’aujourd’hui.

En effet, les travaux de ces data centers ont débuté depuis 2017. Et il s’agissait de deux constructions distinctes : l’un au Cap et le second à Johannesburg.

Aussi, ces deux centres de données devaient être opérationnels en 2018. Seulement, les travaux ont pris davantage de temps. Et cela a entrainé bien de retard.

Toutefois, il faut reconnaitre que les efforts de Microsoft serviront certainement à lui conférer une place importante. Et déjà, il s’illustre bien en premier fournisseur de Cloud majeur à ouvrir des centres de données en Afrique du Sud.

Enfin, Microsoft a terminé la construction de ses data centers. Avec Azure Cloud, il peut maintenant songer aux divers moyens de dynamiser l’économie africaine grâce à ses Data Centers.

Un avantage stratégique pour Microsoft

En ouvrant ces deux data centers, Microsoft s’impose dans l’univers du Cloud en Afrique du sud. Ainsi, avec Azure Cloud, le géant de Redmond marque une petite avance sur Amazon et Huawei.

En fait, le premier envisage l’ouverture d’un Data Center dans le pays en 2020. Pour sa part, le géant chinois espère fournir des services cloud à partir d’un data center en fin 2019.

Par ailleurs, ouvrir ces deux Data centers permettra de bien positionner les services Azure Cloud dans les habitudes des sud-africains. Les entreprises sud-africaines verront leurs opérations s’accélérer en profitant pleinement des nouvelles technologies liées au Cloud de Microsoft.

Quoi qu’il en soit, il demeure évident que l’Afrique du sud pourrait devenir un véritable espace concurrentiel pour le Cloud.

Tout compte fait, Microsoft a déjà pris un avantage stratégique en étant le premier à s’implanter avec Azure Cloud. Et cette idée se renforce en réalisant que la proximité des centres de données peut considérablement dynamiser l’économie du pays.

 

 

E-commerce africain

E-COMMERCE AFRICAIN : DE BONNE NOUVELLES EN DÉBUT 2019

Aujourd’hui, l’Afrique reste résolument connectée et évolue considérablement en matière de commerce électronique. Et pour le début de 2019, l’e-commerce africain se démarque davantage. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous fait un inventaire des grandes actions entreprises dans le domaine.

M-PESA s’allie à Alibaba Group

Au Kenya, le commerce électronique se développe de façon exceptionnelle. Et l’idée se renforce avec l’intégration du service de paiement mobile de Safaricom (M-PESA) sur la plateforme AliExpress d’Alibaba Group.

En fait, cela permettrait aux utilisateurs de payer directement par M-PESA sur la plateforme mondiale d’e-commerce, AliExpress.

Aussi, il demeure évident que ce partenariat entre Alibaba et Safaricom pourrait porter de très bons fruits. Et ce, justement parce qu’il s’agit d’un accord stratégique qui pourrait booster l’e-commerce africain.

Au final, cela renforcerait les liens commerciaux Chine-Kenya et resterait le gage d’une opportunité d’expansion internationale à retombées financières considérables.

 

 

Des achats sur Amazon via Western Union

Aujourd’hui, des africains peuvent payer leurs achats sur Amazon.com en espèces. Et cela reste possible chez Western Union.

En effet, Amazon dispose désormais d’un relais à travers le réseau Western Union Afrique. Autrement dit, il suffit d’aller vers un agent Western Union local pour payer en espèce le produit acheter sur Amazon.

Aussi, en pratique, cette possibilité reste facile à exploiter. Il suffit de choisir l’option de paiement ‘’Amazon PayCode’’ lors du paiement sur Amazon.com. Ensuite, il faudra se rendre dans une agence Western Union avec votre PayCode et une pièce d’identité. Normalement, vos articles vous parviendront dans un délai relativement court.

En outre, ce moyen de règlement des achats sur Amazon pourrait vraiment séduire bien d’utilisateurs. Il se présente comme un moyen à la fois pratique et fiable. En plus, cela n’engage pas de frais supplémentaires.

Enfin, c’est clair qu’avec cette opportunité, Western Union et Amazon collaborent pour faciliter l’e-commerce africain.

 

 

Jumia, une place au Wall Street

Dans l’histoire de l’e-commerce africain, Jumia se positionne comme une référence panafricaine. Il s’agit de l’un des meilleurs sites pour commander sur internet dans plusieurs pays d’Afrique. Et ce site ne cesse d’avoir du succès.

Aussi, considérée comme la licorne du e-commerce africain, ce site veut faire son entrée à Wall Street. Déjà, les premières étapes de ce projet sont franchis.

Par ailleurs, il faut reconnaitre que Jumia représente un gros potentiel de développement et sa présence impacte favorablement l’e-commerce africain.

En outre, Jumia compterais plus de 4 millions de consommateurs actifs sur sa plate-forme à la fin de 2018. Donc, en intégrant la plus grande des bourses mondiales, il y a des chances qu’il dope davantage l’e-commerce africain.

Tout compte fait, les sites d’e-commerce africains vont sans doute continuer de se développer et le nombre d’utilisateurs ira croissant. Et l’année 2019 pourrait apporter bien de belles choses aux internautes africains.

 

 

 

COMPAREZ.CO solution mobile money

COMPAREZ.CO : UNE PORTE OUVERTE SUR AMAZON DEPUIS LE SÉNÉGAL

Désormais, les sénégalais vont pouvoir commander des produits d’Amazon depuis un portail web local. Et cela devient possible grâce à une jeune startup baptisée Comparez.co.

 

Comparez.co, un visage de l’e-commerce au Sénégal

Pour les habitués du commerce en ligne, Comparez.co n’a rien d’un secret. En fait, il s’agit d’un site de comparateur en ligne fondé par le sénégalais DIENG Abdou Coumba.

Aussi, Comparez.co demeure avant tout, une jeune startup évoluant dans l’e-commerce et qui couvre déjà plusieurs pays. Et les services de cette startup profitent à neuf pays africains. Il s’agit de Côte d’ivoire, Cameroun, Nigeria, Ghana, Maroc, Tunisie, Kenya, Afrique du sud et naturellement le Sénégal.

A priori, Comparez.co fonctionne comme un moteur de recherche pour articles à vendre en ligne. Il procède au regroupement de tous les sites de vente d’un pays. Ainsi, cela permet une comparaison de chaque produit dans le but de trouver le meilleur prix.

Bref, ce site de comparateur se positionne aujourd’hui comme un élément clé du commerce électronique au Sénégal et en Afrique.

 

 

Une solution unique pour acheter sur Amazon

Aujourd’hui, Abdou C. DIENG et son équipe tentent de révolutionner une facette de l’e-commerce. Ils proposent du shopping cross border.

En effet, avec la plateforme de Comparez.co, ils offrent la possibilité de commander et payer des articles sur Amazon via Mobile money.

Aussi, selon les responsables de cette startup, le mobile money permettrait de ‘’démocratiser’’ le shopping en ligne. Et cela reste possible sur les plateformes internationales après comparaison des prix en monnaie locale.

Par ailleurs, avec cette solution, la startup sénégalaise espère devenir une référence africaine sur la recherche de prix et d’articles. Déjà, rappelons que Comparez.co va probablement continuer d’évoluer. Sa position se renforce grâce à bien de partenariats avec des sites de commerce comme Ali express et bien d’autres.

Enfin, il faut préciser que cette solution proposée par la jeune pousse sénégalaise demeure pour le moment UNIQUE en Afrique.