Une application mobile pour améliorer son niveau en orthographe

PROJET VOLTAIRE : APPLICATION POUR LIMITER LES LACUNES D’ORTHOGRAPHE

Les fautes d’orthographe se font assez régulièrement aussi bien chez les enfants que chez les adultes. Et pour limiter cela, il existe des applications spécifiques parmi lesquelles celle liée au Projet Voltaire. Avec CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, découvrez l’essentiel à savoir sur cette application.

 

Des applications pour s’entrainer…

Dans le but de combler ses lacunes orthographiques, les utilisateurs ont la possibilité de recourir à des applications dédiées.

Aussi, dans bien des cas, ces applications d’éducation s’installent sur votre smartphone et se présentent sous un aspect ludique. Généralement, elles proposent des exercices, tests, quizz et/ou des questionnaires sous forme de jeu.

Par ailleurs, bon nombre d’applications de ce genre restent disponible sur Apple store à l’instar de digiSchool et Orthodidacte.

En outre, Google Play également propose des applications qui aident à limiter les fautes de français à l’écrit.

Enfin, d’aucuns s’accordent à soutenir qu’apprendre l’orthographe via des applications spécifiques s’avère particulièrement ludique, facile et efficace.

L’application « Orthographe Projet Voltaire »

Conçu par Woonoz, une entreprise lyonnaise, l’application Projet voltaire se présente comme une appli mobile de jeu orthographique.

Ainsi, elle propose des questionnaires simples et ludiques qui permettent de dire adieu aux fautes d’orthographe et de grammaire. A priori, ces questionnaires se présentent sous différentes catégories avec des niveaux de difficultés variés.

Par ailleurs, cette application d’orthographe inclut des « fondamentaux, des « modules d’excellence », des questionnaires spécialisés sur l’ortho-typographie et même des abréviations.

Aussi, il faut préciser que cette application reste disponible sur Google Play sous version iOS comme Android. Seulement, elle reste gratuite pour les premiers questionnaires. Lorsque vous souhaitez allez plus loin, elle devient payante. Dès lors, vous avez le choix entre trois niveaux : collège (34,90 €), supérieur (39,60 €) et excellence (49,90 €).

En outre, cette appli vous offre la possibilité de décrocher le certificat Voltaire. C’est cela qui attestera de votre niveau orthographique dans la langue de Molière. Et aujourd’hui, cette appli compte 5 millions d’utilisateurs et figure comme référence dans 4 000 établissements et 1 200 entreprises.

Bref, pour bien de connaisseurs, l’application « Orthographe Projet Voltaire » reste de loin un site d’entraînement à l’orthographe par excellence.

 

POESAM Prix-Orange-de-l'entrepreneur-Social 2019

POESAM 2019 : ORANGE VIENT DE LANCER LE COUP D’ENVOI DES INSCRIPTIONS

Le groupe Orange vient d’ouvrir les candidatures de l’édition 2019 du POESAM. Il s’agit du Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et au Moyen-Orient.

Le POESAM pour la neuvième fois

En 2019, Orange organise la 9e édition du POESAM. Ce concours qui a lieu depuis 2011 dynamise le secteur TIC africains.

En effet, il s’agit d’un évènement qui met en compétition des porteurs de projets ou de startups d’Afrique et du Moyen-Orient. Et l’objectif visé est de récompenser les projets les plus innovants basés sur les TIC.

A priori, les projets concernés doivent contribuer à une amélioration significative des conditions de vie des populations. Et cela devrait considérablement impacter le quotidien dans les pays africains et ceux du Moyen-Orient.

Donc, les projets du POESAM portent souvent sur de domaines comme éducation, santé, agriculture, paiement mobile ou développement durable.

Bref, il demeure évident que ce concours organisé pour la 9e fois par Orange réserve encore de belle surprises. Et les populations vont avoir droit e de belles solutions technologiques.

 

 

Le déroulement du concours

Le POESAM 2019 se déroulera en deux grande phases.

La première se fera au niveau national. Chacune des 18 filiales Orange procèdera à une étude minutieuse des projets soumis dans son pays. Ensuite, il faudra retenir au maximum trois projets répondant particulièrement à d’importants besoins sur le plan social.

La seconde phase aura une dimension internationale. Les 54 projets retenus au bout de la présélection nationale passeront devant un jury international. Et les trois lauréats qui se montreront plus convaincants devant ce jury se rendront aux AfricaCom (Novembre, Afrique du sud). C’est donc lors de ce grand évènement qu’ils recevront le grand prix du POESAM.

En outre, il faut rappeler que les trois gagnants internationaux recevront respectivement 25 000€, 15 000€ et 10 000€. Et ce, sans compter les lots déjà gagnés au niveau national.

Enfin, notons qu’en 2018, le POESAM avait récompensé trois lauréats. Il s’agit de OKO du Mali, ISAHIT de la Côte-d’Ivoire et AnemiApp de la République démocratique du Congo.

 

 

Les inscriptions déjà en cours…

Pour cette 9e édition du POESAM, les inscriptions ont débuté depuis le 04 mars 2019. Et pour y prendre part, les candidats ont jusqu’au 30 mai 2019 pour proposer leur projet.

Aussi, retenons que les dépôts se feront dans la rubrique « Prix Orange de l’Entrepreneur Social » du site http://www.entrepreneurclub.orange.com.

En outre, pour participer au POESAM, il faut remplir certains critères.

Avant tout, vous devez avoir plus de 21 ans et postuler en tant qu’étudiant, salarié ou entrepreneur. Ensuite, il faut absolument que l’initiative ou le projet présenté ait moins de trois ans d’âge.

Pour finir, l’édition 2019 du POESAM offrira un cadeau spécial à 10 finalistes internationaux. Ils auront la possibilité d’avoir un accompagnement réalisé par des professionnels de la création et du financement des jeunes entreprises.

 

La technologie intéresse davantage et améliore l'agriculture

AGRICULTURE : LA TECHNOLOGIE INTÉRESSE PLUS ET BOOSTE DAVANTAGE

En 2019, de plus en plus d’agriculteurs réalisent l’importance de la technologie dans le secteur. Et cela leur confère bien d’avantages à l’Agriculture. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous aide à en savoir plus.

 

Davantage de recours à la technologie

Depuis 2018 et mieux en 2019, les agriculteurs comptent mieux s’adapter aux nouvelles technologies. Et le constat de cette tendance se fait aisément au regard des réalisations de certains pays dans l’agriculture.

Ainsi, la Côte d’ivoire s’illustre bien dans le domaine grâce à des startups qui abondent en créativité. En plus, plusieurs jeunes agronomes ivoiriens s’activent aujourd’hui dans l’agriculture intelligente.

Par ailleurs, la France comme la Belgique utilise les nouvelles technologies de manière particulièrement significatives. Et selon des statistiques avérées, 67 % des agriculteurs français utiliseraient des objets connectés, caméras, GPS, drones ou satellites.

En outre, il faut préciser que les pays précités et bien d’autres restent déterminés à obtenir une agriculture plus moderne. Et pour ce faire, ils s’engagent à investir davantage dans l’utilisation des nouvelles technologies pour doper le secteur agricole.

Enfin, c’est clair que le nombre d’agriculteurs prêts à investir dans la technologie appliquée à l’agriculture augmente. Et cela se confirme avec le rapport d’un sondage récent réalisé par BVA pour Groupama.

 

 

Plus d’amélioration, plus de rentabilité

A bien des égards, l’apport des nouvelles technologies dans le développement de l’agriculture reste incontestable.

Aussi, les études ont démontré que le recours aux produits technologiques dans l’agriculture favorise des avantages importants comme :

  • Une meilleure qualité des productions due à l’amélioration des techniques adoptées ;
  • Un gain de temps considérable ;
  • De meilleures atouts pour plus de précisions dans les décisions et moins de contraintes dans les actions ;
  • Une organisation du travail beaucoup rentable avec des délais de réactivités optimisés.

Outre ces différents avantages, le recours aux technologies offre une meilleure préservation de l’environnement et davantage de traçabilité des produits.

Par ailleurs, au Togo, un cabinet d’expertise dénommée Kapi Consult renforce l’idée des nombreux avantages des objets connectés dans l’agriculture.

Au final, on conviendra tous qu’il est de bon ton que de plus en plus d’agriculteurs s’intéresse aux nouvelles technologies. De toute évidence, ces inventions du futur révolutionner certainement leurs métiers.

Les produits technologiques pour réduire les factures d'énergie

ÉNERGIE ET TECHNOLOGIE : COMMENT RÉDUIRE VOS FACTURES D’ÉNERGIE

Avec la technologie, de nombreux produits connectés permettent de mieux contrôler l’utilisation de l’énergie. En fait, dans bien des cas, certains produits technologiques limitent le gaspillage énergétique ainsi que vos factures. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS éclaire votre lanterne sur certains produits technologiques utiles dans ce sens.

 

Le thermostat intelligent

Ce thermostat particulier vous permet d’activer ou de désactiver votre chauffage à distance. A priori, l’appareil utilise la position de votre smartphone pour gérer votre chauffage et assurer un climat confortable et sain.

Aussi, cela vous donne la possibilité d’assurer le suivi de votre consommation ainsi que de vos frais.

Autrement dit, vos factures seraient moins salées en investissant dans un thermostat intelligent.

Enfin, faites ce choix si vous compter réaliser des économies d’énergie en optimisant la gestion du chauffage de votre habitation.

 

La prise intelligente

Une prise intelligente apporte un intérêt particulier qui réside dans le fait qu’il permette de commander vos appareils à distance.

En fait, lorsque vous constatez que vous n’avez pas éteint un appareil alors que vous avez quitté la maison, la prise intelligente vous sauve. Elle vous permet d’éteindre même à distance et ce, via une application sur votre smartphone. Ainsi, vous limitez des dépenses inutiles.

Par ailleurs, votre prise intelligente peut vous renseigner sur la consommation de vos appareils. Donc, lorsqu’un vieil appareil consomme excessivement, vous le savez automatiquement afin de prendre les mesures nécessaires.

Au final, c’est clair qu’une prise intelligente aide à réduire les factures.

 

Les ampoules DEL 2.0

Généralement, les ampoules DEL ou LED offrent un avantage particulier en matière de consommation d’énergie. En fait, elles ont une plus grande durée de vie et consomment nettement moins d’énergie que les ampoules à incandescence.

En plus, il existe des ampoules DEL qui permettent de sélectionner plusieurs réglages d’éclairage. Donc en pratique, vous pouvez choisir une lumière vive, une lumière naturelle ou une lumière chaude. Et cela vous aide à limiter les factures énergétiques.

 

Outre les objets technologiques précités, il y a également des interrupteurs intelligents ou des détecteurs intelligents de fuite d’eau. Et cette liste n’est pas exhaustive.

En conclusion, vous voilà outillé sur quelques tuyaux pratiques qui vous permettront de limiter le gaspillage énergétique. Avec ces produits technologiques installés chez vous à la maison ou au travail, vous pourrez faire quelques économies.

Apple célèbre le mois de Mars en faveur des femmes

APPLE CÉLÈBRE LES FEMMES DURANT LE MOIS DE MARS 2019

Bientôt le 8 Mars, Journée internationale de la Femme et déjà le géant technologique Apple envisage une pléthore d’activités. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous livre des infos sur les évènements qui marqueront ce mois des femmes.

 

·       La création au féminin

En France, l’Apple Store des Champs-Élysées va aussi favoriser la célébration de la femme. Et cela se fera à travers des sessions spéciales comme « Today at Apple ».

A priori, ces activités impliqueront trois ateliers de “Créations au féminin ». L’un avec Anna Wanda Gogusey pour la réalisation de portraits avec Apple Pencil sur Illustrator Draw. L’autre se fera avec Diane Sagnier et portera sur comment incruster des effets visuels sur les vidéos d’iPhone. Et le troisième atelier aura lieu sous la houlette de Charlotte Deregnieaux. Il permettra de travailler sur la photo en noir et blanc avec des appareils iOS.

Bref, ce mois sera une occasion pour Apple de faire bouger les limites de la créativité féminine.

 

·       Des contenus sur ses plateformes

Pendant ce mois de mars, Apple met les femmes à l’honneur. Ainsi, la station radio Beats 1 et la plateforme Apple Music accentueront la promotion d’artistes féminines. C’est-à-dire que les musiques chantées par des femmes vont être mis en avant au sein des playlists et portraits.

Par ailleurs, les contenus qui apparaitront dans la section « Aujourd’hui » de l’App Store évolueront également dans la même tendance.

Au final, c’est clair que la multinationale mettra tout en œuvre pour optimiser la valorisation des contenus liés aux femmes.

 

·       Initiatives autour de Swift

L’entreprise de Tim Cook va profiter du mois de mars pour renforcer l’initiation de la gente féminine au codage. Et elle se met en partenariat avec des clubs et organisations américains qui forment les jeunes filles à la programmation.

Ainsi, près de 90 000 femmes pourraient bénéficier d’un cursus d’apprentissage du langage Swift grâce à Apple.

Et cette démarche de l’entreprise Apple s’inscrit au contexte de l’opération « Girls Who Code »

Enfin, tous les vendredis de mars, l’App Store célébrera les femmes créatrices d’apps et des jeux.

 

·       Autres activités

Au-delà de tout ce qui précède, Apple prévoit également des activités en boutiques et une activité sportive.  Donc, les boutiques ou stores d’Apple proposeront également des activités autour de livres, podcasts et films.

Aussi, dans les boutiques les femmes pourront assister à plus de 60 sessions de la série « Made By Women ». Cela sera effectif dans plusieurs boutiques de grande villes comme celles de Londres, Paris, Milan ou Dubaï.

Et du côté sportif, la journée sera l’occasion d’un trophée Apple Watch à décrocher. Cela consistera à parcourir 1 mile soit 1,6 km durant la journée du 8 mars.

Tout compte fait, on retiendra que la marque à la pomme a prévu plusieurs initiatives pour marquer ce mois. Et ses actions contribueront certainement à soutenir davantage la gente féminine en matière de développement de compétences.

 

Clear History, une nouvelle fonctionnalité de Facebook

CLEAR HISTORY : UNE NOUVELLE FONCTIONNALITÉ DE FACEBOOK

Facebook se prépare à lancer un nouvel outil dont la fonctionnalité pourrait rassurer bien d’utilisateurs. Et baptisé Clear History, cet outil serait un facteur déterminant pour redorer le blason de l’entreprise de Marc Zuckerberg.

 

Un outil inédit pour effacer les traces et protéger ses données

Le lancement de Clear History marque l’actualité de Facebook mais, pour l’utiliser il faudra patienter encore quelques temps.

En effet, Facebook confirme effectivement ce lancement sans pour l’instant préciser une date. Et selon la chaine de télévision CNBC, David Wehner, le directeur financier de l’entreprise l’a encore souligné récemment.

Par ailleurs, la fonctionnalité attendue devrait apporter un gros avantage aux utilisateurs en matière de protection de données.

A priori, chaque membre de Facebook pourra effacer son historique et ses cookies. Autrement dit, l’utilisateur aura le pouvoir de supprimer ses informations et d’empêcher des tiers d’accéder à ses données. Et cela se confirme par la directrice vie privée de Facebook, Erin Egan.

Enfin, il faut noter que cette fonctionnalité n’arrive pas comme une surprise. Le PDG de Facebook en avait déjà parlé en mai dernier lors du Facebook F8.

L’importance de « Clear History » pour Facebook

Le fonctionnement de Clear History va sans doute marquer un pas dans la protection des données en faveur des utilisateurs. C’est-à-dire que cet outil limitera l’efficacité du ciblage publicitaire dont Facebook jouissait jusque-là.

En fait, Facebook reste conscient de ce qu’il pourrait perdre comme chiffre d’affaire en limitant le ciblage de ses utilisateurs. Cependant, considérant les multiples scandales liés aux données personnelles des internautes, il vaut mieux se couvrir.

Donc, cet outil constituerait pour l’entreprise une belle occasion de mettre en place ses propres outils d’autorégulation. Aussi, cette action de Facebook démontre aisément sa bonne volonté de garantir de meilleures conditions de protections de données.

Et devant la RGPD, le lancement de Clear History pourrait jouer en faveur de Facebook. Si tout se passe bien, cela devrait permettre à ce réseau social de se couvrir contre les futures éventuelles sanctions.

Bref, il y a des chances que cette nouvelle fonctionnalité rehausse un peu la cote de Facebook. Et Nathalie Devillier, une spécialiste de la protection des données le confirme. Selon elle, cela s’assimile à un coup de communication pour permettre à Facebook de redorer son blason.

 

 

WhatsApp a 10 ans en 2019

L’APPLICATION DE MESSAGERIE WHATSAPP A 10 ANS EN 2019

Depuis plusieurs années, WhatsApp apparait dans la famille des réseaux sociaux comme l’un des préférés par les utilisateurs. Et dans bon nombre de pays à travers le monde, cette appli a vraiment cote. En 2019, ce réseau social fête 10 ans et CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous offre un décryptage de cette application.

Une décennie bien bouclée …

Le dimanche 24 février 2019, l’application de messagerie WhatsApp avait célébré ses 10 ans.

En effet, elle existe depuis le 24 février 2009. Fondé par Brian Acton et Jan Koum, deux anciens ingénieurs de Yahoo, elle se fait racheter en 2014 par Facebook.

Ensuite, cette appli s’est progressivement hissé à un rang mondial. Actuellement, elle compte parmi les applications de messagerie les plus utilisés dans le monde.

Aussi, aujourd’hui, elle cumule 1,5 milliard d’utilisateurs dont plus de 14 millions de Français.

Par ailleurs, il faut reconnaitre qu’au fil des années WhatsApp a garni son portefeuille de fonctionnalités. Ainsi, après les messages textes simples, d’autres comme partage de localisation, messages vocaux ou discussions de groupes ont suivi.

En outre, en 2019, ses utilisateurs ont droit aux appels de groupe et utilisent des stickers de l’appli.

Tout compte fait, au bout de ses 10 ans, WhatsApp fait un bilan plutôt évolutif. Cette application n’a montré aucun signe de faiblesse dans sa progression et n’aura connu aucun ralentissement depuis ses débuts.

 

Des raisons pour continuer d’aimer WhatsApp

Même après 10 ans, WhatsApp continue d’attirer de nouveaux utilisateurs. Et les fans de cette appli se comptent aussi bien chez les jeunes que parmi les adultes et les seniors.

En fait, l’intérêt que lui porte généralement les utilisateurs se justifie aisément par bien d’avantages qu’elle procure.

Premièrement, WhatsApp séduit une majorité d’utilisateurs grâce à sa gratuité partout dans le monde. C’est-à-dire que depuis ses débuts à ce jour, son téléchargement et son utilisation n’engage aucun frais.

Deuxièmement, ce réseau social contourne les barrières frontalières. Autrement dit, avec WhatsApp, les messages s’envoient directement et instantanément entre utilisateurs d’ici et de l’étranger. Ainsi, les utilisateurs peuvent restés en contact avec leurs amis, parents et petits enfants à l’autre bout du monde.

Ensuite, l’application WhatsApp permet de rapprocher bien de monde en formant des groupes familiaux, des groupes d’amis et même des groupes professionnels.

En plus, en matière de publicité et de diffusion d’informations, elle reste un véritable atout pour les connaisseurs.

Enfin, pour bon nombre d’utilisateurs, WhatsApp restera l’appli de messagerie préférée pendant encore longtemps. Et cela ne changera pas de sitôt tout simplement parce qu’ils pourraient bien ne plus pouvoir s’en passer.

African Security Exhibition & Conference (Asec Expo), 1er salon technologique africain

ASEC EXPO 2019 : UN SALON TECHNOLOGIQUE AFRICAIN POUR LA SÉCURITÉ EN AFRIQUE

L’Afrique vient de tenir son premier salon africain 100% technologique. Baptisé African Security Exhibition & Conference (ASEC Expo), cette messe technologique a réuni un large panel d’entreprises. Et ces dernières ont présenté de nombreuses solutions particulièrement innovantes en mettant l’accent sur la sécurité.

 

Une toute première édition accueillie par le Maroc

Les avancées technologiques se multiplient dans le monde et l’Afrique ne compte pas rester en marge de cette évolution.

Ainsi, du 19 au 21 février 2019, la capitale marocaine a abrité le premier salon africain spécialement dédié aux technologies.

Aussi, de nombreuses entreprises marocaines et internationales ont répondu présent à ce grand rendez-vous panafricain.

Par ailleurs, il faut noter qu’outre ces entreprises, de nombreuses associations et fédérations professionnelles ont participé à l’ASEC EXPO 2019.

En plus, comme tous les grands salons technologiques, l’ASEC EXPO 2019 a bénéficié d’un important visitorat professionnel. Et dans ce lot figuraient des responsables informatiques et des haut responsables d’entreprises publiques et privées.

Pour finir, cette première messe technologique 100% africain a également constitué un lieu de rencontre de nombreux opérateurs économiques d’Afrique.

 

 

Un salon pour faire face aux problèmes de sécurité en Afrique

L’ASEC EXPO 2019 marquera positivement les acteurs africains de la sécurité technologique.

En effet, le thème de l’évènement portait sur les solutions technologiques de sécurité pour le développement humain en Africain.

Donc, durant ce salon, les participants ont partagé des expériences et solutions technologiques de pointe en matière de sécurité.

Ainsi, rencontres, conférences et ateliers traitant de la sécurité ont meublé l’évènement et ce, sous ses différents paramètres. Aussi, la présence d’experts, consultants et spécialistes en sécurité a apporté un rayonnement exceptionnel à ce salon technologique africain.

En outre, on reconnaitra que ce salon renforcera les ambitions de développement technologique de l’Afrique surtout en matière de sécurité. Et cela se justifie car l’ASEC EXPO 2019 a permis d’aborder des domaines comme électronique, cyber sécurité ou sécurité territoriale.

Enfin, on retiendra que ce 1er Salon technologique 100% africain a mis en lumière des solutions particulièrement innovantes. Et cela demeurera une opportunité majeure pour se mettre à jour sur les technologies actuelles et à venir en matière de sécurité.

 

Orange, Lancement de la 4G+ au Burkina Faso

ORANGE OFFRE LA 4G+ AUX UTILISATEURS DU BURKINA FASO

Au pays des hommes intègres, le groupe Orange améliore la connectivité en lançant officiellement la 4G+. Ainsi, certains utilisateurs pourraient déjà surfer sur internet à une vitesse remarquable.

 

Bobo pour le lancement de la 4G+

En matière de connectivité, la ville de Bobo-Dioulasso pourrait ne plus avoir de gros soucis à se faire.

En effet, le Directeur général d’Orange Burkina Faso, Ben Cheick Haïdara a récemment procédé au lancement officiel de la 4G+. Et l’évènement tenu à Bobo le vendredi 15 février dernier a rassemblé un parterre de personnalités.

Aussi, ce lancement officiel conduite par Orange Burkina a également permis de présenter les téléphones compatibles 4G du groupe Orange. Accessibles à partir de 47 900 francs CFA, ces téléphones offrent une garantie dans l’optimisation des avantages de la 4G+.

En outre, profitant de cette cérémonie, M. Ben Cheick Haïdara a annoncé le projet de construction d’un lycée scientifique. Par cet investissement de plus de 500 millions de F CFA, Orange Burkina Faso confirme son rôle d’entreprise citoyenne.

Bref, en lançant la 4G+, Orange leader du marché, compte offrir le meilleur débit et un réel confort d’utilisation d’Internet.

 

 

Des avantage pratiques pour les internautes burkinabés

En passant à la technologie cellulaire de 4e génération (4G+), les internautes de Bobo-Dioulasso vont expérimenter un meilleur débit.

En fait, la navigation sous 4G+ serait plusieurs fois meilleure à celle constaté avec la 3G. Et les populations de Sya peuvent s’attendre à jouir de multiples avantages.

Ainsi, les internautes pourront par exemple :

  • Regarder instantanément des chaines de télévision et des vidéos en haute définition (HD) ;
  • Procéder à des téléchargements assez rapides ;
  • Accéder aux données avec une plus grande vitesse (10 fois supérieure à celle de la 3G).

Aussi, en proposant cette technologie, Orange Burkina Faso entend bien améliorer l’expérience utilisateur. Et son directeur général a souligné que sous 3G, certains fichiers s’ouvraient seulement au bout d’une ou deux minutes. Cependant, avec la 4G+, il rassure qu’il suffira de quelques secondes pour ouvrir ces mêmes fichiers.

Enfin, c’est clair que la 4G+ d’Orange au Burkina Faso va indubitablement apporter un gain en productivité aux utilisateurs.

 

 

Une université technologique coréenne au Kenya d'ici 2022

KAIST KENYA : UNE UNIVERSITÉ CORÉENNE POUR FORMER DES INGÉNIEURS LOCAUX

La Corée du sud compte bien apporter un coup de pouce au développement technologique du Kenya. Et pour cela, les coréens envisagent créer KAIST, une université technologique dans ce pays d’Afrique de l’Est. Cela pourrait constituer une véritable pépinière d’ingénieurs qui boosteront l’économie de la connaissance au Kenya.

 

KAIST : La future université d’ingénieurs au Kenya

D’ici 2022, les jeunes kenyans pourront se former dans une nouvelle université technologique dénommée KAIST. En français, on parlera de l’Institut avancé de science et de technologie de Corée du Sud.

En effet, ce futur établissement marquera un pas significatif de l’appui que la Corée du sud offre au Kenya. C’est-à-dire que cet institut de formation d’ingénieurs se mettra en place avec le soutien des Coréens.

Par ailleurs, cette université sera située au sein de la technopole de Konza, près de Nairobi, la capitale kényane.

Enfin, annoncé en février 2019 à l’université de Nairobi, ce projet restera exclusivement bénéfique aux étudiants du cycle supérieur.

 

 

Les ambitions visées …

Pour bon nombre d’analystes, le Kenya reste un pays à bonne croissance économique. Pourtant, ce pays souffre d’une pénurie d’ingénieurs dans les domaines électriques, mécaniques, civils et agricoles.

Donc, le projet de construction d’une université d’ingénieurs lancé par la Corée vient résoudre un problème crucial. Aussi, selon la Corée du Sud, réaliser cette ambition devra contribuer au développement technologique du Kenya.

Par ailleurs, cela pourrait permettre au Kenya d’atteindre un de ces objectifs majeurs. Celle qui consiste à se transformer en économie de la connaissance en misant davantage sur l’innovation scientifique et technologique.

En outre, Sung-Chul Shin, responsable coréen et président du KAIST, cette future université technologique pourra devenir un institut d’entrepreneurs.

Tout compte fait, l’université technologique KAIST accueillera probablement un lot de 200 étudiants en 2022. Et si tout va bien, quelques années après, le Kenya pourra compter plus d’une centaine de nouveaux ingénieurs hautement qualifiés.