ARIELLE KITIO, UN MODÈLE POUR LES JEUNES AFRICAINES PASSIONNÉES D’INFORMATIQUE

L’Afrique a de nombreux talents féminins en informatique. Pourtant, elles ne s’illustrent pas toutes comme la jeune Arielle Kitio. Celle-ci se distingue par son combat pour l’accès des femmes à l’informatique couplé d’une variété de distinctions internationales. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous présente cette passionnée du codage.

 

Promouvoir l’informatique au féminin, une mission…

Depuis toute jeune, la camerounaise Arielle Kitio n’a pas blagué avec les études. Très brillante, elle a obtenu son BAC en série C avec mention.

Aujourd’hui, doctorante en informatique génie logiciel, elle reste déterminée à former des pépites de l’informatique au Cameroun. Et son combat pour la vulgarisation de l’informatique va essentiellement en faveur des jeunes filles et des femmes. Cela se justifie aisément à travers les fruits de son travail.

En effet, Divine Dongo, une élève formée par ses soins avait remporté le “Innovation Prize” (2017) avec son projet Lama. Il s’agissait d’une application mobile dédiée à la promotion de l’apprentissage des langues maternelles camerounaises.

Ainsi, il demeure évident que pour Arielle Kitio, amener des femmes à apprendre l’informatique ou simplement le codage reste une priorité. Et cela reste une mission pour elle. En fait, elle reste convaincue que “La technologie est le meilleur égaliseur qui soi”.

Bref, selon elle, il faut tout mettre en œuvre pour insuffler la passion de la technologie click here aux jeunes filles d’Afrique.

Une brillante participation au Prix Margaret et de belles perspectives

Entrepreneuse et codeuse, Arielle Kitio dirige la start-up CAYSTI (CAmeroonYouthSchool Tech Incubator), en tant que CEO. Il s’agit d’un centre d’éveil technologique pour les enfants entre 6 et 15 ans. Les enfants en général et les filles surtout, y apprenne à explorer l’univers informatique. A priori, les bénéficiaires ont la possibilité de s’initier au codage grâce au logiciel intuitif et ludique abcCode.

En outre, cette année, avec sa start-up, Arielle a décroché avec brio le prix de la Femme Digitale Africaine 2019.

Aussi, il faut rappeler que cette distinction s’ajoute à une longue liste. En fait, cette techwomen avait décroché le Prix d’Excellence Femme Digitale, remporté ‘’Les Nanas Awards’’ et bien d’autres distinctions.

Par ailleurs, ce Prix Margaret pourrait encore doper les efforts d’Arielle Kitio. Cela fera d’elle un model pour les filles intéressées par l’informatique. En plus, cette brillante codeuse camerounaise entend continuer d’initier des filles au codage informatique. Elle soutient que cela pourrait développer leur créativité et leur autonomie.

Enfin, il faut préciser que cette passionnée des STEM ne se limite pas à l’informatique ou au codage. Elle compte œuvrer pour démystifier la technologie, ôter les barrières de langues et travailler sur les aptitudes cognitives des enfants africains.