AKAA 2019 : UNE GRANDE FOIRE D’ART CONTEMPORAIN AFRICAIN

En Europe, les œuvres d’arts africains ont vraiment la cote. Et la foire AKAA reste un format de foire unique et exceptionnelle valorisant l’art contemporains africains. Découvrez plus d’infos sur cette foire avec CAFE INFORMATIQUE & TELECOMMUNICATIONS.

 

A l’origine de la foire AKAA

AKAA signifie ‘’Also Known as Africa’’.

A priori, il s’agit d’une foire d’art contemporain et de design centrée sur l’Afrique et ses diasporas. Depuis sa première édition en 2016, cette foire se tient en France au Carreau du Temple. Et chaque année, elle a eu lieu grâce à Victoria Mann, la fondatrice de cette foire atypique.

En général, les artistes représentés pendant les foires AKAA viennent essentiellement du continent africain mais aussi d’Amérique et d’Europe. Donc, on retrouve parmi eux des artistes vivant en Afrique qu’il soit d’origine africaine ou Afro-Américains. Certains artistes exposant à la foire AKAA sont également membres de la diaspora européenne.

 

A propos de la Foire AKAA 2019

La Foire AKAA 2019 rassemblera des œuvres d’art contemporains africains venues de plusieurs horizons. click here Elle se tiendra du samedi 9 au lundi 11 novembre 2019.

Au total, les organisateurs projettent d’avoir 45 exposants et plus d’une centaine d’artistes représentés.

Aussi, AKAA 2019 se fera avec la participation de nouvelles galeries d’Allemagne, des Pays-Bas et du Mali.

Pour finir, on notera que pour cette édition, ce Salon a décidé de mettre particulièrement en avant Francisco Vidal. Il se présente comme l’un des artistes les plus connus de l’Angola.

 

Une grande fierté pour le continent africain…

Avec la Foire AKAA, l’art contemporain africain prend de plus en plus de valeur. Et dans la même dynamique, plusieurs artistes africains jouissent d’une grande valorisation à travers cette foire.

Au passage, on pourra citer en exemple des artistes comme le Nigerian Yinka Shonibare, l’Ethiopienne Julie Mehretu ou encore le Congolais Chéri Samba.

Enfin, il faut reconnaitre que le marché de l’art contemporain d’Afrique connait un succès sans cesse croissant. Espérons seulement qu’au fil des années, cet évènement apportera davantage de rayonnement à l’économie africaine.