Ark OS de HUAWEI : VERS UNE ALTERNATIVE A ANDROID

Dans les prochains smartphones Huawei, le système d’exploitation Android ne va sans doute pas tarder à avoir son remplaçant. La marque chinoise songerait déjà à Ark Os, le nouveau système d’exploitation qu’elle compte utiliser.

 

Ark OS, une nouvelle plateforme de Huawei

Depuis quelques semaines, Huawei n’a plus accès aux bonnes grâces de Google. Cette situation fait suite au décret de Donald Trump interdisant d’avoir des relations commerciales avec le géant chinois. En clair, la licence Android du constructeur chinois expirera le 19 août prochain.

Ainsi, face à la perte de sa licence Android auprès de Google, Huawei a décidé de sortir son propre système d’exploitation.

Et selon, des informations qui restent à confirmer le futur remplaçant d’Android pourrait s’appeler ARK OS. Déjà, le 24 mai dernier, Huawei a déposé la marque « ARK » et plusieurs extensions auprès de l’EUIPO.

Finalement, le prochain système d’exploitation de Huawei portera l’une des appellations suivantes : Huawei Ark OS, Ark OS ou Huawei Ark.

Un avenir avec quelques lueur d’espoir

Avec click here la décision de Google, Huawei entre dans le lot des sociétés qui ont du plomb dans les ailes.

En effet, après les complications relationnelles survenues entre elle et les Etats Unis, la firme chinoise a essuyé des pertes. En pratique, les ventes de Huawei ont sensiblement baissé.

Aussi, après Google, Huawei a perdu d’autres fournisseurs comme Intel, Qualcomm et Broadcom.

Pourtant, Ren Zhengfei, le PDG de ce géant chinois demeure confiant. Et déjà, il rassure les utilisateurs que tout irait bien.

Par ailleurs, il faut préciser qu’en 2018, Huaweil avait annoncé que des réflexions se faisait autour d’une alternative à Android. Seulement, à cette époque, l’entreprise n’avait pas la pression comme aujourd’hui.

Donc, il reste probable que la marque élabore effectivement Ark OS, son propre système d’exploitation. En plus, Huawei va devoir trouver de nouveaux fournisseurs de matériel puisqu’il s’approvisionnait essentiellement chez des entreprises américaines.

Enfin, il demeure évident que les difficultés s’annoncent multiples mais Huawei compte bien s’en sortir haut les mains.