ATTAQUES INFORMATIQUES DES HÔPITAUX : CYBERCRIMINALITÉ ET SANTÉ

La cybercriminalité en entreprises ou institutions est fréquente mais les attaques informatiques des hôpitaux existent aussi. Contrairement à ce que l’on pense généralement, de multiples cas d’hôpitaux victimes d’attaques informatiques se constatent. Comment cela est-ce possible ? Quelles mesures préventives sont envisageables ?

 

Attaque informatique dans les hôpitaux

Aujourd’hui, bon nombre d’hôpitaux sont informatisés. Et les PC de ces hôpitaux contiennent des informations importantes sur notre santé et même sur notre vie.

Or, les pirates informatiques sont toujours prêts à voler et exploiter toutes sortes d’informations. C’est donc évident qu’ils s’intéressent également aux hôpitaux. Ils augmentent ainsi les risques de cyber-attaques des hôpitaux.

Par ailleurs, il faut préciser que le danger lié aux attaques informatiques dans les hôpitaux est particulièrement grand. Cela est d’autant plus évident lorsqu’on constate ce qui peut arriver en l’absence des données du système informatique. Il serait donc impossible de consulter les antécédents d’un patient. Aussi, les allergies ou les antécédents médicaux de ce dernier resteront inaccessibles. En cas de crise majeure, aucun médecin ne pourra donc donner exactement des soins adéquats aux patients.

Finalement, on comprend qu’en cas d’attaque informatique contre un hôpital, bien de dossiers médicaux deviennent inexploitables. Et les conséquences seront très lourdes. Cela peut conduire au déni de service ou à la fuite d’informations potentiellement sensibles.

 

La méthode fréquemment utilisée

En général, face aux centres hospitaliers, les cybercriminels font recours aux  attaques par ransomware. C’est une sorte de chantage 2.0.

En effet, les pirates utilisent des malwares qui chiffrent vos click here données et rendent vos fichiers inaccessibles. Ces derniers sont comme verrouillés. Ensuite, les attaquants exigent de vous le paiement d’une rançon. Ce n’est qu’après règlement que vous pouvez récupérer la clé permettant de « déverrouiller » votre ordinateur. A partir de ce moment seulement, vous pourrez à nouveau accéder à vos fichiers.

Par contre, au cas où vous ne payez pas à temps, les cybercriminels efface le contenu de votre ordinateur.

Bref, en 2017, un cas grave d’attaque via malware avait déjà frappé plusieurs hôpitaux en Grande-Bretagne. Il s’agit de la crise de Wannacry.

 

Des mesures en perspective contre les cyber-attaques des hôpitaux

De nos jours, l’évolution technologique est un atout indispensable à l’amélioration de la qualité des soins. Avec les prouesses de l’e-santé, aucun hôpital ne voudra supprimer son parc informatique afin d’éviter les cyber-attaques.

Donc, la mise en place de solutions idoines s’impose pour relever le challenge de la cybersécurité dans les hôpitaux.

Comme exemples de solutions, on peut citer : la blockchain, la « Virtualisation et cloudification » et le « By Design ».

Tout compte fait, on retiendra qu’actuellement l’hôpital est un environnement fortement numérisé. Et la tendance aux cyber-attaques dans les hôpitaux ira croissant, surtout avec l’internet des objets. On espère que des solutions de cybersécurité seront davantage déployées. Et ce, aussi bien chez les fabricants d’équipements médicaux numérisés qu’au niveau des responsables informatiques dans les hôpitaux.

 

Article publié par C.A.F.E INFORMATIQUE & TÉLÉCOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCÈS INTERNET AU TOGO

C.A.F.E INFORMATIQUE & TÉLÉCOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER