Africaines actives dans le numérique elles luttes en faveur des femmes noires

FEMMES NOIRES : TOP 3 DES AFRICAINES ACTIVES POUR L’ÉPANOUISSEMENT FÉMININ ET LE DÉVELOPPEMENT DU NUMÉRIQUE EN AFRIQUE

Durant ce mois de la femme, il est de bon ton de célébrer les femmes africaines, les femmes noires. Et plus particulièrement, celles qui luttent pour les femmes et marquent particulièrement la vie numérique. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous livre un inventaire de 3 femmes d’Afrique qui s’illustre brillamment dans le numérique africain. Aussi, faut-il préciser que cette liste n’est pas exhaustive.

 

Candace Nkoth Bisseck (CAMEROUN)

Qualifiée « dame de fer du numérique africain », elle compte parmi les femmes noires les plus influentes du numérique.

En fait, cette camerounaise a d’abord étudier le droit au Cameroun avant de se rendre en France. En poursuivant ses études dans l’hexagone, elle a rencontré l’amour du numérique.

Aujourd’hui, elle cumule un lourd bagage d’expériences professionnel dans le domaine du numérique, en l’occurrence l’e-commerce.

Enfin, N°1 du top 30 des jeunes leaders africains selon le Magazine Forbes, Candace Nkoth Bisseck est co-fondatrice du réseau Black Roses Network.

 

Moussoukoro Diop (SENEGAL)

Quand on parlera des femmes noires passionnées du numérique en Afrique, on n’oubliera pas de la mentionner.

En effet, Ingénieur en informatique, Moussoukoro Diop reste un modèle parfait du militantisme féminin en faveur du numérique. Et cela se dessine dans ses actions au Sénégal et en Afrique.

Aussi, chargée de communication digitale de fonction, elle est Founder & CEO de l’agence digitale Africaine « Digital Mousso ».

Bref, Membre du réseau des blogueurs du Sénégal, elle lutte activement pour une meilleure implication des femmes dans les TICs.

 

Fatoumata BA (SENEGAL)

Pour de grands connaisseurs, Fatoumata BA reste une figure de la tech africaine.

Avant tout, elle a joué un rôle exceptionnellement important dans le développement de Jumia, le 1er site d’e-commerce africain.

Aussi, passionnée par l’entrepreneuriat et l’autonomisation des femmes, Fatoumata BA se bat aussi pour les femmes noires. Et dans ce sens, elle touche aux problèmes de santé et d’éducation en misant sur la technologie en Afrique.

Par ailleurs, cette entrepreneure TIC est fondatrice et CEO de Janngo. Il s’agit d’un « social start-up studio ». Il a pour but de développer des plateformes digitales clé en main afin d’améliorer l’accès au marché et la compétitivité des PME africaines.

Enfin, personne ne contestera que Fatoumata BA reste une technophile dans l’âme. Et, avec son talent, elle œuvre pour désenclaver l’Afrique grâce à la technologie.

Femmes 8 mars 2019 numérique au Cameroun

LA FÊTE DE LA FEMME 2019 ET LE NUMÉRIQUE AU CAMEROUN

Pour l’édition 2019 de la célébration en l’honneur des femmes, les camerounaises ont mis un accent particulier sur le numérique. Et l’association African Women In Tech Startups (AfricanWITS) en a profité pour redynamiser l’implication de la femme dans le digital au Cameroun.

 

Le numérique autour du 8 mars 2019 au Cameroun

Cette année les femmes camerounaises ont massivement agi pour s’illustrer davantage dans le domaine du numérique. Et cette idée se renforce avec le « Festival Femme numérique (FFNUM) » qui a eu lieu du 6 au 8 mars 2019. Durant cet évènement du numérique au féminin, plus de 150 femmes ont bénéficié d’informations précieuses et de formations pertinentes.

A priori, ce festival tournait autour de la célébration du 8 mars et visait trois objectifs particuliers, à savoir :

  • Former gratuitement des femmes et jeunes filles camerounaises aux nouveaux métiers et à l’entrepreneuriat numérique ;
  • Accompagner les femmes entrepreneures en misant sur le numérique pour accélérer le développement de leur entreprise.
  • Conduire les femmes responsables de petits commerces à s’approprier les outils du numérique.

Aussi, les participantes ont eu droit à une variété d’activités. Donc, il y avait des conférences-débats, ateliers de formation, exposition, remise d’attestations et distinctions pour les meilleures idées de projets.

Enfin, avec le nombre de femmes mobilisées pour ce festival numérique, les femmes camerounaises lancent un message clair. Elles veulent résolument s’arrimer aux nouvelles technologies pour dynamiser le développement de leur potentiel managérial et booster leurs business.

 

Des perspectives en faveur des femmes

Plus que jamais, l’association Africanwits compte faire le nécessaire pour booster l’implication des femmes dans le digital.

Aussi, elle envisage de former 200 jeunes filles camerounaises aux métiers et à l’entrepreneuriat numérique.

Par ailleurs, durant ce festival, certaines femmes auraient obtenu une certification en ligne sur les plateformes Google et Facebook. Et ce genre de formation témoigne d’une forte intention de doper le potentiel des camerounaises grâce aux technologies numériques.

En outre, les organisateurs du FFNUM nourrissent une ambition claire. Ils veulent contribuer activement à réduire la fracture numérique de genre au Cameroun et booster l’autonomisation des femmes camerounaises.

Au final, ce genre d’initiative de mieux accompagner les femmes et les jeunes filles à l’utilisation stratégique du numérique. Ainsi, elles seront plus nombreuses à s’illustrer en créatrices de richesses grâce à l’usage efficient des atouts du digital.

 

Microsoft Excel : une nouvelle fonctionnalité pour obtenir des feuilles Excel sans saisir

OBTENIR DES TABLEAUX DE DONNEES A PARTIR D’UNE SIMPLE PHOTO : ENFIN POSSIBLE AVEC MICROSOFT EXCEL

Microsoft vient de sortir une nouvelle fonctionnalité Excel sur les téléphones Android. Grâce à cette fonction innovante, Microsoft réussi à faire d’un rêve une réalité. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous donne des infos sur le sujet.

L’application Android Excel offre un rêve qui de devient réalité

Chez Microsoft, une nouvelle fonctionnalité vient de voir le jour en faveur des utilisateurs de smartphones Android. Baptisé ‘’Insert Data from Picture’’, cette fonctionnalité permettrait de transformer des photos de tableaux en feuilles de calcul Excel.

En effet, selon des responsables de Microsoft, cette fonction va sans doute permettre d’insérer des données à partir d’une image.

Autrement dit, pour vivre cette magie, avec votre téléphone, il suffit de prendre des photos de tableaux contenant des données. Et grâce à cette fonctionnalité, l’image prise se transformera automatiquement en une feuille de calcul Excel sur votre écran.

Aussi, les tableaux de données ainsi obtenus dans Excel restent entièrement modifiables.

Par ailleurs, si les utilisateurs d’Android peuvent déjà en profiter, la version iOS reste à venir. Elle ne tardera pas à sortir.

Enfin, il faut retenir que Microsoft avait déjà annoncé l’arrivée de cette fonctionnalité. Cette annonce aurait eu lieu lors de sa conférence Ignite 2018 en Septembre dernier.

Décryptage de la technologie et avantages

Cette prouesse du géant marque une fois de plus ses capacités de développement des solutions d’intelligence artificielle.

En fait, selon des sources fiables, cela demeure possible grâce à la reconnaissance optique de caractères (OCR) et l’intelligence artificielle. Aussi, cette nouvelle fonctionnalité fortement utile va certainement améliorer considérablement l’expérience utilisateur d’Excel sur téléphone Android. Et cela se justifierait aisément en constatant les avantages que cela représente.

A priori, le principal atout de cette nouvelle fonction reste le gain de temps. En clair, vous n’aurez plus besoin de passer du temps à saisir un document contenant des tableaux. Il suffira simplement de prendre une capture photo du document pour obtenir votre tableau directement éditable dans Excel mobile.

En outre, pour certains utilisateurs, cette technologie vient mettre fin aux saisies manuelles de données dans les tableaux Excel.

Finalement, on réalisera bien assez tôt que Microsoft mise ainsi sur l’intelligence artificielle pour booster Excel mobile. En plus, ceci reste la preuve que d’importants progrès se réalisent en matière reconnaissance optique de caractères.

 

Anniversaire du Web ce 12 Mars 2019. 30 ans d'existence

ANNIVERSAIRE DU WEB EN 2019, TIM BERNERS-LEE SONGE A DES CHANGEMENTS…

Le Web célèbre une bougie de plus en 2019. Et pour son inventeur, malgré les nombreuses années déjà écoulées, certains changements demeurent envisageables. Et ce jour d’anniversaire du web reste bien indiqué pour en parler.

Trois décennies déjà…

Le 12 mars 1989, le Web voyait le jour grâce à son inventeur, Tim berners-lee.

Et depuis lors, le nombre d’utilisateurs du Web n’a cessé de croitre à un rythme fulgurant. Seulement, au cours de la dernière décennie, des polémiques et des remises en question ont accablé cette invention.

En effet, le Web a révolutionné le monde et personne n’osera prétendre le contraire. Et ce 12 mars 2019, jour de son anniversaire, le Web a 30 ans. C’est-à-dire que cela fait trois décennies que les citoyens du monde utilisent cette invention.

Toutefois, entre 1989 et 2019, il demeure évident qu’au fil des années le Web a perdu ses lettres de noblesse. Et cela se justifie par les situations malencontreuses qui minent le Web, à savoir :

  • Le malaise créé par les géants du Web avides de données personnelles ;
  • La grande masse d’opérations de manipulation en tout genre ;
  • La récurrence des cyberattaques tous azimuts.

Bref, cela montre que l’image du Web s’est assombri au fil des décennies.

Tim berners-lee et les pensées du changement

Avec l’évolution technologique, le Web a connu des transformations dans les usages. Et cela va dans un sens assez négatif. Et aujourd’hui, il fait référence à un lieu dangereux ou un espace de manipulation.

Aussi, malgré la complexité de cette situation, Tim berners-lee s’engage à agir pour remodeler les pratiques.

Ainsi, il a lancé en fin 2018, une campagne #ForTheWeb. Il s’agit d’une sorte de nouveau « contrat » avec les acteurs majeurs du Web. Et son objectif demeure clair. Il faut unir les grandes entreprises et les gouvernements pour agir afin qu’Internet redevienne une plate-forme ‘’sûre’’ et ‘’accessible’’.

En outre, ce changement pensé par l’inventeur du Web viserait à atteindre plusieurs objectifs. Selon ce fameux contrat, trois pistes d’action restent envisageables, à savoir :

  • Obliger les gouvernements à s’assurer du respect de la vie privée des citoyens ;
  • Susciter l’engagement des entreprises à assurer un accès bon marché au Net à tous leurs clients ;
  • Sensibiliser les utilisateurs à la nécessité de bâtir, à leur niveau, des communautés respectueuses.

Enfin, de toute évidence, Tim berners-lee ne compte pas abandonner. On espère que cet anniversaire permettra de changer davantage les choses. Et pour l’inventeur, les actions se poursuivent pour mobiliser le plus grand nombre d’acteurs en faveur d’un Web « riche, sûr et pertinent ».

Microsoft sécurité des entreprises deux nouveaux services

SÉCURITÉ INFORMATIQUE : MICROSOFT PROPOSE UN NOUVEL ARSENAL POUR ENTREPRISE (DEUX NOUVEAUX SERVICES)

La firme de Redmond marque un nouveau bond en faveur de la sécurité en entreprise. Elle vient de lancer deux nouveaux outils pour aider les entreprises en matière de cybersécurité. Et cela va sans doute permettre aux entreprises utilisatrices de mieux se protéger contre les cyber-menaces.

 

Azure Sentinel

Par rapport au service Azure Sentinel, Ann Johnson, CVP de la division Cybersecurity Solutions chez Microsoft donne des infos.

Selon lui, ce nouveau service permettrait aux équipes SecOps de mieux sécuriser leurs organisations. Et cela se fera en exploitant davantage la puissance, la simplicité et l’extensibilité d’Azure.

Aussi, Azure Sentinel ouvre les voies de l’analyse des données de Microsoft 365 et des solutions de sécurité des autres fournisseurs. En fait, voici l’occasion de jouir d’une analytique intelligente de la sécurité pour l’ensemble de votre entreprise sous le cloud.

Par ailleurs, ce service aurait un avantage exceptionnel. Il permettrait de réduire considérablement le temps globalement nécessaire à la traque des cyber-menaces. Donc, désormais, cette durée passerait du plusieurs heures à seulement une poignée de secondes.

Finalement, on retiendra qu’avec Azure Sentinel, vous n’avez plus besoin de passer des journées à chasser les menaces informatiques. Vous pourrez détecter efficacement les menaces avec le machine learning intégré des experts Microsoft en analytique de la sécurité.

Microsoft Threat Experts

Selon les responsables de la firme, Microsoft Threat Experts serait un nouveau service de gestion pour la traque des cyber-menaces. Et à priori, il permet aux SOC d’entamer des enquêtes sur les menaces en fournissant des informations riches en contexte.

Aussi, spécialement pour entreprise, ce service permettrait une recherche proactive des menaces informatiques en priorisant les plus importantes.

En outre, ce service offre la possibilité d’alerter des experts de la menace dans Windows Defender Security Center. Ces derniers fourniront alors des informations nécessaires pour mieux comprendre les menaces complexes.

Donc, grâce à Microsoft Threat Experts, les entreprises pourront mieux bénéficier d’un appui du géant en matière de sécurité. Autrement dit, en s’associant à Microsoft, elles vont renforcer leurs capacités dans les opérations de sécurité afin de prévenir, détecter et mieux réagir face aux menaces.

Enfin, avec ces deux nouveaux services basés sur le Cloud, Microsoft entend améliorer les conditions de cybersécurité en entreprise. Mais ce n’est pas tout. Cela devrait également favoriser la mise en place d’un environnement de travail propice à la productivité.

Le 12 mars et la journée mondiale contre la censure sur internet

JOURNEE MONDIALE CONTRE LA CENSURE SUR INTERNET EN 2019

Chaque année, la journée du 12 mars marque particulièrement la vie des internautes. En fait, cette date permet essentiellement de dénoncer la cyber-censure dans le monde. L’édition 2019 renouvelle une fois encore la liberté d’expression sur Internet. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous livre ce qu’il faut savoir à propos de cette journée.

Origines et contexte de la journée

La journée du 12 mars porte la dénomination « Journée mondiale contre la censure sur internet ». Toutefois, d’aucuns l’appelle également « Journée internationale pour la liberté d’expression sur Internet ».

A priori, la célébration de cette journée se fait chaque année à la même date depuis 2008. Et cela reste une initiative phare de l’organisation RSF (Reporters sans frontières).

En fait, l’origine de cette journée se rapporte essentiellement à la Chine et ses lois concernant le contrôle d’internet. Et aujourd’hui, cette se présente avant tout comme une occasion de dénoncer la cybercensure dans le monde entier.

Aussi, précisons que la censure sur internet reste étroitement liée aux Etats de régimes autoritaires. Et cela va à l’encontre des droits de l’homme. En effet, les techniques les plus souvent utilisées se résument à des coupures d’Internet ou à des ralentissements massifs.

Bref, chaque 12 mars demeure une occasion de dénoncer ceux qui empêchent des citoyens d’accéder à Internet ou qui musellent la parole en ligne.

Bilan et évolution des actions engagées…

Depuis 2008, la journée du 12 mars a souvent permis de mettre l’accent sur les cas de répression des internautes.

Aussi, durant ces dernières années, les censures sur internet ont connu une ascendance notoire. Ainsi, à travers le monde, bien de bloggeurs auraient essuyé des sanctions et de nombreux sites web ont été fermés.

En outre, aujourd’hui, plusieurs internautes demeurent derrière les barreaux pour avoir usé du droit à la liberté d’expression sur internet. Cependant, parmi les victimes de censure, il y a également des journalistes et surtout ceux du web. Ce fut encore le cas en Alger durant le mois de février 2019.

Par ailleurs, il faut préciser que malgré les efforts consentis de part et d’autres, la situation peine à s’améliorer. En fait, bon nombre de pays continuent de détenir un record important de censure sur internet. C’est le cas de la Turquie, du Cameroun et de l’Inde. En plus, bien de pays tentent également d’ériger de véritables murailles numériques en vue d’avoir un contrôle absolu sur les diffusions. Et dans ce cas, la Chine, la Russie, l’Arabie saoudite ou la Corée du Nord restent des exemples très illustratifs.

Enfin, pour tenter d’endiguer la censure sur internet, Reporters sans frontières veille à remettre en ligne quelques sites censurés. L’organisation RSF y parvient via l’opération #CollateralFreedom en utilisant la technique de “mirroring” (miroir). Espérons que ses efforts finiront par porter des fruits. Pour l’instant, la lutte semble difficile.

Pagne officiel pour la Journée internationale de la femme ce 8 mars 2019 en côte d'ivoire symbole de l'inclusion numérique féminin

JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME (JIF) 2019 ET LE NUMÉRIQUE EN COTE D’IVOIRE

A l’occasion de la célébration du 8 mars 2019, de nombreuses organisations se mettent en place pour soutenir les femmes. Et en Côte d’ivoire, la place de la femme dans domaine du numérique reste particulièrement mis en avant. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous livre des infos à ce sujet.

Abidjan, un thème et un pagne ‘’particulièrement’’ numériques

La Côte d’ivoire comme tous les pays du monde célèbre la Journée internationale de la femme (JIF). Et l’édition du 8 mars 2019 portera comme thème : « Le numérique, une solution pour l`autonomisation de la femme ».

Aussi, pour la circonstance, les dirigeantes ivoiriennes ont choisi un pagne officiel. La ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant a présenté ce pagne lors d’une conférence de presse. Cependant, il faut préciser que ce pagne officiel porte un motif assez particulier.

En effet, le symbole du motif du pagne se rapproche du numérique. Il montre comment le numérique peut être un outil primordial pour l’égalité homme/femme et l’autonomisation des femmes.

Et selon la ministre, ce motif schématise un réseau d’interconnexion féministe à travers des serveurs d’information et de partage d’expériences.

Bref, le choix de ce thème et du pagne officiel témoigne d’un fort intérêt porté au numérique par dirigeantes ivoiriennes.

JIF 2019 en Côte d’ivoire, une vision forte du numérique au féminin

Les dispositions mises en place par le gouvernement ivoirien pour célébrer ce 8 mars 2019 reste un message fort.

En fait, d’aucuns verront en cette démarche, une forte détermination à œuvrer pour une meilleure inclusion numérique des ivoiriennes. D’autres en déduiront une issue favorable à l’autonomisation des femmes via l’alphabétisation numérique.

Mais en général, tout cela demeure une forte manière d’exhorter les femmes et les filles à s’engager dans le numérique. A en croire la ministre ivoirienne de la femme, le numérique reste un important outil d’émancipation des femmes.

Aussi, bon nombre de personnes demeurent convaincues qu’une appropriation du numérique par les femmes pourrait contribuer à l’émergence du pays.

Au final, c’est évident que pour la Ministre Ramata Ly-Bakayoko, cette JIF reste une occasion de dynamiser son ambition phare. Celle qui consiste à propulser les femmes plus loin dans l’univers du numérique en faisant d’elles un poids non négligeable.

 

Banques en ligne et de multiples raisons de choisir cette option

TOP 3 DES RAISONS D’APPRÉCIER LES BANQUES EN LIGNE

Avec le développement de la technologie, les banques en ligne se multiplient avec des offres particulièrement intéressantes. Aussi, elles deviennent progressivement une option très prisée par les clients. Comment cela se fait-il ? CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous donne les trois principales raisons.

Une simplicité exceptionnelle

Dans les banques physiques, pour effectuer une opération bancaire, il faut généralement faire face à beaucoup de paperasse. Et bien souvent, le processus n’aboutit qu’après plusieurs heures voire des jours.

Pourtant, pour obtenir les mêmes services, les clients des banques en ligne ont moins de formulaires à remplir. Ainsi, pour les banques dites 100% digitales, l’ouverture d’un compte en ligne se fait en moins de 5 min. C’est-à-dire que le formulaire, la signature et les justificatifs se font en toute simplicité et sans trop de protocole.

Donc, l’ouverture d’un compte en ligne se fait très aisément. En plus, la livraison de votre carte bancaire se fait dans de brefs délais et souvent directement à domicile.

Aussi, les comptes en ligne permettent d’effectuer des opérations en seulement quelques clics et ce, de façon totalement autonome. En plus, les banques en ligne permettent de régler des factures ou de payer simplement en boutique. Cela reste possible même sans carte bancaire.

Finalement, on retiendra simplement que les banques en ligne facilite agréablement le quotidien des clients.

 

 

L’accessibilité permanente

Les banques en ligne mettent toujours les clients complètement à leur aise.

En effet, les utilisateurs de services bancaires en ligne ne se confrontent jamais à des files d’attente. Aussi, ils n’auront jamais à se plaindre d’une fermeture car les banques en ligne restent permanemment opérationnelles.

Par ailleurs, les banques en ligne mettent des conseillers à disposition de leur clientèle pour des interactions en permanence. Autrement dit, via des discussions en ligne, ces conseillers du web répondent instantanément aux questions des clients.

En outre, une banque en ligne confère la possibilité d’effectuer un virement ou de consulter son solde à tout moment.

Bref, un compte bancaire en ligne reste accessible en permanence et ce, depuis un ordinateur, une tablette ou un smartphone. Et c’est clair que cela demeure une option très pratique surtout pour les grands voyageurs.

 

 

La gratuité étendue

En général, les souscriptions pour les banques en ligne n’exigent pas de frais.

Ainsi, la carte Visa serait gratuite et son utilisation en ligne n’engage pas de frais. En clair, les frais de tenue de compte comme ceux liés aux opérations courantes restent essentiellement nuls.

Donc, les banques en ligne intéressent bon nombre de clients en raison de l’absence quasi-totale des frais.

Aussi, avec la gratuité, les banques en ligne se permettent de proposer des tarifs, des taux et des frais imbattables.

Par ailleurs, il faut également préciser les banques en ligne proposent la plupart du temps des services très innovants.

Enfin, c’est évident qu’en utilisant internet et les applications mobiles, les plateformes bancaires en ligne continueront d’attirer bien de clients.

 

Nouveau French Tech Visa

UNE NOUVELLE VERSION DE LA « FRENCH TECH VISA » : PLUS D’ATTRAITS POUR LES TALENTS ÉTRANGERS

Comme bien de pays développés, la France offre un Visa pour des spécialistes tech étrangers depuis quelques années. Et cette année, le gouvernement français améliore le French Tech Visa. Aussi, l’objectif visé est de faciliter davantage l’accueil des talents numériques étrangers.

 

Un dispositif plus ouvert et attrayant

En juin 2017, le gouvernement français avait lancé le « French Tech Visa ». Il s’agit d’un dispositif mis en place pour faciliter le recrutement de salariés étrangers par des entreprises tech françaises. Aujourd’hui, ce dispositif a évolué.

En effet, en 2019, le gouvernement français ambitionne d’accroître l’attractivité des jeunes entreprises tech sur le territoire. Et, pour cela, la France a peaufiné son « French Tech Visa ». Cela doit permettre de réduire le temps nécessaire à l’attribution de ce visa.

Ainsi, les améliorations dudit dispositif faciliteront l’obtention d’un titre de séjour pour les salariés étrangers de l’univers technologique.

Aussi, il demeure évident que les conditions de rémunération restent attrayantes pour les employés concernés. A priori, il s’agit concrètement des spécialistes en informatique et en nouvelles technologies qui viennent de l’étranger.

Au final, c’est clair qu’en renforçant ce dispositif, la France entend encourager davantage l’arrivée des talents étrangers de la tech. Et cela ira certainement en faveur des entreprises tech françaises.

 

Les nouveaux critères liés à la French Tech Visa

A partir du 1er mars 2019, pour aspirer au French Tech Visa, les entreprises françaises doivent satisfaire certaines conditions. Et les critères connus depuis 2017 s’étendent davantage pour rendre cette requête accessible à plus d’entreprises française.

En fait, seules les entreprises reconnues « innovantes » par le ministère de l’Économie et des Finances peuvent y prétendre.

Aussi, il faut absolument que l’entreprise demandant un French Tech Visa remplisse au moins une des conditions suivantes :

  • Avoir bénéficié d’un soutien public à l’innovation il y’a moins de cinq ans ;
  • Etre bénéficiaire d’un accompagnement consacré aux entreprises innovantes à un moment donné des cinq dernières années (programme privé, incubateur, etc.) ;
  • Posséder un capital en partie détenu par une entité qui finance des entreprises de la tech à fort potentiel.

Par ailleurs, l’entreprise demandeuse doit également fournir deux preuves. La première justifiera que le salarié étranger bénéficiaire devra travailler sur un projet de recherche. La seconde portera sur la rémunération annuelle minimum. L’entreprise devra nécessairement pouvoir payer au moins 36509, 28 euros à l’employé.

Enfin, le nouveau « French Tech Visa » va sans doute booster les chances de développement technologique de la France. Et cela passera par l’augmentation du nombre de recrutement de profils techniques rares dans l’hexagone.

 

18 mars journée de la civic tech et les technologies citoyennes

JOURNÉE CIVIC TECH : DES ACTEURS FRANÇAIS DU NUMÉRIQUE SE METTENT A TABLE

Très bientôt, Paris accueillera une journée sur les technologies citoyennes. Baptisée Journée Civic Tech, ce sera l’occasion d’aborder en profondeur les questions liées à la vie numérique en France.

 

Une toute première…

Le 18 Mars prochain, une journée consacrée aux civic tech et à l’engagement citoyen aura lieu dans la capitale française. Et cela se présente comme la première édition d’un évènement de ce genre.

Co-organisé par l’association ‘’Décider ensemble’’ et le ‘’Conseil économique, social et environnemental’’, cet évènement rassemblera différents acteurs français de la participation citoyenne numérique.

A priori, ce sera une occasion de présenter un état des lieux des pratiques réelles dans le domaine. Et cela portera aussi bien sur les technologies civiques que sur la démocratie numérique.

Aussi, pour cette occasion, les participants aborderont 4 thématiques, à savoir :

  • Quelle place pour les civic tech à l’heure du grand débat national ;
  • Govtech ou quand les institutions utilisent les technologies numériques ;
  • Quand la technologie sert la cause des citoyens ;
  • L’écosystème civic tech, un marché comme les autres.

Enfin, il faut préciser que cette 1ière Journée Civic tech se déroulera au siège du Conseil économique social et environnemental. Et d’éminentes personnalités comme Cyril Lage, Isabelle Falque-Pierrotin et Loïc Blondiaux vont y intervenir.

 

A quoi s’attendre ?

Au cours de cette Journée Civic Tech parisienne, les français du numérique échangeront et partageront des expériences.

En fait, durant ladite journée, les participants pourront intervenir de trois façons différentes.

Ainsi, ils pourront essentiellement :

-Présenter les résultats de vos recherches ;

-Partager des retours d’expérience de vos projets ;

-Co-construire avec des pairs votre démarche de participation numérique.

 

Bref, les personnes présentes prendront part à trois ateliers et trois sessions de retours d’expérience autour de différents sujets numériques. On citera entre autres la démocratie locale numérique, les projets citoyens mobilisant le numérique ou l’accessibilité des outils numériques.