ANGELIQUE KIDJO : UNE RÉCOLTE DE 251 MILLIONS DE DOLLARS POUR L’ENTREPRENEURIAT FÉMININ EN AFRIQUE

Au fil des années, la star béninoise Angélique Kidjo conforte sa position de défenseur des intérêts des femmes. Aussi, forte de ses qualités d’ambassadrice des femmes, elle a pu obtenir plus de 200 millions de dollars en faveur des femmes africaines. CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS vous apporte des précisions sur le sujet.

 

Angélique Kidjo, une ambassadrice des femmes entrepreneures d’Afrique

Depuis plusieurs années, la chanteuse béninoise se lance sur tous les fronts pour lutter en faveur des africaines. En réalité, elle s’illustre parfaitement en porte-étendard du développement des femmes en général et de l’entreprenariat féminin en particulier.

Ainsi, un peu partout dans le monde, cette Diva de la pop clame le potentiel énorme des femmes d’Afrique. Selon elle, ce sont les femmes qui réveilleront l’Afrique. D’ailleurs, cette militante pour la défense des femmes va jusqu’à soutenir que les femmes sont la colonne vertébrale de l’Afrique.

Bref, pour cette icône de la musique africaine, combattre pour les femmes d’Afrique restera un must partout où cela s’impose. Et ce combat devient plus légitime quand on se rend compte qu’elle met l’accent sur les femmes entrepreneures.

 

Angélique Kidjo obtient le soutient du G7

D’aucuns estiment que les femmes constituent l’avenir du continent africain. Et Angélique Kidjo fait partie de ce lot.

Ainsi, dans son élan de lutte en faveur des africaines, la star béninoise a pris part au sommet du G7 à Biarritz. Et click here sa participation n’a pas été vaine.

En effet, elle a motivé le G7 à soutenir l’entreprenariat féminin en Afrique à hauteur de 251 millions de dollars. Cette somme colossale va constituer un fond d’aide à l’initiative AFAWA (Affirmative Finance Action for Women in Africa). Seulement, il faut rappeler que cela n’arrive pas comme un don. Il s’agit d’une forme de prêts.

Enfin, notons que l’initiative AFAWA dont la chanteuse demeure une ambassadrice reste un projet piloté par la BAD.

Beaucoup de lueur d’espoir pour les femmes africaines

A priori, cet effort financier permettra de booster un mécanisme de financement pour l’autonomisation économique des femmes. Et des milliers de femmes africaines vont sans doute en profiter.

Ainsi, comme avantages de ce soutien à l’AFAWA porté par les Chefs d’Etats du G7, on pourra citer :

  • Un plus large accès des femmes aux financements ;
  • Des dispositions pour aider les institutions financières à répondre aux besoins spécifiques des entreprises dirigées par des femmes ;
  • De meilleurs conditions de renforcement des capacités aux femmes entrepreneurs.

Toute compte fait, avec le programme AFAWA, le financement des femmes à la Banque africaine de développement sort des ailes. Et cette action d’Angélique Kidjo permet d’avoir encore plus d’espoir pour l’avenir de l’entrepreneuriat féminin.

 

 

Cet article est  publié par CAFE INFORMATIQUE & TÉLÉCOMMUNICATIONS, FOURNISSEUR D’ACCÈS À INTERNET CAFE INFORMATIQUE & TÉLÉCOMMUNICATIONS, L’INTERNET EST NOTRE MÉTIER