PREMIER CAMP NUMÉRIQUE : DU MALI VERS LA SILICON VALLEY

Le premier camp numérique organisé par le Mali démontre un fort engagement du gouvernement dans la promotion des TIC. Aussi, c’était l’occasion pour mettre en compétition les meilleures startups maliennes. Et le comble, trois d’entre-elles ont bénéficié d’une bourse pour la Silicon Valley aux USA.

 

L’initiative gouvernemental ‘’Mali-Startup’’

La ville de Bamako a accueilli du 17 au 19 janvier 2019, l’évènement dénommé ‘’Mali-Startup’’. A priori, c’était à l’occasion du premier camp numérique, une initiative soutenue par le ministre malien de l’Economie Numérique.

En effet, c’est le Ministre Arouna Modibo Touré qui a procédé au lancement officiel de ce premier camp numérique. C’était le 17 janvier dernier, à l’hôtel Sheraton.

Aussi, cette initiative du Ministre a suscité un fort engouement de la jeunesse actrice du numérique au Mali. Au total, ils étaient 178 jeunes startupeurs à postuler.

En outre, ce premier camp numérique reste un évènement moteur pour l’impulsion des jeunes dans la culture numérique au Mali. Mieux encore, cela permettra de développer au sein de la jeunesse malienne le sens des initiatives et l’esprit d’entreprise.

Au final, le Gouvernement click here ne peut que se réjouir de cette initiative qui se positionnerait aisément comme vecteur de l’employabilité numérique.

 

De jeunes maliens à la Silicon Valley

Sur les 178 startups qui ont postulé, 30 seulement ont gagné l’approbation du jury et ce, à l’unanimité. Donc, ces 30 jeunes pousses ont participé au premier camp numérique de Bamako en présentant des projets très porteurs.

Ainsi, durant deux jours de monitoring, différents projets de ce premier camp numérique ont séduit les membres du jury.

Par ailleurs, trois projets parmi les 30 ont exceptionnellement retenu l’attention du jury constitué de spécialistes TIC (locaux, étrangers). Il s’agit des projets‘’YeelenCoura’’ de Seydou Sow, ‘’Lenani’’ de Abdallah Saliou Konta et ‘’Allô Mairie’’ de Harouna Keïta.

Aussi, comme récompense, les porteurs des projets sélectionnés vont bénéficier d’une bourse pour les Etats Unis. Cela constituera pour eux un voyage d’immersion dans la Silicon Valley.

En fin de compte, on réalise que le Mali regorge d’un grand nombre d’incroyables talents. Et ce camp numérique permettra certainement de booster l’innovation en redynamisant les secteurs vitaux de l’économie malienne.