ARAFAT DJ : UNE FONDATION HUMANITAIRE, UN LABEL ET UN MUSÉE EN L’HONNEUR DU DAISHIKAN

Après sa mort le 12 Août 2019, le célèbre artiste ivoirien Arafat DJ a connu une adulation exceptionnelle. Aussi, pour continuer d’honorer sa mémoire, de grandes choses se préparent et se mettent en place. La rédaction de CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS a fait le tour des infos et vous donne l’essentiel ici. Découvrez !

Sa grande mère ouvre une fondation humanitaire au nom d’Arafat Dj

La mère de Tina Glamour et grande mère de la star Arafat DJ compte bien faire plaisir à l’illustre disparu. Elle s’appelle Lou Amanan Hélène Dandi et travaille depuis longtemps au côté du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) en tant que travailleur humanitaire.

A priori, l’histoire retiendra que le Yorobo avait des liens forts avec sa grande mère. Aussi, cette dernière qui reste une confidente de l’artiste s’engage à mettre sur pied la Fondation Arafat Dj.

Selon elle, cela faisait partie des projets que le DAISHIKAN souhaitait réaliser alors qu’il était encore vivant. Donc, pour honorer sa mémoire, elle veut réaliser ce rêve de son feu petit-fils ‘’Houon Ange Didier’’.

Par ailleurs, il faut préciser que la fondation Arafat Dj aura une vocation purement humanitaire. Elle va œuvrer dans le social pour aider les veuves, les orphelins et les enfants de la rue. Aussi, cette fondation qui découle des aspirations du Yorobo portera assistance aux familles démunies.

Au final, tous ceux qui connaissent le leader des click here ‘’Chinois’’ connaissent sa générosité légendaire et son grand cœur. C’est certain qu’un tel projet adoucira davantage le repos de son âme.

Les membres de la Yorogang valorisent davantage le label Arafat Dj

L’ex-Chef de la Yorogang a quitté le monde des vivants et pourtant, son nom va encore raisonner pendant très longtemps. Et pour ce faire, ses amis de la Yorogang se donnent une double mission :

Premièrement, ils entendent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour pérenniser les œuvres de Yorobo. Secundo, ils s’engagent à continuer d’œuvrer pour la promotion et la valorisation de la culture ivoirienne.

Bref, les lieutenants d’Arafat Dj n’ont pas l’intention de laisser sombrer l’empire de la Yorogang. Bien au contraire, ils demeurent mobilisés pour sauver ce label qui continuera d’évoluer dans un esprit de réconciliation.

Le musée d’Arafat DJ

Avant les obsèques du DAISHIKAN, le ministre ivoirien de la culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman, avait fait une déclaration importante. Il avait évoqué l’idée de la construction d’un musée qui portera le nom d’Arafat.

Ensuite, il a précisé que ledit musée se fera avec des dons, recettes d’événements et autres activités liés à Arafat. Ainsi, le musée d’Arafat verra probablement le jour.
Enfin, notons qu’on y trouvera beaucoup d’objets appartenant à l’artiste. Dans ce lot, on citera des vêtements de scènes, trophées, chaînes, colliers, chaussures, gants, motos, voitures, lits, fauteuils ect.