RD CONGO NOUVELLE ALLURE DU NUMÉRIQUE AVEC FELIX TSHISEKEDI

RD CONGO : NOUVELLE ALLURE DU NUMÉRIQUE AVEC FÉLIX TSHISEKEDI

Président de la République depuis 2019, Félix Antoine Tshisekedi compte bien faire bouger le numérique et l’internet en RD Congo. Et pour cela, il initie plusieurs actions prometteuses. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous dévoilent quelques-unes de ses principales actions de ce qu’on appelle “programme numérique de Félix Tshisekedi“.

La création de l’agence de développement du numérique(ADN)

A priori, cette agence devra favoriser la promotion des technologies de l’information et de la communication. Ainsi, elle agira comme le conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication dans la sphère médiatique.

RD Congo, la mise en place d’un conseil national du numérique(CNN)

Le conseil national du numérique aura un rôle particulièrement important en RD Congo. En fait, ce Conseil planchera sur les thématiques de mise en œuvre de la stratégie et des actions prioritaires du Numérique. Aussi, il devra réunir, dans un cadre fonctionnel, le premier ministre et les ministres concernés par lesdites thématiques.

 

Un système de visa électronique en RD Congo

Selon cette mesure du Plan numérique, le Président entend mettre en place un système de délivrance de visa électronique. Autrement dit, les ressortissants étrangers désireux de se rendre en RD Congo pourront obtenir des visas électroniques.

 

Identification biométrique de la population

Le Président Félix Tshisekedi projette également le lancement d’une campagne d’identification biométrique de tous les citoyens. Cela permettra de doter le pays d’un registre national de la population d’ici à 2020.

Donc, avec ce plan national du numérique en RD Congo, Félix Tshisekedi donne une allure numérique nouvelle à son pays. Il dit vouloir faire du numérique congolais un levier d’intégration, de bonne gouvernance, de croissance économique et de progrès social.

Enfin, on retiendra que l’atelier de validation de ce Plan national du numérique en RDC a impliqué d’importantes dépenses. Aussi, il conviendra de fournir les efforts nécessaires pour que les mesures ainsi annoncées connaissent vraiment un succès dans leur mise en œuvre.

GIMAC UNE AVANCEE CONSIDÉRABLE POUR LA MONÉTIQUE EN AFRIQUE CENTRALE

GIMAC : UNE AVANCÉE CONSIDÉRABLE POUR LA MONÉTIQUE EN AFRIQUE CENTRALE

Dans les pays de l’Afrique centrale, la monétique se développe et tend à offrir la possibilité d’expérimenter une nouvelle ère. Et pour ce faire, le GIMAC prépare une action plutôt favorable. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous donne quelques détails.

 

Gimac, une plateforme monétique intégrale…

A la date du 30 juin 2019, le Groupement Interbancaire monétique de l’Afrique Centrale a enregistré un record très motivant. Cette structure avait cumulé un volume des transactions financières traitées qui s’élevait à 120 milliards de FCFA.
Alors, les dirigeants ont décidé de lancer prochainement une nouvelle plateforme monétique intégrale propre à la Gimac. Pour confirmer cela, il suffit de parcourir l’interview de Valentin Mbozo’o paru dans le magazine ‘’Investors 4 Africa’’. Au passage, il faut noter que V. Mbozo’o est le PDG du Gimac.

A priori, la plateforme attendue devrait apporter de nouveaux services numériques. Déjà, les utilisateurs peuvent espérer des services de convergence mobiles, de transfert d’argent et de cartes.

 

Des atouts importants et des perspectives prometteuses…

Sur un plan pratique, la nouvelle plateforme à laquelle aspire cette structure offrira un gros avantage aux utilisateurs.

A priori, avec ladite plateforme, ils pourront effectuer des transactions de carte en mobile, de mobile à compte, de compte à carte et autres.

Par ailleurs, d’aucuns vont à parler de monétique intégrale. Et le PDG du Gimac partage cet avis. Selon lui, la future plateforme va promouvoir dûment l’interopérabilité. Et cela se justifiera par les éventuelles interactions Carte, Mobile et Transferts interopérables.

Aussi, le GIMAC aura toutes les raisons de se réjouir du lancement prochain de cette plateforme. Cette dernière permettra d’expérimenter une parfaite harmonie dans les opérations.

Enfin, il faut également noter que l’opérateur envisage d’étendre la carte Gimac à l’américain Visa, après l’arrimage avec Union Pay. Ainsi, au final, de nombreux ressortissants de l’espace communautaires vont pouvoir effectuer des transactions partout dans le monde entier.

 

RENTRÉE SCOLAIRE 2019 CHEZ CAFE INFORMATIQUE EN FAVEUR DES ECOLES

RENTRÉE SCOLAIRE 2019 : INTERNET AU TOGO AVEC DE BELLES PERSPECTIVES CHEZ CAFE INFORMATIQUE

Au Togo, certains établissements ont déjà débuté la rentrée scolaire 2019. D’autres reprendront le 16 septembre prochain. Pourtant, bon nombre d’apprenants et d’enseignants devront recourir à internet. Et la société CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS fournit de gros effort pour garantir une meilleure rentrée scolaire avec internet au Togo.

 

 

Une rentrée scolaire 2019 avec internet en mieux…

Aujourd’hui, l’éducation se transforme avec l’informatique et l’internet. Et pour la société CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS, l’internet au Togo va plus loin qu’un simple service. Surtout, lorsqu’il s’agit de penser à l’éducation.

En effet, pour le PDG de cette structure d’informatique, Jean-Marie Noagbodji estime qu’il faut absolument de l’internet de qualité pour une meilleure éducation au Togo.

Aussi, convaincu de cette réalité, le service technique de ladite société a profité des vacances pour amorcer de grands travaux.

A présent, concernant l’internet au Togo, CAFE INFORMATIQUE peut garantir une meilleure qualité pour la rentrée scolaire 2019.

Bref, aussi bien sur le plan technique que commercial, la société met le paquet. Tout est mis en œuvre pour offrir une joyeuse rentrée scolaire avec internet.

 

Avoir internet dès la rentrée scolaire …

Certains établissements scolaires et de nombreux parents d’élèves songent à prendre une connexion internet. Et pour ces derniers, la rentrée scolaire 2019 reste un moment idéal.

En effet, CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS plancherait sur une option ‘’tarif social pour l’internet scolaire’’.

Par ailleurs, il demeure évident que la société mère de l’internet au Togo compte bien promouvoir davantage l’internet en même temps que l’éducation. Selon elle, l’internet représente une grande mine d’informations qui, bien contrôlée, permettrait aux étudiants et élèves d’augmenter leurs chances de réussir.
Autrement dit, il faudra songer à prendre des mesures nécessaires afin de garantir une meilleure utilisation d’internet pendant l’année scolaire.

Tout compte fait, CAFE INFORMATIQUE rappelle que pour cette rentrée scolaire, parents et responsables d’éducations devront mieux s’informer. Tout le monde doit absolument aspirer à un usage sûr, responsable et intelligent d’Internet.

 

ARAFAT DJ UNE FONDATION HUMANITAIRE, UN MUSÉE ET UN LABEL EN L’HONNEUR DU DAISHIKAN

ARAFAT DJ : UNE FONDATION HUMANITAIRE, UN LABEL ET UN MUSÉE EN L’HONNEUR DU DAISHIKAN

Après sa mort le 12 Août 2019, le célèbre artiste ivoirien Arafat DJ a connu une adulation exceptionnelle. Aussi, pour continuer d’honorer sa mémoire, de grandes choses se préparent et se mettent en place. La rédaction de CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS a fait le tour des infos et vous donne l’essentiel ici. Découvrez !

Sa grande mère ouvre une fondation humanitaire au nom d’Arafat Dj

La mère de Tina Glamour et grande mère de la star Arafat DJ compte bien faire plaisir à l’illustre disparu. Elle s’appelle Lou Amanan Hélène Dandi et travaille depuis longtemps au côté du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) en tant que travailleur humanitaire.

A priori, l’histoire retiendra que le Yorobo avait des liens forts avec sa grande mère. Aussi, cette dernière qui reste une confidente de l’artiste s’engage à mettre sur pied la Fondation Arafat Dj.

Selon elle, cela faisait partie des projets que le DAISHIKAN souhaitait réaliser alors qu’il était encore vivant. Donc, pour honorer sa mémoire, elle veut réaliser ce rêve de son feu petit-fils ‘’Houon Ange Didier’’.

Par ailleurs, il faut préciser que la fondation Arafat Dj aura une vocation purement humanitaire. Elle va œuvrer dans le social pour aider les veuves, les orphelins et les enfants de la rue. Aussi, cette fondation qui découle des aspirations du Yorobo portera assistance aux familles démunies.

Au final, tous ceux qui connaissent le leader des ‘’Chinois’’ connaissent sa générosité légendaire et son grand cœur. C’est certain qu’un tel projet adoucira davantage le repos de son âme.

Les membres de la Yorogang valorisent davantage le label Arafat Dj

L’ex-Chef de la Yorogang a quitté le monde des vivants et pourtant, son nom va encore raisonner pendant très longtemps. Et pour ce faire, ses amis de la Yorogang se donnent une double mission :

Premièrement, ils entendent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour pérenniser les œuvres de Yorobo. Secundo, ils s’engagent à continuer d’œuvrer pour la promotion et la valorisation de la culture ivoirienne.

Bref, les lieutenants d’Arafat Dj n’ont pas l’intention de laisser sombrer l’empire de la Yorogang. Bien au contraire, ils demeurent mobilisés pour sauver ce label qui continuera d’évoluer dans un esprit de réconciliation.

Le musée d’Arafat DJ

Avant les obsèques du DAISHIKAN, le ministre ivoirien de la culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman, avait fait une déclaration importante. Il avait évoqué l’idée de la construction d’un musée qui portera le nom d’Arafat.

Ensuite, il a précisé que ledit musée se fera avec des dons, recettes d’événements et autres activités liés à Arafat. Ainsi, le musée d’Arafat verra probablement le jour.
Enfin, notons qu’on y trouvera beaucoup d’objets appartenant à l’artiste. Dans ce lot, on citera des vêtements de scènes, trophées, chaînes, colliers, chaussures, gants, motos, voitures, lits, fauteuils ect.

 

 

JACK MA D'Alibaba quitte son poste à la tête de l'entreprise

JACK MA D’ALIBABA QUITTE SON POSTE A LA TÊTE DE L’ENTREPRISE

Jack Ma, le N°1 de la grande entreprise Alibaba vient de céder sa place de directeur. Ainsi, il tire sa révérence pour se concentrer à autre chose. Pourtant, la société se porte bien ! Alors, que se passe-t-il ? CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS éclaire votre lanterne.

 

Jack Ma passe la main après deux décennies…

L’entreprise Alibaba restera l’une des sociétés chinoises les plus célèbres au niveau mondial. Et cela a été possible grâce à de longues années d’investissement et d’engagement du charismatique Jack Ma.

En effet, cela fait 20 ans que Jack Ma a créé cette entreprise de commerce électronique. Et depuis lors, il a toujours occupé le poste de N°1. A présent, il a décidé de passer la main à un autre.

Aussi, pour l’occasion, il fait confiance au N°2 du groupe qui devra assurer la continuité de l’œuvre de Jack. Il s’agit naturellement du très discret Daniel Zhang.

Donc, à compter de ce 10 septembre 2019, le milliardaire chinois père d’Alibaba prend partiellement congé de ces fonctions.

 

Un moment mémorable pour la passation de pouvoir…

Pour marquer l’occasion, le chinois qui pèse plus de 40 milliards de dollars a décidé de faire les choses en grand. Et pour cela, il a organisé un méga évènement festif de 4 heures dans un stade de 80 000 personnes.

Aussi, le riche homme de 55 ans a profité de cette occasion pour faire d’une pierre deux coups. Il a célébré simultanément son anniversaire et son départ de la tête de l’entreprise.

En outre, Jack a fait plaisir à toute l’assistance en interprétant ‘’You raise me up’’ une chanson populaire en chine. Pour prester, il a porté une perruque et un costume de rock star.

Voilà pour cet homme très charismatique, une belle façon de marquer spécialement ce grand moment de sa vie.

 

Laisser une fonction pour nourrir des ambitions philanthropiques…

Le fondateur d’Alibaba a toujours accordé une importance particulière aux actions philanthropiques. Ainsi, en laissant ses fonctions de Directeur, il compte se consacrer désormais à l’accompagnement des initiatives innovantes dans les pays en voie de développement.

Ainsi, il envisagerait d’accompagner plusieurs jeunes en Afrique dans le cadre du mentoring de leurs startups.
Par ailleurs, il aurait prévu un déplacement sur l’Ethiopie. Dans ce pays, il entend contribuer à la mise en place d’une économie numérique, axée sur la formation des jeunes. En clair, Jack Ma veut sans doute aider à la promotion de l’éducation et la formation des jeunes de pays développés.

Tout compte fait, on admettra que Jack Ma se retire de ses fonctions de N°1 du géant mondial Alibaba. Toutefois, en tant que membre du conseil d’administration, il conservera certaines fonctions consultatives au sein du groupe.

 

5G en Afrique quelques pays africains déjà mobilisés

5G EN AFRIQUE : QUELQUES PAYS AFRICAINS SE POSITIONNENT…

Depuis avril 2019, la Corée du Sud a marqué un grand bond en ce qui concerne la 5G. Ensuite, d’autres pays développé lui ont emboité le pas. Et dans cet élan d’évolution, l’Afrique ne compte pas demeurer en retrait. Ainsi, quelques pays africains montrent déjà leur ambition de mettre en œuvre une technologie de cinquième génération (5G). CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous donne plus de détails sur la 5G en Afrique cette année.

 

Cap vert dans les pas de l’Egypte

Lorsqu’il faudra citer les pionniers de la 5G en Afrique, on citera probablement le Cap Vert. En effet, les autorités cap verdiennes auraient organisé en juillet dernier un grand évènement relatif à la 5G. Il s’agissait d’un atelier qui portait comme thème « Promouvoir la 5ème génération de communications mobiles au Cap-Vert ».
Aussi, il faut préciser que ledit atelier a tenu avec la collaboration de la multinationale Huawei. Et selon le vice-Premier ministre Olavo Correia, le Cap-Vert doit devenir une nation numérique. Il pense également que l’introduction de la 5G permettra d’espérer une vie meilleure, un meilleur revenu et davantage d’opportunités.

Par ailleurs, le Cap vert ne sera pas le seul pays africain à compter sur Huawei pour aller vers la 5G. Avant cet état insulaire, l’Egypte avait déjà plancher sur la 5G avec la collaboration de l’entreprise chinoise.
En plus, il faut également souligner qu’en mai 2019, l’entreprise Huawei avait signé un protocole d’accord avec l’Union Africaine. Et l’accord en question porte sur 5 domaines dont la 5G.

Bref, on réalisera que Huawei reste une aide favorable pour atteindre des objectifs liés à la 5G en Afrique.

 

 

D’autres belles illustrations de la 5G en Afrique

Outre le Cap vert et l’Égypte, il y a d’autres pays qui font d’importants efforts pour promouvoir la 5G en Afrique. Aussi, dans ce lot de pays, on citera :

Tout compte fait, c’est clair que certains pays africains courent déjà derrière le déploiement de la 5G et cela ne se fait pas sans difficulté. Seulement, une question demeure ! Sont-ils réellement prêts à utiliser et commercialiser dûment cette technologie ? Qui vivra saura !

Pendant et après Miss Togo 2019 des signes du changement du Togo

MISS TOGO 2019 : APRÈS L’ÉLECTION, L’AVENIR DU TOGO SE DESSINE…

Depuis ses grands débuts, l’évènement Miss Togo a toujours attiré du monde. Pourtant, la mobilisation de l’édition 2019 laisse croire qu’au Togo, beaucoup de choses changent. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS a mené des enquêtes sur les réseaux sociaux pour déceler les pistes du changement du Togo. Découvrez tout dans les prochaines lignes !

Une élection transparente et juste en faveur de la Miss Togo 2019

Au Togo, les critiques autour des élections défrayent souvent la chronique. Et cela reste avéré dans tous les différents d’élections. Pourtant, lors de cette 25e édition de l’élection Miss Togo, l’histoire retiendra un déroulement très satisfaisant.

En effet, le choix de Miss Yombo a ravi tous les togolais honnêtes. A l’étape des questions aux miss, elle a littéralement convaincu aussi bien le public du Palais que les membres du jury.

Ainsi, on retiendra que pour cette fois, le choix de la Miss Togo s’aligne dûment dans les perspectives du peuple.

Bref, même si tous les togolais ne le disent pas à haute voix, ils espèrent pareil. Autrement dit, ils nourrissent l’espoir que la même chose se passera lors de toutes les prochaines élections que le Togo connaitra.

 

Les derniers seront les premiers…

Dans l’élaboration de la liste des candidates retenues pour la grande finale de Miss Togo 2019, il a fallu numéroter chacune d’elles. Et la dernière de la liste était la nommée YOMBO Aïda. Ensuite, après les votes du public et le passage des étapes de la grande finale, les résultats sont tombés.  La reine de beauté togolaise de l’année 2019 était bel et bien la dernière de la liste : Yombo Aïda.

De même, le Togo a longtemps figuré parmi les derniers de liste dans de nombreuses circonstances. Pourtant, cette année, plusieurs faits montrent que le Togo commence à changer vers un meilleur avenir. En exemple, on citera :

Au regard de ces belles illustrations du changement du Togo, on peut déduire une conclusion. Il y des raisons de croire que l’histoire de Miss Togo 2019 soit un indice de celle du Togo qui évolue. En clair, le Togo passe progressivement de la classe des derniers au rang de premier.

 

 

Le dessin futur du Togo avec le Camp IYF 2019

Exactement 3 jours après l’évènement Miss Togo 2019, notre cher pays le Togo a abrité la 11e édition du CAMP IYF.

Ainsi, du 27 au 30 Août 2019, ce grand rendez-vous de la jeunesse à mobiliser plus de 3000 jeunes. Et le thème développé pour l’occasion portait sur ‘’le changement de mentalité pour le développement économique du Togo’’.

En outre, durant ce camp, l’ONG IYF Togo a conduit la jeunesse présente à découvrir son slogan visionnaire. A priori, cette ONG clame haut et fort « Togo, centre de l’Afrique de l’ouest ».

Tout compte fait, l’évènement Miss Togo 2019 et d’autres évènements comme la camp IYF 2019 témoignent du changement du Togo. D’aucuns pourraient prétendre le contraire. Cependant, l’espoir rend heureux donc on espère qu’à partir de cette année, le Togo va aller de gloire en gloire.

SERVICE MOBILE EN AFRIQUE EN 2019 PLUSIEURS PAYS S’ILLUSTRENT BIEN

SERVICE MOBILE DANS L’AFRIQUE DE 2019 : PLUSIEURS PAYS S’ILLUSTRENT BIEN…

En Afrique, les services mobiles connaitre une évolution croissante particulière et ce, essentiellement dans le domaine du paiement électronique. Aussi, plusieurs pays africains jouent le jeu de l’innovation en proposant des solutions très utiles. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous donne une vue panoramique de quelques pays qui s’illustrent bien dans ce sens.

 

Cameroun, mobile money avec Express Union

Au Cameroun, WhatsApp devient plus qu’une simple application pour s’envoyer des messages. En effet, grâce à Express Union, les utilisateurs camerounais peuvent jouir d’un service de mobile money via WhatsApp. Et le concept lié à ce service reste très simple. Il faut pouvoir transférer de l’argent à un proche aussi facilement qu’on peut lui envoyer un message WhatsApp. En plus, cela permet de jouir de bien d’autres services au-delà du transfert d’argent.

Ainsi, avec ce service innovant, Express Union devra prendre une belle ascendance. A priori, en Afrique centrale, il serait le tout premier opérateur à proposer un service de mobile money via WhatsApp.

Par ailleurs, il faut préciser que dans d’autres régions de l’Afrique, certaines entreprises ont déjà réussi à allier WhatsApp au service mobile. On citera en exemple MyWari du Sénégal pour l’Afrique de l’ouest ou MTN Chat de l’Afrique du Sud (Afrique méridionale).

Enfin, on retiendra que cette innovation vient améliorer l’expérience du mobile money dans la vie des populations du Cameroun. Pour essayer ce service, il suffira de se rendre à l’adresse suivante : http://wa.me/237674945282.

Le service mobile au Congo Brazza avec Bridge Money

Une nouvelle application baptisée Bridge Money vient de faire son entrée dans le monde des services mobiles au Congo.

En effet, il s’agit d’une application d’interopérabilité du mobile money. Aussi, elle se comporte comme un convertisseur qui rendrait possible les transactions mobiles money entre Airtel et MTN.

Donc, le Bridge Money permettrait aux utilisateurs de jouir de trois principaux atouts :

  • Convertir le solde Airtel money en MTN money et vice-versa ;
  • De s’envoyer mutuellement de l’argent ;
  • De retrouver facilement les points mobiles money les plus proches.

Bref, notons que pour utiliser ce service, c’est très simple. Il suffit d’avoir un smartphone ou une tablette et d’aller sur Play Store de Google pour télécharger l’application.

 

 

Le Togo s’améliore en service mobile

Dans les pays d’Afrique de l’ouest, les services mobiles apportent de plus en plus de solutions aux besoins des utilisateurs. Et cela se remarque également au Togo.

Ainsi, les togolais ont désormais recours aux services mobiles pour de nombreux services. Dans ce lot de service, on pourra citer :

Paiements des cotisations sociales via Tmoney et Flooz ;

les opérations sur compte Eco CCP ;

le paiement de la facture d’eau chez la Tde via Tmoney et Flooz.

En outre, même les opérateurs économiques ont désormais la possibilité de recourir aux services de Mobile-Money (T-Money, Flooz). Et cela se fait par rapport aux frais impliqués dans les démarches de création d’entreprise vers le CFE.
Toute compte fait, il demeure évident que l’Afrique va connaitre de plus en plus d’évolution dans le mobile money. Et le Togo ne restera sans doute pas en marge de cette évolution certaine.

 

Cet article est  publié par CAFE INFORMATIQUE & TÉLÉCOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCÈS À INTERNET CAFE INFORMATIQUE & TÉLÉCOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER

Drone araignée un nouveau drone chinois

DRONE-ARAIGNÉE : LA CHINE PREND DE L’AVANCE DANS LE SECTEUR DES DRONES

Le domaine de conception des drones ne cesse d’évoluer et la Chine semble bien lancée pour dominer le secteur. En effet, le gouvernement chinois vient d’inventer un drone dont les fonctionnalités se rapprochent exceptionnellement des méthodes d’une araignée. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous livre toutes les informations essentielles concernant ce drone-araignée.

 

Drone-araignée, un projet du gouvernement chinois

En Chine, nul ne parlera de drone-araignée sans mentionner le gouvernement chinois. En effet, cette invention reste l’œuvre de la China Aerospace Science and Industry Corporation. Il s’agit d’un groupe de sociétés géré par le gouvernement chinois.

A priori, la China Aerospace Science and Industry Corporation (CASIC) fabrique des composants de lanceurs et de satellites. Aussi, elle produit du matériel informatique et électronique à l’instar des drones.

Enfin, en inventant ce drone-araignée, la Chine marque un grand pas dans l’industrie mondiale de production des drones.

 

 

Les avantages du drone-araignée

Le nom de drone-araignée n’a rien d’un hasard. En fait, il s’agit d’un drone particulier dont le mode d’action se rapproche bien de celui des araignées.

Ainsi, ce nouveau drone chinois permettrait de lancer un vaste filet sur une cible en vue de l’envelopper complètement. Ensuite, la cible ainsi prise dans un filet d’environ 172 mètres sera entrainée dans une chute vers le sol.

Aussi, le drone-araignée servira à effectuer des missions de reconnaissance et aidera à bombarder d’éventuelles cibles ennemies. En plus, selon le concepteur, ce drone spécial travaillera pas de façon unilatéral. Elle agira de concert avec les systèmes de missiles basés au sol et les radars.

Par ailleurs, il convient de préciser que le drone-araignée est un drone dédié au combat et doté de caméra. Donc, les chinois pourront s’en servir pour détecter, intercepter et éventuellement capturer d’autres drones en zones non autorisées.

Tout compte fait, on déduira que la Chine peut désormais capturer des drones étrangers ou suspects au lieu de les détruire. Aussi, il faut préciser que le drone chinois n’est pas le premier du genre.

 

 

AFRIQUE DU SUD ET VIOLENCES CONTRE ÉTRANGERS DES CONSÉQUENCES GRAVES AU-DELÀ DE LA MORT

AFRIQUE DU SUD ET VIOLENCES CONTRE ÉTRANGERS : DES CONSÉQUENCES GRAVES AU-DELÀ DE LA MORT

Durant plusieurs jours, l’Afrique du sud a connu une phase sombre de son histoire. Des jeunes sud-africains ont décidé de se livrer à une regrettable chasse aux étrangers. Et naturellement, cela a occasionné d’importants dégâts humains et matériels. Ces actes xénophobes ont causé plusieurs cas de décès et plus encore. La rédaction de CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous dévoile les principaux dégâts enregistrés outre les décès déplorés.

 

De multiples cas de boycott…

Les vagues de violences sud-africaines ont suscité de nombreux cas de boycott tout azimuts. Ainsi, le gouvernement nigérian a boycotté la réunion du Forum économique mondial au Cap.

Aussi, de nombreux artistes ont montré leur mécontentement en boycottant leurs évènements prochains prévus en Afrique du sud. On citera en exemple Tiwa savage et Burna Boy.

Par ailleurs, en Zambie, un match amical international de football qui devait se jouer contre l’Afrique a simplement été annulé. L’équipe nationale zambienne a simplement dit NON.

 

Attaques de structures commerciales…

En Afrique du sud, les violences visaient principalement les étrangers propriétaires de magasins ou d’entreprises. A priori, les ressortissants nigérians auraient essuyé d’importantes pertes. Le bilan ferait état de nombreux commerces et de biens saccagés et brûlés.

Par ailleurs, au Nigéria, les représailles ont conduit à des attaques menées contre des enseignes sud-africaines. Ainsi, plusieurs magasins nigérians du géant sud-africain MTN et l’enseigne Shoprite auraient subi des attaques. Naturellement, au Nigéria comme en Afrique du Sud, ces vagues de violences ont occasionné des coups durs à la vie économique.

Enfin, pour fuir les violences, près de 600 nigérians ont opté pour le rapatriement. Et nul ne dira que ce lot de ressortissants rapatriés ne contribuait pas à l’économie sud-africaine. Cela restera probablement une grosse perte potentielle pour le pays.

 

Trouble des relations diplomatiques

Au plan africain, plusieurs chefs d’Etats comme Macky Sall ont condamné ces actes de violences xénophobes. Ils auraient également exigé du gouvernement sud-africain que des dispositions soient prises pour garantir une meilleure sécurité de leurs ressortissants.

En outre, ces violences ont également occasionné quelques tensions diplomatiques entre les deux géants de l’Afrique. Donc, le Nigeria a rappelé son ambassadeur installé à Pretoria. De son côté, l’Afrique du Sud avait annoncé la fermeture de son ambassade située à Abuja.

Pour finir, le parti au pouvoir nigérian a demandé la nationalisation des entreprises sud-africaines présentes dans le pays. Voilà une décision qui pourrait davantage corser les tensions entre les deux pays.

 

Cet article est  publié par CAFE INFORMATIQUE & TÉLÉCOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCÈS À INTERNET CAFE INFORMATIQUE & TÉLÉCOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER