AFRIKIMAGES : UNE PLATEFORME WEB DU GABON AVEC DES IMAGES DE L’AFRIQUE

Depuis le début de février 2019, l’Afrique possède une nouvelle banque d’image. Baptisée « Afrikimages agency », il s’agit d’une plateforme web qui présentera des images de l’Afrique centrale et occidentale. Aussi, bien que présentée par le GABON, elle constitue une vitrine de la photographie africaine.

 

Une banque d’image du Gabon pour l’Afrique

Lancée en terre gabonaise, Afrikimages agency se positionne comme la première banque d’images d’Afrique centrale.

En effet, elle découle de la collaboration de plusieurs jeunes africains parmi lesquels Désirey Minkoh, le directeur d’Afrikimages agency.

Aussi, cette plateforme tentera de présenter l’Afrique sous une autre facette que celle de la misère. Et pour ce faire, le directeur d’Afrikimages promet des photos de qualité qui reflèteront dignement la belle Afrique. A priori, les visiteurs du site d’Afrikimages y trouveront un large éventail de photos sur la vie et l’actualité africaine.

Par ailleurs, le site d’Afrikimages agency compte déjà environ 45 000 images et cela pourrait click here très vite augmenter. En fait, le déploiement de cette banque d’image ne va pas se limiter au Gabon. Cela va s’étendre vers d’autres pays d’Afrique de l’ouest et centrale francophone.

Enfin, les consommateurs des différents services d’Afrikimages pourront payer par mobile banking ou par carte visa en ligne.

 

Un gros coup de pouce pour la photographie et le journalisme en Afrique

Avant tout, il faut rappeler que l’Afrikimages Agency est une plateforme internet spécialisée sur la photo éditoriale. C’est-à-dire qu’elle va essentiellement regrouper des images produites par des photographes du continent.

Et l’ensemble des images resteront accessibles aux médias en ligne ou organes de presse écrite. Aussi, des chaînes de télévision, institutions et entreprises pourraient aisément bénéficier des images ainsi stockées.

En outre, Afrikimages compte offrir également des formations aux jeunes passionnés par la photographie.

En conclusion, l’africanité de cette plateforme d’images et son apport dans la vie médiatique et numérique africain s’avère incontestable.